23/02/2022 11:02

Etats-Unis: Un étudiant de 19 ans amputé de ses jambes et de ses doigts après avoir mangé des restes de riz mal conservés - Mais que s'est-il passé?

Cet américain de 19 ans n'aurait jamais pu imaginer qu'il mettait sa vie en danger en mangeant des restes de nourriture ramenés d'un restaurant. Pourtant, quelques heures après son repas, il a manifesté des symptômes très graves qui ont conduit à l'amputation de ses deux jambes et de ses doigts.

D'après un rapport publié dans le New England Journal of Medicine, ces restes de nourriture, du riz, du poulet et des nouilles sautées notamment, n'avaient pas été conservés correctement. Or, certains produits, tels que le riz et les pâtes, contiennent une bactérie appelée Bacillus cereus. Lorsqu'ils sont cuits et laissés à température ambiante trop longtemps, celle-ci se multiplie et libère des toxines dangereuses.

En l'occurence, ce jeune homme était atteint d'une forme sévère de septicémie, le purpura fulminans, lorsqu'il a été admis à l'hôpital. Il présentait plusieurs organes défaillants ainsi qu'une peau devenue violacée et se plaignait de vives douleurs abdominales. Sa respiration était anormale et il souffrait de vomissements et d'hypertension artérielle.

D'après les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le purpura fulminans, une infection à méningocoque, peut «entraîner la mort en quelques heures seulement». Cet étudiant du Massachusetts n'a pas connu un tel sort mais, au cours de son séjour à l'hôpital, il a développé une nécrose qui a forcé les médecins à amputer ses jambes et ses doigts. Son état était si préoccupant qu'il a été placé sous stimulateur cardiaque pendant 13 jours.

D'après le rapport, il avait été vacciné contre les infections à méningocoque mais n'avait jamais reçu la dose de rappel recommandée. Son colocataire, qui a consommé les mêmes restes de nourriture, a souffert de vomissements sans toutefois présenter de symptômes aussi sérieux.

Ce n'est pas la première fois que les experts américains mettent le grand public en garde contre les aliments mal conservés. Selon le Journal of clinical microbiology, un adolescent est mort dans son sommeil en 2019, juste après avoir mangé des restes de pâtes qui n'avaient pas été réfrigérées.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions