10:02

Novak Djokovic reconnaît des «erreurs» dans son comportement après son test positif au Covid et dans son formulaire d'entrée en Australie

Le N.1 mondial de tennis Novak Djokovic a reconnu dans un communiqué avoir commis une «erreur humaine, certainement pas délibérée» en déclarant à tort à son arrivée en Australie n'avoir pas voyagé lors des 14 jours précédant son vol.

La star serbe de la petite balle jaune a aussi admis dans le texte publié sur Instagram une «erreur de jugement» en recevant en personne un journaliste du quotidien français L'Equipe le 18 décembre, alors qu'il se savait malade du Covid-19, mais il a assuré avoir «respecté la distanciation sociale et porté un masque».

Pour l'instant, Novak Djokovic, rebaptisé «Novax Djocovid» sur la toile en raison du flou qu'il entretenait sur son statut vaccinal, est encore en l'attente de la décision de la justice australienne.

Bien qu'il ait repris l'entraînement et qu'il compte participer à l'open d'Australie, qui débute dans moins d'une semaine, si l'Australie décide finalement de rejeter le visa de Djoko, il sera obligé de quitter le territoire et de renoncer à empocher un 21 tournoi du Grand Chelem. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djelloul
12/janvier/2022 - 16h46

exactement comme moi avec les impots Qd je fais des erreurs bin, c est toujours a mon avantage...........dsl Djoko , t es gentil Mais t a s joué et t as perdu    Et comme on dit "C est dans le cul lulu...

Portrait de Spock
12/janvier/2022 - 15h18

Il mérite tout simplement une interdiction de pratiquer le tennis pendant 3 ans. C'est un manipulateur, menteur, qui se prend pour dieu. Une bonne baffe le remettrait un peu en place. 

C'est pas pour rien qu'il ne sera jamais autant aimé que Sampras, Federer, Nadal....

Portrait de MICMAH458
12/janvier/2022 - 11h28

Erreur / mensonge / dissimulation : la frontière est bien mince.  Donc, dès qu'il y a doute, on applique la loi et basta (et j'aime bien djoko, mais je ne lui accorde aucun passe-droit, ni à qui que ce soit d'ailleurs).