23/04 17:45

Kendji Girac : Son manager annonce qu'il vient de lui parler : "Il va bien et il est tiré d'affaire, l'opération s'est bien passée" - Les enquêteurs précisent que "le chanteur n'a pas encore été auditionné"

17h42: Le chanteur Kendji Girac, blessé par balle lundi dans des circonstances encore floues, "va bien" et est "tiré d'affaire", a déclaré mardi son manager, ce qui doit permettre aux enquêteurs de l'entendre au "plus tôt" selon une source proche du dossier.

Hakim Nassouh, manager du lauréat de l'émission The Voice en 2014, a expliqué à l'AFP avoir pu échanger au téléphone avec le jeune homme âgé de 27 ans, toujours hospitalisé mardi. "Il m'a parlé.Il est tiré d'affaire.Il va bien", a-t-il déclaré. L'interprète de "Color Gitano" et "Andalouse" a été opéré au centre hospitalier Haut-Lévêque à Pessac, au sud-ouest de Bordeaux, où il avait été transporté lundi au petit matin "dans un état grave, bien que conscient".

Il présentait une "plaie par balle au niveau du thorax" et "ressortant au niveau du dos", selon un communiqué diffusé lundi soir par le procureur de Mont-de-Marsan Olivier Janson.

"L'opération s'est bien passée", a précisé mardi Hakim Nassouh, ajoutant que l'entourage du chanteur communiquerait "en temps utile". Alors que l'enquête a été ouverte du chef de "tentative d'homicide volontaire", le chanteur a ensuite évoqué un tir "accidentel, qu'il aurait lui-même provoqué en manipulant un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant", selon le parquet.

Selon une source proche de l'enquête, le travail d'investigation "se poursuit", y compris "des auditions". "Kendji n'a pas encore été auditionné" formellement, a précisé à l'AFP cette source mardi en milieu d'après-midi.

"Plus tôt les enquêteurs l'auditionnent, plus vite ils avancent, mais ça dépend de son état de santé", a-t-elle ajouté, soulignant l'importance d'attendre un feu vert médical pour cela.

L'audition du chanteur "sera effectuée dès que son état de santé le permettra", avait indiqué lundi le procureur Olivier Janson. Un concert du chanteur, programmé vendredi à Marseille, a d'ores et déjà été annulé, a annoncé sur le réseau social X Martine Vassal, présidente de la Métropole d'Aix-Marseille et présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

17h13: Le chanteur, blessé par balle dans la nuit de dimanche à lundi, n'a pas encore été auditionné par les enquêteurs. D'après BFM TV, son état de santé ne le permettrait pas encore.

12h17: Plusieurs caravanes ont quitté ce matin discrètement le camp de Biscarrosse (Landes) où le drame s'est produit pour une destination inconnue. Le camp où se sont déroulés les faits, réunissant "quatre-vingt caravanes sur l'aire, appartenant toutes à des membres de la famille ou à des proches" du chanteur selon le parquet, est situé sur la départementale D652. Cette aire d'accueil n'est pas connue pour des faits récents de violence, selon cette même source.

.

.

10h32: Les enquêteurs ont recueilli le "témoignage de sa compagne", fait également savoir M. Janson, précisant que l'audition du chanteur "sera effectuée dès que son état de santé le permettra". Lundi matin, des gendarmes ont sécurisé l'entrée de l'aire d'accueil de Biscarrosse, sur le littoral atlantique, avant de quitter les lieux en début d'après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Ce n'est pas un règlement de comptes, c'est un accident. Il a joué avec le truc et bam", affirme à l'AFP Emilio, un sexagénaire qui se présente comme son oncle. "On jouait de la guitare, tranquilles. Un accident ça arrive n'importe quand, à n'importe quelle heure", ajoute-t-il en évoquant une soirée la veille.

09h51: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le chanteur à succès Kendji Girac a été blessé par balle au thorax lundi matin dans les Landes dans des circonstances encore floues, même si l'arme du tir a été retrouvée et "fait l'objet d'analyses", a indiqué en soirée le parquet de Mont-de-Marsan. L'interprète de "Color Gitano" et "Andalouse", qui a lui-même évoqué un "tir accidentel" selon le parquet, était toujours hospitalisé lundi soir au centre hospitalier Haut-Lévêque à Pessac, au sud-ouest de Bordeaux, où il a été transporté au petit matin "dans un état grave, bien que conscient".

Du fait de la confusion des premiers témoignages recueillis, "tant sur les circonstances des faits que sur le lieu exact où ils s'étaient produits" et de la disparition de l'arme, qui a été depuis retrouvée "sur indication de membres de sa famille", le parquet de Mont-de-Marsan, a ouvert une enquête "sous la qualification de tentative d'homicide volontaire".

A l'arrivée des secours sur l'aire de grand passage à Biscarrosse, le chanteur de 27 ans présentait "une plaie par balle au niveau du thorax" et "ressortant au niveau du dos", écrit le procureur Olivier Janson, dans un communiqué.

Son état de santé ne lui permettant pas d'être auditionné, il a "brièvement" indiqué aux enquêteurs venus à son chevet "qu'il s'agissait d'un tir qu'il qualifiait d'accidentel, qu'il aurait lui-même provoqué en manipulant un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant", selon le magistrat. Il n'a cependant pas expliqué "ni les circonstances de cet achat ni les raisons qui l'auraient conduit à manipuler cette arme au milieu de la nuit", ajoute-t-il.

06h40 : Dans un communiqué, le procureur de Mont-de-Marsan a annoncé hier soir que la compagne du chanteur a été entendue par les enquêteurs. "L'audition de Kendji Girac sera effectuée dès que son état de santé le permettra", a ajouté Olivier Janson. Le parquet précise que "A leur arrivée, les forces de l'ordre ont constaté la présence de quatre-vingt caravanes sur l'aire, appartenant toutes à des membres de la famille ou à des proches de Kendji Girac:

"Les premiers témoignages recueillis paraissaient confus, tant sur les circonstances des faits que sur le lieu exact où ils s'étaient produits, précise le communiqué du parquet. L'arme utilisée avait par ailleurs disparu."

Le procureur de Mont-de-Marsan Olivier Janson annonce avoir avait saisi "la brigade des recherches de Parentis-en-Born et la section de recherches de Pau d'une enquête ouverte sous la qualification de tentative d'homicide volontaire". Avant d'ajouter:

"Les investigations se poursuivent activement pour reconstituer le déroulement de la soirée, à travers la réalisation d'examens techniques, balistiques et médico-légaux et par le recueil de témoignages".

Les enquêteurs ont recueilli le "témoignage de sa compagne", fait également savoir M. Janson, précisant que l'audition du chanteur "sera effectuée dès que son état de santé le permettra".

Lundi matin, des gendarmes ont sécurisé l'entrée de l'aire d'accueil de Biscarrosse, sur le littoral atlantique, avant de quitter les lieux en début d'après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP. "Ce n'est pas un règlement de comptes, c'est un accident. Il a joué avec le truc et bam", affirme à l'AFP Emilio, un sexagénaire qui se présente comme son oncle.

"On jouait de la guitare, tranquilles. Un accident ça arrive n'importe quand, à n'importe quelle heure", ajoute-t-il en évoquant une soirée la veille.

À Biscarrosse depuis plusieurs jours Des membres de sa famille, dont sa mère, se sont rendus à l'hôpital de Pessac, mais n'ont pas souhaité s'exprimer, ont constaté des journalistes de l'AFP. "Il va bien", a indiqué sommairement à l'AFP une proche à la sortie de l'hôpital.

L'interprète de "Color Gitano" et "Andalouse", qui a lui-même évoqué un "tir accidentel" selon le parquet, était toujours hospitalisé lundi soir au centre hospitalier Haut-Lévêque à Pessac, au sud-ouest de Bordeaux, où il a été transporté au petit matin "dans un état grave, bien que conscient".

A l'arrivée des secours sur l'aire de grand passage à Biscarrosse, le chanteur de 27 ans présentait "une plaie par balle au niveau du thorax" et "ressortant au niveau du dos", écrit le procureur Olivier Janson, dans un communiqué.

