31/05/2023 12:01

Retraites: La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale vote contre l'abrogation du recul de l'âge légal à 64 ans proposée par Liot

11h53: Les députés ont supprimé mercredi en commission l’article-clé d’une proposition de loi abrogeant le recul de l’âge de départ à la retraite à 64 ans, une victoire d’étape pour le camp présidentiel avant l’examen du texte le 8 juin dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Des amendements de suppression de l’article 1er ont été adoptés par 38 voix contre 34. Mais le texte, porté par le groupe indépendant Liot et dont l’examen se poursuit, n’est pas enterré pour autant.

Ce premier scrutin a été remporté mercredi de justesse en commission des Affaires sociales grâce notamment aux voix du groupe LR qui se sont additionnées à celles de la majorité - seulement deux députés de droite sur huit ont joint leurs voix à celles des autres oppositions pour défendre l’abrogation des 64 ans.

« Je suis atterrée, ça veut dire qu’on ne va pas voter sur ce texte. Honte aux LR sur ce coup-là, ils ne font que trahir leurs électeurs », a réagi la députée RN Laure Lavalette. La gauche, LFI en pointe, a contre-attaqué en déposant plus d’un millier d’amendements sur l’article suivant de la proposition de loi, dans l’espoir d’empêcher les débats d’aller à leur terme.

« Si on n’a pas le temps de discuter de l’ensemble du texte il reviendra en l’état initial en séance, il peut y avoir un intérêt à faire ça », a expliqué le député LFI Alexis Corbière. Alors que le groupe Liot se montrait réticent vis-à-vis de cette stratégie, la situation était bien incertaine à la mi-journée.

 

.

.

09h45: La majorité présidentielle va "faire bloc" mercredi en commission à l'Assemblée nationale pour torpiller une proposition d'abrogation de la retraite à 64 ans, face à des oppositions vent debout contre une tentative de les "museler".

L'examen par les quelque 70 députés de la commission des Affaires sociales, à partir de 9h30, est un premier round pour ce texte porté par le groupe indépendant Liot (Libertés, Indépendants, Outre-mer, Territoires), avant son arrivée le 8 juin dans l'hémicycle. Mais chaque camp espère déjà marquer des points décisifs.

Car malgré les faibles chances qu'a cette initiative d'aboutir sur le plan législatif, elle maintient la flamme des opposants à la réforme, avant une nouvelle journée de mobilisation le 6 juin. Et elle embarrasse l'exécutif, inquiet de l'impact politique d'une éventuelle abrogation du texte par l'Assemblée nationale, quelques semaines à peine après la promulgation, mi-avril, de cette loi très contestée.

La Première ministre Elisabeth Borne a une nouvelle fois mardi attaqué les oppositions, les accusant de mentir aux Français "en portant, avec la plus grande démagogie, un texte dont chacun sait ici, pertinemment, qu'il serait censuré par le Conseil constitutionnel".

"Nous ferons bloc" pour contrer cette proposition de loi, a promis la cheffe de file des députés macronistes du groupe Renaissance, Aurore Bergé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
31/mai/2023 - 13h38 - depuis l'application mobile
voubruhewine-4809 a écrit :

ouai les marionnettes te la mettent dans la baba

Allez Macron ! allez Macron ! alleeeez !!!

Merci Berger ! merci Berger !  Merciiii !!!

En fait entre Macron et Berger on peut dire que les mécontents ont subi une double pénétration hahaha

A tous les "mal au trou" :

 Promo Biafine : CFDT 4 bd Villette, 75019 Paris 19

"10.04.2022, communiqué de presse de la CFDT, message de Laurent Berger "La CFDT appelle à battre Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron" ! 

 

@voubruhewine-4809
de retour? je réserve la Biafine pour vous pour calmer vos inflammations anales

Portrait de Marine70
31/mai/2023 - 12h45 - depuis l'application mobile
spin-up a écrit :

Non, puisque l'immigration rapporte plus qu'elle ne coûte. Si besoin de le rappeler, l'immigration, ce n'est pas que le faible pourcentage qui pose des problèmes et surtout qui fait la une de certains médias, c'est aussi beaucoup de travailleurs pour des postes où il n'y a pas assez de main d'oeuvre nationale...

 

@spin-up
t’en as d’autres des inepties pareilles ?

Portrait de COLIN33
31/mai/2023 - 11h40 - depuis l'application mobile

J'espère que si ce gouvernement de marionnettes via la présidente de l'assemblée, fait rejeter, ils vont avoir de sérieux problèmes