02/07 11:02

Le roi des Pays-Bas a présenté ses excuses officielles pour l'implication de son pays dans l'esclavage, déclarant qu'il se sentait «personnellement et extrêmement» affecté

Le roi des Pays-Bas Willem-Alexander a présenté  ses excuses officielles pour l'implication de son pays dans l'esclavage, déclarant qu'il se sentait «personnellement et extrêmement» affecté. «Aujourd'hui, je me tiens devant vous en tant que roi et membre du gouvernement. Aujourd'hui, je vous présente mes excuses personnellement», a déclaré Willem-Alexander sous les acclamations lors d'un événement marquant les 150 ans de l'affranchissement des esclaves dans les anciennes colonies.

Des milliers de descendants de personnes réduites en esclavage dans l'ancienne colonie sud-américaine du Suriname ainsi que dans les îles caribéennes d'Aruba, Bonaire et Curaçao assistaient à ces célébrations.

«Je ressens cela profondément dans mon cœur et dans mon âme», a déclaré le roi, avant d'ajouter: «La traite des esclaves et l'esclavage sont reconnus comme crimes contre l'humanité».

«Les rois de la maison d'Orange (dont descend le monarque actuel, NDLR) n'ont rien fait pour l'empêcher. Aujourd'hui, je demande pardon pour cette inaction», a encore ajouté Willem-Alexander.

Les commémorations marquant la fin réelle de l'esclavage dans les colonies ont lieu chaque année à Amsterdam, une célébration appelée «Keti Koti», soit «briser les chaînes» en sranantongo (l'une des langues du Suriname). Ces commémorations sont les premières de ce type depuis la présentation en décembre par le gouvernement d'excuses officielles pour le passé esclavagiste des Pays-Bas.

Le discours du roi prononcé depuis l'Oosterpark d'Amsterdam a été retransmis en direct à la télévision nationale.

Des descendants de personnes réduites en esclavage avaient demandé au roi de présenter des excuses officielles. «C'est important afin de pouvoir digérer le passé esclavagiste», a déclaré en mai Linda Nooitmeer, présidente de l'Institut national pour le passé et l'héritage de l'esclavage (NiNsee), dans une interview accordée à la chaîne publique néerlandaise NOS.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titou17
2/juillet/2023 - 16h49

Personnellement, je suis en colère car les Anglais ne nous ont pas demandé pardon d'avoir fait cramer Jeanne d'Arc !!