15/01/2020 14:49

Le Parquet national financier ouvre une enquête préliminaire visant Ségolène Royal et ses activités en tant qu'ambassadrice des pôles

14h45: Edouard Philippe s'est exprimé suite au séminaire gouvernemental chargé de faire le point sur l'ensemble des dossiers chauds de l'exécutif,: "Il y a près de 170 ambassadeurs en France, qui sont tous astreints à un devoir de réserve. Nous avons donc demandé à Mme Royal sa position sur cette nécessaire obligation de réserve. Elle fera sans doute valoir ses observations, et nous aurons l'occasion de prendre une décision. Mais en la matière, je pense que la clarté sera utile."

 "La diplomatie c'est une mission, la politique c'en est une autre"

13h41: Visée par une enquête préliminaire du Parquet national financier, Ségolène Royal indique sur Twitter qu’il n’y a « rien de nouveau ». L’ex-ministre donnera des « explications cet après-midi sur Facebook »

13h21: Le point sur la situation à la mi-journée

Le Parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire concernant l'usage fait par Ségolène Royal des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles, a-t-il annoncé mercredi 15 janvier à l'AFP, confirmation une information de franceinfo.

L'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007, qui occupe cette fonction bénévole depuis 2017, a été mise en cause pour avoir utilisé à des fins personnelles l'enveloppe mise à sa disposition pour ses frais d'ambassadrice, notamment pour la promotion d'un de ses livres.

L’ex-ministre Ségolène Royal a annoncé hier que l’exécutif envisageait de «mettre fin» à ses fonctions d’ambassadrice des Pôles en raison de ses critiques récurrentes du gouvernement, s’estimant déjà licenciée et assurant qu’elle n’entend pas se taire.

L’ex-candidate à la présidentielle de 2007 publie sur Facebook une lettre des ministères des Affaires étrangères et de la Transition écologique, dont le Canard enchaîné a publié le premier des extraits, affirmant qu’il «est envisagé de mettre fin» à ses fonctions.

Mme Royal reproduit une lettre datée du 7 décembre, envoyée au regard de ses «récentes prises de paroles publiques qui mettent en cause la politique du gouvernement» à laquelle, soulignent les ministères, elle est «étroitement associée» en sa «qualité d’ambassadrice, titulaire d’un emploi à la décision du gouvernement».

La lettre prévient qu’un «prochain Conseil des ministres pourrait examiner le projet de décret mettant fin à vos fonctions d’ambassadrice».

12h47: Selon Franceinfo, le Parquet national financier ouvre une enquête préliminaire visant Ségolène Royal. D'après nos confrères, l'enquête se chargera de vérifier l'utilisation que l'ex-ministre a fait des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles.

Le PNF a chargé la Brigade de répression de la délinquance économique de faire des investigations.

L’ex-ministre Ségolène Royal a annoncé hier que l’exécutif envisageait de «mettre fin» à ses fonctions d’ambassadrice des Pôles en raison de ses critiques récurrentes du gouvernement, s’estimant déjà licenciée et assurant qu’elle n’entend pas se taire.

09h22: Ségolène Royal poste de nouveaux tweets ce matin pour critiquer la politique d'Emmanuel Macron:

07h41: Sur Europe 1, le spécialiste de géopolitique Miko Mered, affirme que ce départ annoncé  sanctionne  un manque d'investissement à cette fonction de la part de l’ancienne ministre de l'Ecologie: "Depuis sa nomination, Ségolène Royal n’était jamais venue au Conseil de l’Arctique. Il y a aussi eu beaucoup de réunions en France où, là encore, les participants internationaux exprimaient leur incrédulité devant le fait que l’ambassadeur français ne soit pas présent alors qu’eux avaient fait le déplacement", rappelle au micro d’Europe 1 ce professeur de géopolitique des pôles à l'Institut libre d'étude des relations internationales. "Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt ou être hypocrite. Le fait que la situation de Madame Royal et de l’ambassade des pôles soit en voie de clarification est une bonne nouvelle", se félicite ce spécialiste. "Nous avons en France, depuis 2016, une feuille de route sur l’Arctique qui, finalement, n’a jamais été mise en œuvre", déplore-t-il.

07h15: L'ex-candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal s'estime licenciée de ses fonctions d'ambassadrice des pôles, l'exécutif la sommant de taire ses critiques et envisageant de "mettre fin" à son rôle. "Il est envisagé de mettre fin à vos fonctions au regard de vos récentes prises de parole publiques, qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en oeuvre de laquelle, en votre qualité d'ambassadrice (...) vous êtes étroitement associée", ont écrit le 7 janvier à Mme Royal les deux secrétaires généraux du Quai d'Orsay, François Delattre et Emilie Piette, lui rappelant son "devoir de réserve".

"Un prochain Conseil des ministres pourrait examiner le projet de décret mettant fin à vos fonctions d'ambassadrice", ajoute la lettre dont le Canard enchaîné a publié des extraits et que Mme Royal a elle-même publiée mardi sur sa page Facebook.

Sans tenir compte des précautions sémantiques du Quai d'Orsay - emploi du verbe "envisager" et du conditionnel - l'intéressée affirme elle sur le ton catégorique qui lui est familier:

"Je comprends par cette lettre que le président de la République va mettre fin à mes fonctions à un prochain Conseil des ministres puisque je n’ai pas l’intention de renoncer à ma liberté d’opinion et d’expression garantis par la Constitution. J’en prends acte".

Alors que le Canard Enchaîné, ce matin, fait état d'une "convocation" de Mme Royal au Quai d'Orsay pour un "entretien préalable", celle-ci tient à donner sa version des faits: "Je ne suis pas convoquée car le licenciement de cette mission bénévole sur les pôles a déjà eu lieu, sans entretien préalable, comme indiqué dans la lettre" ministérielle, écrit-elle.

Interrogée par l'AFP, Mme Royal n'a pas souhaité faire d'autres commentaires. Entre l'ambassadrice des pôles et l'exécutif, cela faisait des semaines que le feu couvait. En cause: les vives critiques de l'ex-ministre socialiste envers la politique sociale du gouvernement, Mme Royal n'hésitant pas à fustiger "l'égo machiste" de l'exécutif sur la réforme des retraites. Ou encore, en allusion aux +gilets jaunes+, à parler de "désordre" ou de "sentiment d'abandon absolument réel" chez les Français, qui "ne comprennent plus la cohérence des réformes tous azimuts".

Retraites, mais aussi écologie, hôpital, pension du chef de l'Etat (Emmanuel Macron ayant annoncé renoncer à sa retraite de président): Les critiques de Mme Royal fusent depuis son compte Twitter ou dans ses interviews. "Ce qui pêche, aujourd'hui, c'est la concentration du pouvoir entre les mains de quelques-uns qui décident pour 60 millions de Français", assénait-elle récemment, en dénonçant "l'ego machiste" de l'exécutif".

Trop, c'est trop, semble avoir répondu le gouvernement. Mme Royal "critique le gouvernement très fortement depuis quelques semaines, est-ce que c'est bien compatible avec un poste d'ambassadeur qui appelle une certaine réserve? On peut se demander", a tonné le 10 janvier la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, trois jours après l'envoi de la lettre ministérielle. La mise en cause de Ségolène Royal a débuté par des soupçons émis par deux députés UDI et LREM, l'accusant d'utiliser l'enveloppe allouée pour ses frais d'ambassadrice à des fins personnelles, par exemple pour la promotion de son livre ("Ce que je peux enfin vous dire", réédité en poche fin 2019).

L'intéressée se défend en pointant que son travail d'ambassadrice est "bénévole". Prévenant la macronie qu'elle ne désarmerait pas, elle avait assuré auprès de l'AFP: "Je continuerai chaque fois que c'est nécessaire. Ils devront s'y habituer".

Pour Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé EELV devenu proche d'Emmanuel Macron, qui parle de "vengeance" de la part de Mme Royal, "elle est gonflée. Elle en veut à Macron parce qu'il ne l'a pas proposée comme commissaire de la France à la Commission européenne".

.

Mardi 14 janvier

.

17h29: Ségolène Royal publie sur Facebook le courrier qu'elle a reçu du Quai D'Orsay:

17h21: Sur son compte Facebook, Ségolène Royal révèle que le Quai d’Orsay lui a adressé un courrier préalable à sa suspension qui serait consécutif à plusieurs courriers de rappel à l’ordre. Dans son message, l'ex-candidate a la présidentielle indique en prendre acte et affirme ne pas vouloir renoncer à sa liberté d’expression.

Mais surtout, et contrairement à une information du Canard Enchaîné, Ségolène Royal affirme ne pas être "convoquée car le licenciement de cette mission bénévole sur les pôles a déjà eu lieu, sans entretien préalable, comme indiqué dans la lettre ci-jointe".

Elle écrit: "Le Canard Enchaîné fait état d’une information dont voici le contenu exact. En fait, je ne suis pas convoquée car le licenciement de cette mission bénévole sur les pôles a déjà eu lieu, sans entretien préalable, comme indiqué dans la lettre ci-jointe. Je comprends par cette lettre que le Président de la République va mettre fin à mes fonctions à un prochain conseil des ministres puisque je n’ai pas l’intention de renoncer à ma liberté d’opinion et d’expression garantis par la Constitution.

J’en prends acte."

Et d'ajouter: "Je remercie et salue le travail remarquable des équipes du Ministère des Affaires Étrangères, des ambassades en poste dans les pays du cercle arctique et des scientifiques, chercheurs et universitaires français respectés dans le monde entier. J’ai accompli cette tâche bénévole avec passion et conscience professionnelle en continuité de ma responsabilité de présidente de la COP21. Le bilan complet sera publié dans quelques jours.
(Quant aux deux parlementaires qui avaient annoncé à grand bruit ma convocation punitive, ils ont menti car l’Assemblee Nationale n’a jamais voté de commission d’enquête. Ils se seront fait davantage connaître par ce coup d’éclat que par leurs travaux parlementaires...)"
Avant de poursuivre: "Cela dit, animée par l’utilité de transmettre ce que j’ai appris des pôles et notamment des populations autochtones que l’on doit mieux écouter pour comprendre la catastrophe climatique, je me tiens à la disposition des commissions affaires étrangères et développement durable pour témoigner sur tous ces travaux ainsi que pour défendre l’Institut polaire qui a besoin de moyens pour assurer encore mieux le rayonnement scientifique de la France."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de popeye55
16/janvier/2020 - 13h14
Panurge a écrit :

Je pense que Macron étant carbonisé pour 2022... on lui a trouvé une remplaçante ; et Royal sera  parfaite pour le rôle ! Car en face de Marine le pen il ne reste plus grand monde de crédible... où a la hauteur !Et quoiqu’on en dise , c’est  la seule qui puisse encore rassembler à gauche et dans la droite molle ...

Il ne lui restera plus qu'à prendre François Hollande comme 1er ministre et là, nous serons sauvés...

smileysmiley

Portrait de popeye55
15/janvier/2020 - 22h58

Elle est beaucoup trop glaciale ! smiley

Portrait de somiaire
15/janvier/2020 - 21h12
tobian a écrit :

   Ambassadrice des sans voix? Sans voiture de fonction?

Après les sans dents.... les sans voix ! Elle "défend " ceux qui ne peuvent plus mordre....et qui ne peuvent plus aboyer !

Portrait de Harriet
15/janvier/2020 - 21h11
somiaire a écrit :

Je n'aime pas trop Mme.Royale mais je ne puis m'empêcher de me poser la question suivante : Si Ségolène n'avait eu que des éloges et des paroles de soutien envers notre gouvernement et ses chefs... aurait-on lancé le P.N.F à ses trousses, etc, etc ... ??!!

C'est exactement ça !!!

Ce qui, finalement , lui est reproché , ce n'est pas tant la vacuité de sa fonction d'ambassadrice, mais le fait qu'elle ait critiqué le gouvernement ....

Autrement dit, si elle avait élogieuse , elle aurait pu continuer sa "mission" sans problèmes ...

Franchement quelle hypocrisie/Tartufferie !!!! Pffffttttt

Portrait de somiaire
15/janvier/2020 - 21h06

Je n'aime pas trop Mme.Royale mais je ne puis m'empêcher de me poser la question suivante : Si Ségolène n'avait eu que des éloges et des paroles de soutien envers notre gouvernement et ses chefs... aurait-on lancé le P.N.F à ses trousses, etc, etc ... ??!!

Portrait de hummerH2
15/janvier/2020 - 20h36
Batori a écrit :

Le parquet financier, celui la même qui n’avait rien vu sur Delevoye, c’est ça ?
Vive la « democrassie »

Oui mais attention !!!

Le PNF a chargé la Brigade de répression de la délinquance économique de faire des investigations.

Cette Brigade de répression de la délinquance économique est celle qui fait actuellement des investigations sur Benalla depuis....... euh.... presque 2 ans maintenant !!!

 

Finalement, il n'y a que pour Fillon ou ce même PNF avait bossé à la vitesse grand V !!!  en pleine campagne électorale !!!  smiley

Portrait de Lolo91470
15/janvier/2020 - 18h19

Au mois de sept. 2019, Ségolène certifiait s'être rendue aux 4 réunions majeures sur l'Arctique, après vérification, rien... pas une réunion en deux ans, par contre elle a bien pris les 100.000 € alloués à cette tache..Maintenant on lui demande des comptes, par contre par une pirouette dont elle a le secret "sors de son droit de réserve" et ne communique que sur cela et se dit "représentante des sans paroles" . FDG

Portrait de Paco_57000
15/janvier/2020 - 16h53
geneva a écrit :

Jésus reviens, Jésus reviens, Jésus reviens parmi les tiens..... MDR !!!smileysmiley

Par contre j'aime assez JESUS2 le retour! smiley

Portrait de zig et puce
15/janvier/2020 - 16h13
MICMAH458 a écrit :
Sa stratégie de défense est bien connue, depuis le temps que cette dame trouve le moyen d'occuper des postes toujours bien rémunérés, pour une efficacité bien mitigée : je suis une victime, dit-elle à n'en plus finir, c'est parce que je suis une femme que l'on me met des bâtons dans les roues, et que toutes les attaques auxquelles j'ai dû faire face dans ma carrière, on ne l'aurait pas fait à un homme, etc, etc...

C'est évident , en même temps plus  personne n'est dupe avec elle , elle a tellement de casseroles aux fesses , que sa pseudo auto-victimisation  prêterait presque à sourire.

Cette femme est la représentation la plus nauséabonde de la politique. 

Portrait de Paco_57000
15/janvier/2020 - 16h11
geneva a écrit :

OUF !!! je vais passer une bonne journée... J'avais peur que cela ne vous plaise pas... comme quoi !!! smileysmileysmiley

Au fait, j'aime bien le "à nouveau"..... re-comme quoi !!!!!smiley

Comme quoi ... seul "Jésus" nous divise smiley ahhhh la Religion... au lieu de nous rassembler smiley 

Portrait de MICMAH458
15/janvier/2020 - 15h01
Sa stratégie de défense est bien connue, depuis le temps que cette dame trouve le moyen d'occuper des postes toujours bien rémunérés, pour une efficacité bien mitigée : je suis une victime, dit-elle à n'en plus finir, c'est parce que je suis une femme que l'on me met des bâtons dans les roues, et que toutes les attaques auxquelles j'ai dû faire face dans ma carrière, on ne l'aurait pas fait à un homme, etc, etc...
Portrait de hummerH2
15/janvier/2020 - 13h16
Sergent tirailleur Highway a écrit :

@hummerH2 ils ont bien voté pour son ex conjoint qui avait le même bilan a Tulle.

Et oui !!!!

Dans le genre, des champions ces Français !!!! smiley

Portrait de Sergent tirailleur Highway
hummerH2 a écrit :

Quand je pense que plus de 16 millions de Français avaient réussi l'exploit de voter pour elle au 2eme tour de la présidentielle 2007 !!!

C'est dire si les Français sont capables de tout !!!

@hummerH2 ils ont bien voté pour son ex conjoint qui avait le même bilan a Tulle.

Portrait de Angelussauron
15/janvier/2020 - 12h04

Si elle pouvait devenir sans voix ça serait bien car elle n'aide pas les "sans voix" avec ses paroles. En tout cas elle est "sans voie" possible pour la suite de sa carrière politique.

Portrait de hummerH2
15/janvier/2020 - 12h03

Quand je pense que plus de 16 millions de Français avaient réussi l'exploit de voter pour elle au 2eme tour de la présidentielle 2007 !!!

C'est dire si les Français sont capables de tout !!!

Portrait de drumer44
15/janvier/2020 - 11h35

Mais qu'elle se taise !!

Cette femme n'a aucune crédibilité, toute sa carrière repose sur du faux, elle n'a jamais rien fait d'utile. Tout en elle est faux, du sourire jusqu'aux paroles. Occuper un poste d'ambassadrice des poles et ne jamais aller aux réunions sur ce sujet, faut le faire. Et en plus elle se plaint derriere ! Mais tais-toi va !!!

Portrait de nojuge
15/janvier/2020 - 11h12

libérée délivrée... tra lalalala..... elle devrait être contente...

Portrait de Paco_57000
15/janvier/2020 - 10h32
geneva a écrit :

Cette personne est tout ce que je déteste dans la politique. Avec son bilan à sa Région et le milliard des portiques, elle devrait la mettre en veilleuse et se contenter de ce qu'on lui donne... Mais non ! son égo sur-dimensionné lui fait en rajouter encore et encore...

On ne veut plus de ce genre de politicardes, il faudrait qu'elle en prenne conscience. Marre ces gens sur-payés. Elle s'est trouvé un nouveau "dada"... les "sans voix"... Mais qu'elle la ferme !!! Si c'est ça les femmes en politique, je n'en veux pas.. .et je suis une femme !smiley

Vous voyez quand vous voulez... à nouveau vous êtes tout à fait dans le juste et j'approuve! smiley 

Portrait de strass6756
15/janvier/2020 - 10h31

Mon Dieu, qu'elle est bête!!!

Portrait de arthuros
15/janvier/2020 - 10h14

Après les sans-dents, les sans-voix ! c'est visiblement une spécialité socialiste ! sans-conviction, sans-avenir, sans-emploi ....

Portrait de Spooky
15/janvier/2020 - 09h17

Elle mérite d'être virée, elle n'a assister que très rarement aux réunions ect,... Elle ne rempli pas son rôle. 

Portrait de lucieat
15/janvier/2020 - 08h00

Elle ne faisait pas grand chose à priori, plusieurs fois invitée, elle n'y a jamais mis les pieds, trop frileuse sans doute ! La gauche qui hurle pour la retraite à 60 ans, elle a largement l'âge, qu'elle la prenne et laisse sa place à d'autres plus actifs et motivés, d'ailleurs qu'ils la prennent tous leur retraite à 65 ans, allez mettons 70 maxi, car il n'y a pas grande pénibilité à dormir sur les bancs des Assemblées.

Portrait de Angelussauron
15/janvier/2020 - 00h14

Elle faisait un travail fictif impeccable, rien à reprocher à son coté transparente.

Avec son coté travailleuse, on peut lui proposer un poste de sénatrice ou présidente de la CFDT par exemple.

Portrait de Ledoc
14/janvier/2020 - 22h33

Au placard marre de payer des gens à rien foutre 

Portrait de Sergent tirailleur Highway

allons, pour s'excuser, Emmanuel 1 va la nommer au conseil économique et social.

Portrait de Stylgemini
14/janvier/2020 - 19h49

Mme Royal ne travaillait pas et de plus, elle a largement l'âge pivot. Il est temps qu'elle prenne sa retraite. Cela fera du bien.

Portrait de Dédérinox
14/janvier/2020 - 18h20

Elle a enfin réussi à se faire virer, ce qu'elle cherchait ouvertement depuis quelques semaines, notamment depuis qu'on lui demande des comptes sur son activité réelle. 

C'est triste d'essayer d'exister encore après avoir mangé à tous les râteliers depuis 45 ans..

Portrait de hummerH2
14/janvier/2020 - 18h09

Ohh !!!!  vous êtes dur avec la folle du Poitou de lui retirer son titre d'ambassadrice des pôles !!! smiley

 

Offrez lui au moins un nouveau titre, et une nouvelle mission: Je ne sais pas moi... Ambassadrice bénévole de Pôle emploi !! smiley

Portrait de james06
14/janvier/2020 - 17h24 - depuis l'application mobile

tu m etonne