07/10 15:02

Toulouse: Un père passe 7 heures en haut d'une grue pour le placement de son fils handicapé dans un centre spécialisé - VIDEO

La journée des aidants, qui s'est déroulée ce mercredi, est une date symbolique pour Olivier et Chantal Gutierrez, parents d’un jeune homme handicapé de 24 ans. Vers six heures ce mercredi matin, le père de famille a grimpé en haut d’une grue, à Cugnaux, au sud de Toulouse. C’est le seul moyen qu’il a trouvé pour alerter sur la situation de son fils, Axel.

Ce dernier attend, depuis plusieurs mois, un placement en urgence au sein d’un établissement spécialisé, dans le Gers. Quatre ans de démarches et toujours pas de solution. Des courriers envoyés partout, de la présidence de la République aux ministères, du département à la région : ils ont remué ciel et Terre pour leur enfant.

Dans une publication Facebook, le père de famille a expliqué les raisons de son action. «Nous attendons un placement en urgence pour notre fils handicapé, Axel Gutierrez dans l'établissement Castel Saint-Louis à Ordan-Larroque (32). 4 ans de démarches et d'espoir perdus, mais toujours pas de solution. Courriers à toutes les instances de la République : tout le monde est désolé pour nous, mais personne ne fait rien. Lourdeurs administratives : le rouleau compresseur de la MDPH gagne la bataille... Pour le moment. Jeune adulte handicapé mental de 24 ans, désespéré par ce qu'il pense que la situation est de sa faute. Les parents se trouvant dans une détresse extrême, c'est la seule solution qu'il nous reste. Je ne descendrai de la grue que lorsque le placement sera effectif.»

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Odile75015
7/octobre/2021 - 15h56

Il a raison. La situation pour les handicapés en France est une catastrophe. Le milieu social est débordé par cette immigration. On pourrait prioriser le problème des Français : notamment nos aînés placés dans les EHPAD complètement inhumains, les handicapés qui n'ont pas de place en urgence si les parents décèdent ou doivent aller à l'hôpital, quand les femmes sont battues et ne savent pas où aller... C'est la débrouille en France. Et quand on voit des gens qui débarquent et qui disent : "J'ai le droit à un logement", "J'ai le droit à des aides sociales", "J'ai le droit à la santé gratuite"... Y'en a marre. Il y a trop de problèmes en France, il faut que nos élus s'occupent en priorité des problèmes des Français. 

Je soutiens ce père et je suis étonnée de ne pas voir plus de gens craquer comme lui. Courage monsieur !

Portrait de davidumans72
7/octobre/2021 - 15h37
alex t'es rieur a écrit :

relayer ce genre d'initiative est une catastrophe: ça va provoquer des émules et faire prendre des risques aux gens!

il y a d'autres moyens de se faire entendre, moins dangereux telle une grève de la fin, surtout que c'est simplement difficile 3 jours et après le corps est habitué: il faut dire les choses.

si tu as pris tes précautions tu as de l'avance et du poids à perdre et hop le tour est joué...

Ou d'autres moyens: faites dans l'original mais pas dans le dangereux de plus en faisant prendre des risques à d'autres personnes, en bloquant des gens qui travaillent...

t'as pas du comprendre le sens de sa démarche : ALERTER...

Si c'est pour faire une grève de la faim dont personne ne parlera, ça n'aura aucun interet!

drôle re raisonnement quand meme!