03/11 14:01

La Ligue de football professionnel annonce avoir reçu "de nombreuses offres" pour ses droits audiovisuels à l'étranger pour la période 2024-2029

La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé jeudi avoir reçu «de nombreuses offres» pour ses droits audiovisuels à l'étranger pour la période 2024-2029, indiquant désormais se lancer dans une «période d'analyse». «Suite au lancement de la consultation relative aux droits internationaux de Ligue 1, Ligue 2 et du Trophée des Champions, plus d'une centaine d'agences et diffuseurs ont retiré un dossier de candidature.

LFP Media a reçu de nombreuses offres portant sur un ou plusieurs territoires. Une période d'analyse commence dès à présent devant permettre aux équipes de LFP Média d'identifier les meilleures opportunités et préparer la suite appropriée à donner au processus de commercialisation», a indiqué la LFP dans un communiqué.

«LFP Media pourra ainsi décider d'attribuer les droits dans certains territoires, d'entamer des discussions ou de lancer de nouvelles phases de consultations ciblées à des régions en particulier», a ajouté la Ligue. Les droits annuels de diffusion à l'étranger de la Ligue 1 sont actuellement d'environ 80 millions d'euros par an et sont détenus par BeIn Sports.

Ce chiffre est très inférieur aux autres grands championnats européens: plus de 160 millions par an pour l'Allemagne, 670 millions d'euros pour l'Italie, près de 900 millions pour la Liga espagnole et près d'1,8 milliards pour la Premier League anglaise. La LFP, qui s'est fixée comme objectif d'atteindre 200 millions d'euros pour la diffusion de ses matches à l'international, compte beaucoup sur cet appel d'offres pour augmenter le montant global de ses droits TV, surtout après l'échec de la consultation pour la France, le 17 octobre, qui a ouvert une période de négociations de gré à gré à haute incertitude avec les diffuseurs intéressés.

Ce camouflet avait ainsi réduit à néant les chances de la Ligue de porter le total des droits TV du football français à 1 milliard d'euros, comme le souhaitait son président Vincent Labrune.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions