10/02/2023 12:02

Le chauffeur de bus inculpé pour meurtre avec préméditation après avoir tué deux enfants en percutant une garderie au Québec devra subir une évaluation psychiatrique

Un chauffeur de bus inculpé pour meurtre avec préméditation après avoir tué deux enfants en percutant une garderie au Québec devra subir une évaluation psychiatrique, ont annoncé les autorités au moment où des centaines d’habitants venaient se recueillir sur les lieux.

Cet homme de 51 ans, Pierre Ny St-Amand, arrêté peu après les faits, fait face à neuf chefs d’accusation dont « meurtres avec préméditation » et « tentatives de meurtres ». Il doit à nouveau comparaître devant la justice le 17 février. « Il est jusqu’ici présumé apte à comparaître », mais cela « pourrait évoluer avec le temps », a confirmé à l’AFP Karine Dalphond, procureure en charge du dossier.

Lors d’une brève audition mercredi, il est apparu très agité et a refusé de réponse aux questions, se contentant par moments de hocher la tête et de sourire. Le suspect, qui n’a pas d’antécédents judiciaires, se trouve actuellement en centre de détention.

Dans la ville de Laval, au nord-ouest de Montréal, l’incompréhension et la colère dominaient jeudi. De nombreux habitants, mais aussi des Québécois venus des villes alentours, souvent en pleurs, venaient déposer fleurs ou peluches, ou allumer une chandelle près de la garderie ou devant l’église à proximité, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« C’est épouvantable comme drame, je suis sans mot depuis hier matin », lâche Yannick Lebeau, qui habite à 20 km des lieux et est venu rendre hommage aux deux enfants tués et aux six autres blessés. A ses côtés, Annick Belisle est en larmes, sidérée: « Je suis sous le choc, je n’en revenais pas que cela arrive. » Educatrice, elle travaille avec des enfants depuis 18 ans et juge cet acte « insensé ».

La garderie a subi de sérieux dégâts: toute une partie de la façade est brisée et a été grossièrement refermée avec des planches de bois. Des débris étaient encore éparpillés par terre autour des lieux jeudi. « Je pense que s’il y a une journée où il faut montrer que tout le Québec est derrière ceux qui ont vécu ce drame épouvantable, c’était aujourd’hui », a déclaré François Legault, Premier ministre du Québec, lui aussi venu sur les lieux.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions