05/11 17:02

La jeune femme de confession juive poignardée à son domicile de Lyon a quitté l'hôpital pour rentrer chez elle - "Aucune hypothèse d'enquête n'est écartée à ce stade" selon le parquet

17h01: La jeune femme de confession juive poignardée à son domicile de Lyon a quitté l'hôpital pour rentrer chez elle, selon son avocat Me Stéphane Drai. "Ses blessures ont nécessité des points de suture", a déclaré Me Stéphane Drai à l'AFP. Sa cliente a déposé plainte lors de son audition avec les enquêteurs. "La police judiciaire va mener son enquête et en fonction de ça, on corroborera le caractère antisémite ou non" de l'agression, a-t-il ajouté.

Selon Me Drai, la victime, ne connaissait pas son agresseur. "Les investigations se poursuivent dans le cadre de l'enquête du chef de tentative d’homicide volontaire aggravée", a indiqué le parquet de Lyon ce 5 novembre au matin. "Aucune interpellation" n'a eu lieu à ce jour.

La jeune femme, âgée d'une trentaine d'années, été blessée par arme blanche à son domicile à Lyon dans l'après-midi. "Le passage à l'acte pourrait être motivé par un mobile antisémite", selon le parquet de Lyon. "Aucune hypothèse d'enquête n'est écartée à ce stade" selon le parquet.

08h11: Une jeune femme d’une trentaine d’années de confession juive a été victime d’une agression à l’arme blanche dans le centre de Lyon et une croix gammée a été découverte gravée non loin de la porte de son domicile, a-t-on appris de source proche de l’enquête. «Les premières constatations ont conduit le parquet de Lyon à ouvrir une enquête du chef de tentative de meurtre aggravée par la circonstance que le passage à l’acte pourrait être motivé par un mobile antisémite», a indiqué le parquet soir cité par le Progrès. 

Agressée après avoir ouvert la porte de son domicile au septième étage de son immeuble dans le 3e arrondissement, la victime a été touchée à deux reprises au niveau de l’abdomen. Elle a été hospitalisée mais son pronostic vital n’est pas engagé, a-t-on précisé de source proche de l’enquête.

Selon une source policière, il y avait une mézouza sur la porte de la victime, un petit boîtier contenant des textes bibliques dans la religion juive. L’avocat de la victime, Me Stéphane Draï, a annoncé le député d’une plainte pour tentative de meurtre. Pour lui, le caractère antisémite ne fait aucun doute. «En ouvrant la porte, on ne savait pas, à ce jour en France, qu’on pouvait être victime d’une attaque antisémite, qui pouvait s’apparenter à une tentative de meurtre», a-t-il déclaré.

«Cette agression abominable suscite de très vives inquiétudes au sein de la communauté juive », a réagi le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Auvergne-Rhône-Alpes, qui dit condamner « fermement l’agression ».

« Toutefois, en l'état des investigations en cours, le président du CRIF ARA, Richard Zelmati, en appelle tant à la raison qu'à la prudence, souligne-t-il. Il reviendra à la justice de qualifier les infractions et leur caractère antisémite ».

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Korveg
5/novembre/2023 - 22h46

Moi je pense que c'est une mytho... Les actus dramatiques réveillent toujours des comportements relevant de la psychiatrie. Wait & see...

Portrait de Hercule Poirot
5/novembre/2023 - 10h59
autunbibractepassy a écrit :

Surement un petit ange en état hallucinatoire après avoir pris, par erreur, une surdose de drogue.

Attention hier les informations étaient au présent affirmatif sur les medias... Ce matin c'est au conditionnel que les plateaux reprennent les évenements de la veille sur cette presumée attaque terroriste.