08/06 18:14

Manifs contre l'A69 : Colère du Préfet du Tarn qui annonce que près d'un millier de black blocks ont harcelé les forces de l'ordre - Un gendarme a pris feu après et au total deux blessés légers chez les forces de l'ordre - Vidéo

18h08: Sur BFM TV, le Préfet annonce que 800 à 1.000 personnes sont toujours en train de harceler les forces de l'ordre : "Il y a quelques manifestants pacifiques mais un millier d'opposants violents qui n'ont rien à voir avec la lutte contre l'A69. Un CRS et un gendarme sont légèrement blessés et 3 véhicules des forces de l'ordre ont été dégradés plus un véhicule de pompiers"

 

17h55: Un gendarme a été touché par un cocktail molotov mais il ne semble être touché que légèrement.

.

.

17h14: Un CRS a pris feu après voir reçu un cocktail molotov, annonce le Préfet du Tarn.

 

17h08: la gendarmerie indique que "700 à 800 militants radicaux, divisés en trois groupes, se situent entre l'ancien restaurant du Cri de la fourchette et le site Terre d'Avoine". Plus de1.200 manifestants se trouvaient toujours sur les lieux, dont ces 800 militants radicaux.

 

16h28: La tension grimpe un pu plus encore alors que les affrontements se multiplient. D'après le quotidien La Dépêche, un feu s'est déclaré sur une barricade érigée par des opposants à l'A69. Selon la même source, les forces de l'ordre tentent actuellement de l'éteindre.

 

15h30 : Des manifestants vêtus de noir et cagoulés ont tiré des mortiers de feux d'artifice en direction des gendarmes. Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes pour les disperser et contenir les manifestants à distance de la route, qui mène au chantier de l'autoroute.

08h18: Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées hier à Puylaurens, dans le Tarn, alors que la manifestation a été interdite par crainte de violences. Sur un terrain privé situé près du village, plusieurs chapiteaux ont été érigés et les opposants, parfois venus d’Espagne ou d’Allemagne, ont commencé à affluer, à l’appel de collectifs écologistes locaux et des Soulèvements de la Terre. « Il faut montrer au préfet, qui n’arrête pas de dire que la lutte décline, et aux élus qu’on est toujours déterminés », a fait savoir Laurent Prost, du collectif "La voie est libre", précurseur de la mobilisation.

Alors que les stands et les chapiteaux où se tiendront débats et tables rondes se dressaient, des centaines de personnes convergeaient vers le lieu de rassemblement, garant leurs véhicules en suivant les indications de bénévoles souvent masqués et posant leurs tentes dans un vallon, entre champs et petites zones boisées.

« Il doit y avoir entre 500 et 1 000 personnes », estime Laurent Prost. Au plus fort de la mobilisation samedi, les organisateurs s’attendent à accueillir « entre 10 000 et 15 000 personnes ».

A la demande du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, tout rassemblement sur le territoire de dix-sept communes du Tarn et de sept de Haute-Garonne a été interdit par les préfets de deux départements. Ces communes sont situées sur le tracé de l’A69.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
9/juin/2024 - 11h01

Ces gens bénéficient de toute évidence d'une protection politique. Dans quel but ?

Portrait de Blondissime
9/juin/2024 - 08h55

Messieurs les policiers tirez les premiers smiley

Portrait de Constrictor
9/juin/2024 - 02h23
COLIN33 a écrit :

je ne comprends toujours pas comment ces blacks bloc arrivent à s'introduire sur les lieux des manif, alors que tout est sous contrôle de la police , de la gendarmerie

Ben non, tout n'est pas sous le contrôle des forces de l'ordre, c'est comme les teufs et autres teknivals, ces rassemblements se font en douce et les gendarmes et policiers ne sont qu'alertés que lorsqu'ils sont déjà installés.

Portrait de Philtlse
8/juin/2024 - 21h47

Cet état est trop faible, prison direct pour ceux qui sont interpellés le jugement viendra plus tard, Bravo à la police pour leur courage et sang-froid

Portrait de COLIN33
8/juin/2024 - 21h20 - depuis l'application mobile

je ne comprends toujours pas comment ces blacks bloc arrivent à s'introduire sur les lieux des manif, alors que tout est sous contrôle de la police , de la gendarmerie

Portrait de Justemonavis
8/juin/2024 - 19h25

Il est temps de donner le droit aux policiers de se défendre avec leurs armes en cas d'attaque en groupe.

Portrait de Mollux
8/juin/2024 - 19h17

Ces militants d'ultra gauche sont des plaies et discréditent totalement le message de ceux qui viennent manifester pacifiquement pour une cause qui leur semble juste.

Au final, ça justifie l'interdiction de la manifestation.

Portrait de Jeje82000
8/juin/2024 - 18h54 - depuis l'application mobile
Moraline a écrit :

Tu reveux une Suze René ?

@Moraline j'en veux 2

Portrait de Moraline
8/juin/2024 - 18h27
Jeje82000 a écrit :

moi je serais le gouvernement je donnerai une prime a chaque coup de matraque effectué sur ces parasites gauchistes ces des cafards faut changer la doctrine des force de l'ordre faut allez beaucoup plus au Contact

Tu reveux une Suze René ?

Portrait de Ma vision des choses
8/juin/2024 - 17h46

Pourquoi ne pas les asperger avec du lisier ? Au moins ils pourront toujours les retrouver même plusieurs jours après smiley

Portrait de Jeje82000
8/juin/2024 - 17h38 - depuis l'application mobile

moi je serais le gouvernement je donnerai une prime a chaque coup de matraque effectué sur ces parasites gauchistes ces des cafards faut changer la doctrine des force de l'ordre faut allez beaucoup plus au Contact