01/12 11:31

Le député RN Grégoire de Fournas, qui avait été exclu 15 jours de l'Assemblée nationale après avoir lancé "qu'il retourne en Afrique" dans l'hémicycle, a fait son retour au Palais Bourbon

Le député RN Grégoire de Fournas, qui avait été exclu 15 jours de l'Assemblée nationale après avoir lancé "qu'il retourne en Afrique" dans l'hémicycle, a fait son retour jeudi au Palais Bourbon. Le député de Gironde est arrivé dans l'hémicycle vers 10h00 pour l'examen d'une proposition de loi LR sur les retraites agricoles.

Le 3 novembre, l'élu d'extrême droite avait suscité une vague d'indignation en lançant dans l'hémicycle "qu'il retourne en Afrique", lors d'une intervention de Carlos Martens Bilongo (LFI) sur les migrants. Sa sortie, jugée raciste par les autres groupes de l'Assemblée, avait provoqué la fin prématurée de la séance de questions au gouvernement.

Grégoire de Fournas avait nié tout caractère raciste, assurant parler du bateau humanitaire Ocean Viking alors bloqué en mer avec 234 migrants, et pas de Carlos Martens Bilongo, élu noir du Val-d'Oise. Il avait ensuite écopé d'une exclusion temporaire pour 15 jours de séance et de la perte de la moité de son indemnité parlementaire pendant deux mois. Cette "censure avec exclusion" est la plus lourde sanction disciplinaire possible, une décision rarissime.

Mi-novembre, Grégoire de Fournas, viticulteur de profession, a par ailleurs été épinglé par Christophe Pallez, le déontologue de l'Assemblée nationale, pour un "manquement déontologique" après avoir fait la promotion de son vin sur les réseaux sociaux. Christophe Pallez a jugé que le député faisait "la promotion d'un intérêt privé (l'entreprise de ses parents dont il fut salarié) dans le cadre de sa fonction", le compte Twitter utilisé étant le compte qu'il a fait référencer sur le site de l'Assemblée, selon une source parlementaire.

Le déontologue a écrit à Grégoire de Fournas pour l'informer de ce manquement et lui recommander de "ne plus utiliser ce compte ou tout autre support arguant de sa qualité de député pour de telles activités". Si la recommandation n'était pas suivie, le bureau de l'Assemblée, sa plus haute instance collégiale, pourrait être saisi et prononcer une peine disciplinaire.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
1/décembre/2022 - 14h51
swatss a écrit :

Qui les autres ? 

Ne faite pas un cas une généralité ...

Quoi que si j'omet que c'est le sport favoris des électeurs RN ainsi que les élus... smiley

oui ON. 

-Une majorité de Français (77 %) considèrent que le gouvernement «échoue» à maîtriser l’immigration dans le pays, selon un sondage exclusif de l’institut CSA 

-Dans une étude Ipsos relayé par Le Monde, 70% des sondés jugent qu'il y a trop d'étrangers en France.

-Dans un sondage Odoxa Backbone consulting, réalisé pour Le Figaro, 72% des français jugent que «Il y a trop d'immigrés en France.»

 

And so long...

 

Portrait de swatss
1/décembre/2022 - 14h30
Gustave68 a écrit :

Bon retour dans l'arène aux fauves ... Il a eu juste la mauvaise idée de dire tout haut ce que les autres (les personnes sensées) pensent tout bas !

Qui les autres ? 

Ne faite pas un cas une généralité ...

Quoi que si j'omet que c'est le sport favoris des électeurs RN ainsi que les élus... smiley

Portrait de Gustave68
1/décembre/2022 - 13h57

Bon retour dans l'arène aux fauves ... Il a eu juste la mauvaise idée de dire tout haut ce que les autres (les personnes sensées) pensent tout bas !

Portrait de phfr
1/décembre/2022 - 13h45

il avec un S Qu'ils retournent en Afrique

Portrait de COLIN33
1/décembre/2022 - 13h35 - depuis l'application mobile

il ne tardera pas a confirmer ses propos !!!