04/10 13:02

Facebook privilégie "le profit à la sûreté", accuse une lanceuse d'alerte à l'origine de la fuite de documents internes qui ont alarmé le public et des élus américains

La lanceuse d'alerte à l'origine de la fuite de documents internes de Facebook qui ont alarmé le public et des élus américains s'est montrée pour la première fois à visage découvert. Ancienne ingénieure chef de produit chez Facebook, Frances Haugen a accusé le groupe de "(choisir) le profit plutôt que la sûreté" de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS.

Cette trentenaire doit être auditionnée mardi par la commission au Commerce du Sénat américain. Dimanche, le sénateur démocrate Richard Blumenthal, membre de la commission, a rendu hommage au courage de la lanceuse d'alerte. Avant son départ de l'entreprise, en mai, Frances Haugen avait emporté avec elle de nombreux documents issus de recherches internes à l'entreprise et confiés notamment au Wall Street Journal.

Dans un article publié mi-septembre, le quotidien a révélé, sur la base de ces informations, que l'entreprise effectuait des recherches sur son réseau social Instagram depuis trois ans pour en déterminer les effets sur les adolescents. Les études ont notamment montré que 32% des adolescentes estimaient que l'utilisation d'Instagram leur avait donné une image plus négative de leur corps lorsqu'elles n'en étaient déjà pas satisfaites. Plus tôt dimanche, le vice-président du groupe Nick Clegg avait accordé un entretien à la chaîne CNN et tenté de limiter les possibles dégâts qu'allait causer l'interview de la lanceuse d'alerte.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titou17
4/octobre/2021 - 16h22
JC732 a écrit :

Maintenant les mouchards sont appelés "lanceurs d'alertes", les voyous "des jeunes", les banlieue pourries "des cités sensibles", les blacks et les maghrébins, "des français issus de la diversité", les sans papiers clandestins "des migrants", les agressions "des sentiments d'agressions",  les marcheurs a l'assemblée "des playmobiles" ( c'est vrai que ça y ressemble) les pères et mères "parent N°1, et parent N°2" (dans l'ordre ou dans le désordre) et nous pouvons être conçus par PA, LGBT, en éprouvette et de plus en plus rarement, par des parents ordinaires qui se sautent en cachette, pour ne pas être dénoncés comme déviants.

Douce France, cher pays de mon enfance lalalala

Bien dit et malheureusement d'actualité