Son état de santé ne lui permettant pas d'être auditionné, il a "brièvement" indiqué aux enquêteurs venus à son chevet "qu'il s'agissait d'un tir qu'il qualifiait d'accidentel, qu'il aurait lui-même provoqué en manipulant un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant", selon le magistrat.

Il n'a cependant pas expliqué "ni les circonstances de cet achat ni les raisons qui l'auraient conduit à manipuler cette arme au milieu de la nuit", ajoute-t-il. Selon une source proche du dossier, Kendji Girac aurait indiqué aux secours avoir acheté l'arme dans une brocante.

Kendji Girac était présent à Biscarrosse depuis plusieurs jours, précise une source proche de la mairie. Le camp où se sont déroulés les faits, réunissant "quatre-vingt caravanes sur l'aire, appartenant toutes à des membres de la famille ou à des proches" du chanteur selon le parquet, est situé sur la départementale D652. Cette aire d'accueil n'est pas connue pour des faits récents de violence, selon cette même source.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
24/avril/2024 - 13h48

Scenario plausible :

- 05:00 du matin : on a chanté et joué de la guitare toute la nuit ;

- un membre de la famille veut montrer un « jouet » acheté illégalement (sur une brocante la veille ? Vraiment ?). Le chargeur est bien en place mais il pense qu’il n’est pas chargé ;

- un vise KG pour s’amuser et « bam » il restait une balle à l’intérieur ;

- KG s’ecroule, le camp est en ébullition, la famille appelle les secours ;

- une version « à coucher dehors » est improvisée par les proches pour disculper qui que ce soit (réflexe de protection gitan) et l’arme est balancée dans un fossé dans la précipitation, avant que les Gendarmes n’arrivent ;

- tout le monde est interrogé par les FDO, personne ne dit rien et les caravanes partent pour Bordeaux pour se rapprocher de Pessac où KG est hospitalisé.

Crédible ?

Portrait de Beguin
24/avril/2024 - 10h51

Affaire de famille, mais la famille est grande. Après, faut pas se leurrer, il ne va pas rechanter de sitot..... ni galoper sur une scène.  

Portrait de MICMAH458
24/avril/2024 - 08h21
Greg1928 a écrit :

Au lieu de divaguer sachez que les personnes qui sont parties sont de la famille de KG. Ils sont allés s'installer plus près de l'hôpital où est alité le chanteur et pour information ils avaient tous été auditionnés avant leur départ et ils avaient l'accord de partir. Donc avant d'affabuler...

 

Où est la divagation, où est l'affabulation ?  Je ne dis pas qu'ils ont fui au petit matin pour quitter le pays, je dis seulement que le fait de quitter une zone dans laquelle des faits encore inexpliqués se sont produits, est une difficulté supplémentaire pour un jour connaître le déroulé des événements.  Et entre nous, déplacer quelques dizaines de caravanes pour aller rendre visite à un hospitalisé, il y avait peut-être quelque chose de plus pratique à mettre en place, ne pensez-vous pas ?

Portrait de Greg1928
23/avril/2024 - 21h45
MICMAH458 a écrit :

Et bien voilà, les indices qui pouvaient subsister et les témoins de l'histoire, sont en train de s'éloigner tranquillement des lieux où les faits se sont passés.  Les policiers n'auront que les mensonges et les incohérences de notre grand guitariste à se mettre sous la dent.  De toute façon, personne ne portera plainte et s'il y a des comptes à régler, cela se fera entre eux.

Au lieu de divaguer sachez que les personnes qui sont parties sont de la famille de KG. Ils sont allés s'installer plus près de l'hôpital où est alité le chanteur et pour information ils avaient tous été auditionnés avant leur départ et ils avaient l'accord de partir. Donc avant d'affabuler...

 

Portrait de Koikilencoute
23/avril/2024 - 21h36
ploukmaster a écrit :

Non mais, sérieusement, comment croire au discours d'un trou de balle ?

Pour éviter toute ambiguïté, il vaut mieux dire : le récit concernant un trou de balle

Portrait de Koikilencoute
23/avril/2024 - 21h32
mercibernard a écrit :

une roulette russe avec un pistolet automatique  ? c'est du 100% de réussite garanti....

Hahaha... roulette russe avec un automatique. Je ne dirai pas que c'est une histoire belge car aujourd'hui il ne faut plus désigner personne.

Portrait de mercibernard
23/avril/2024 - 20h18
Capri a écrit :

Sans doute un « jeu » qui a mal tourné, type roulette russe ou autre. En tous cas, Kendji Maillé (Girac) s’est certainement vu mourrir, ça c’est certain. Apparemment, la balle a tout transpercée d’après ce qu’on comprend…

une roulette russe avec un pistolet automatique  ? c'est du 100% de réussite garanti....

Portrait de Beguin
23/avril/2024 - 19h56
ploukmaster a écrit :

Non mais, sérieusement, comment croire au discours d'un trou de balle ?

smiley

Portrait de maudav
23/avril/2024 - 18h43

Donc il se  tire dessus avec un flingue le benêt, enlevez-lui sa guitare, il va se pendre avec une corde !!!

 

Portrait de ploukmaster
23/avril/2024 - 17h50

Non mais, sérieusement, comment croire au discours d'un trou de balle ?

Portrait de bergil
23/avril/2024 - 15h37

Que de temps et d'argent perdus pour une enquête qui n'aboutira à rien étant donné le profil des protagonistes !

Portrait de MICMAH458
23/avril/2024 - 15h18

Et bien voilà, les indices qui pouvaient subsister et les témoins de l'histoire, sont en train de s'éloigner tranquillement des lieux où les faits se sont passés.  Les policiers n'auront que les mensonges et les incohérences de notre grand guitariste à se mettre sous la dent.  De toute façon, personne ne portera plainte et s'il y a des comptes à régler, cela se fera entre eux.

Portrait de Capri
23/avril/2024 - 14h30

Je pense que l’Omerta gitane battra en brèche l’Omerta corse sur ce « coup » (de pistolet) là !

Portrait de Capri
23/avril/2024 - 14h28
vixen87 a écrit :

Pourquoi ils s'en vont ?

Il a juste nettoyer son arme et le coup et parti, c'est juste un accident domestique.

 

Ben oui ! Et puis une fois qu’il a nettoyé l’arme en la dirigeant contre lui, qu’il s’est presque tué avec, il a encore eu la force de jeter le pistolet dans un fossé.

Portrait de Capri
23/avril/2024 - 14h26
Picapel a écrit :

ils se foutent du droit !

 

C’est le principe même de vie des gens du voyage : être totalement « libres ». Ça a dû être un choc, quand même, le fait de tuer, pratiquement, la Star du groupe !

Portrait de Capri
23/avril/2024 - 14h25
Beguin a écrit :

Pourtant Sur l'aire, il ne risquait rien parmi sa famille et ses amis.

Sans doute un « jeu » qui a mal tourné, type roulette russe ou autre. En tous cas, Kendji Maillé (Girac) s’est certainement vu mourrir, ça c’est certain. Apparemment, la balle a tout transpercée d’après ce qu’on comprend…

Portrait de Picapel
23/avril/2024 - 13h45
Beguin a écrit :

tant que l'enquête est en cours, ont ils le droit de partir ?

ils se foutent du droit !

 

Portrait de Picapel
23/avril/2024 - 13h43
Beguin a écrit :

tant que l'enquête est en cours, ont ils le droit de partir ?

ils se foutent du droit !

 

Portrait de Picapel
23/avril/2024 - 13h42
Greg1928 a écrit :

"discrètement" smileysmiley comment être discret en trainant une caravane ? non mais faut arrêter les titres PAC  Si le camp était assigné à résidence un cordon de gendarmerie aurait été mis en place. Donc ils sont partis tout simplement sans forme de discrétion ; peut être ne veulent ils pas avoir une horde de journaleux à leur fenêtre ? De toutes façons dès que les journaleux ne peuvent pas savoir ils inventent smiley

il suffit comme pour les OQTF de tourner la tête ailleurs ! Le garde des sceaux (sots) à l'habitude !

Comme tous les GDV : en cas de problème : courage fuyons !

 

Portrait de Marne51000
23/avril/2024 - 13h30

La logique serait qu’il soit entendu avant de revoir sa famille afin qu’il ne puisse s’arranger sur un alibi

Portrait de Greg1928
23/avril/2024 - 13h12

"discrètement" smileysmiley comment être discret en trainant une caravane ? non mais faut arrêter les titres PAC  Si le camp était assigné à résidence un cordon de gendarmerie aurait été mis en place. Donc ils sont partis tout simplement sans forme de discrétion ; peut être ne veulent ils pas avoir une horde de journaleux à leur fenêtre ? De toutes façons dès que les journaleux ne peuvent pas savoir ils inventent smiley

Portrait de Le Suisse
23/avril/2024 - 13h10
Beguin a écrit :

tant que l'enquête est en cours, ont ils le droit de partir ?

mais ils en ont rien à foutre pourquoi?

Portrait de vixen87
23/avril/2024 - 12h40

Pourquoi ils s'en vont ?

Il a juste nettoyer son arme et le coup et parti, c'est juste un accident domestique.

 

Portrait de Beguin
23/avril/2024 - 12h39
blagounette a écrit :

Les explications viendront avec la poudre du pistolet qui reste sur les doigts , non visible à l'œil nu car après avoir tiré, et  quoi que l'on fasse même si les mains sont lavées , les traces de poudre restent.  Toutes les personnes faisant du tir sportif le savent et la police bien sûr le saura très vite et à l'heure qu'il est elle le sait même déjà. Maintenant quand on connait l'arme avec laquelle il a été blessé c'est impossible de se tirer une balle dans le thorax soi -même. Sûrement pour cela que cet "accident" est qualifié d'homicide volontaire, un tiers est forcément en cause,  après c'est à l'enquête de police de voir ce qu'il s'est réellement passé, acte accidentel ou volontaire. Après acheter une arme de ce type  dans une brocante, on "rigole".

On est d'accord mais tout le monde se barre

Portrait de Beguin
23/avril/2024 - 12h38

tant que l'enquête est en cours, ont ils le droit de partir ?

Portrait de blagounette
23/avril/2024 - 12h15
Blondissime a écrit :

Les empreintes digitales sur l'arme donneront un début d'explication

Les explications viendront avec la poudre du pistolet qui reste sur les doigts , non visible à l'œil nu car après avoir tiré, et  quoi que l'on fasse même si les mains sont lavées , les traces de poudre restent.  Toutes les personnes faisant du tir sportif le savent et la police bien sûr le saura très vite et à l'heure qu'il est elle le sait même déjà. Maintenant quand on connait l'arme avec laquelle il a été blessé c'est impossible de se tirer une balle dans le thorax soi -même. Sûrement pour cela que cet "accident" est qualifié d'homicide volontaire, un tiers est forcément en cause,  après c'est à l'enquête de police de voir ce qu'il s'est réellement passé, acte accidentel ou volontaire. Après acheter une arme de ce type  dans une brocante, on "rigole".

Portrait de Koikilencoute
23/avril/2024 - 10h59
Beguin a écrit :

A t il acheté  une arme parce qu'il est collectionneur ou parce qu'il se sentait menacé.  

Ou parce qu'il avait prévu un petit règlement de comptes entre amis ? smiley

Portrait de cbor33500
23/avril/2024 - 10h54

Toutes les familles des gens du voyage ne sont pas amies... Comme pour les autres, il y a aussi des ennemies.... mais qui s'unissent si la communauté est attaquée, contrairement à d'autres !!!!

Portrait de kuwabara
23/avril/2024 - 09h02
Blondissime a écrit :

Les empreintes digitales sur l'arme donneront un début d'explication

ou l adn mdr !! 

 

Portrait de Blondissime
23/avril/2024 - 08h39

Les empreintes digitales sur l'arme donneront un début d'explication