23/10 14:31

Japon: L’autorité de la concurrence ouvre une enquête sur Google pour déterminer si le géant américain a illégalement sollicité un traitement préférentiel auprès de fabricants de smartphones

L'autorité japonaise de la concurrence a annoncé lundi avoir ouvert une enquête sur Google pour déterminer si le géant américain avait illégalement sollicité un traitement préférentiel auprès de fabricants de smartphones, des soupçons pour lesquels il est déjà poursuivi aux Etats-Unis.

Le groupe californien est notamment soupçonné d'avoir demandé à des fabricants d'appareils utilisant son système d'exploitation Android d'y installer ses applications de recherche et de navigation sur internet, a expliqué la Commission du commerce équitable du Japon dans un communiqué.

Il aurait également négocié avec des fabricants d'appareils pour qu'ils n'intègrent pas les applications de ses concurrents, leur versant en échange une part des bénéfices générés par les publicités liées à son moteur de recherche, ajoute le communiqué, mentionnant des soupçons de pratiques anti-concurrentielles.

Le régulateur japonais a lancé un appel aux contributions publiques à ce sujet, jusqu'au 22 novembre. "D'une manière générale, il devient difficile pour les concurrents" de Google de rivaliser "si un acteur puissant tente de bâtir un système pour maintenir son influence ou exclure" ses rivaux, a déclaré Saiko Nakajima, cheffe de la division d'enquête sur les plateformes numériques de la Commission, lors d'une conférence de presse.

Google Japon a affirmé à l'AFP qu'avec Android, le groupe offrait à ses utilisateurs "le choix de personnaliser leurs appareils en fonction de leurs besoins, incluant la manière dont ils naviguent et font des recherches sur internet, ou dont ils téléchargent des applications".

"Nous avons continué à travailler en étroite collaboration avec les agences gouvernementales pour montrer comment nous soutenons l'écosystème Android et élargissons le choix des utilisateurs au Japon", a-t-il ajouté.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions