12/03/2022 07:46

Les juges en charge de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar auraient demandé à réaliser de nouvelles analyses sur les traces de sang sur la fameuse couette

Les juges en charge de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar auraient demandé à réaliser de nouvelles analyses sur les traces de sang sur la fameuse couette selon le Parisien révélée. Des éléments de l’enquête pointent que Cédric Jubillar aurait lavé cette couette et cette housse la nuit où sa femme a disparu, du 15 au 16 décembre 2020.

Il avait également été question de traces de sang sur ces linges de lit, mais une expertise a conclu qu’il ne s’agissait pas d’ADN humain.

De quoi avancer l’hypothèse qu’il pouvait s’agir de celui d’un des chiens du couple. Les experts ayant précisé que leurs résultats pouvaient ne pas être significatifs, à cause du lavage des deux linges, les deux juges d’instruction auraient donc décidé de mener de nouvelles analyses sur ces taches de sang, a révélé Le Parisien ce vendredi.

Les magistrates souhaiteraient toujours savoir si elles peuvent appartenir à l’un ou l’autre des époux Jubillar. Nos confrères précisent, selon une source proche du dossier, que ces nouvelles analyses devraient être dévoilées d’ici à la mi-avril.

La justice aurait également ordonné l’étude d’une paire de lunettes de Delphine, retrouvée brisée, ainsi l’utilisation d’un drone sur une grande zone pendant deux ou trois jours, pour repérer des endroits où le sol aurait pu être remué.

Alors que l’enquête peine à établir le scénario de la disparition de Delphine Jubillar, et que les avocats de Cédric multiplient les demandes de remise en liberté, en appuyant sur ce qu’ils estiment être un dossier faible en éléments, ces nouveaux axes d’investigation seront peut-être déterminants.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions