21/06/2020 10:31

Front Populaire, revue créée par le philosophe Michel Onfray, en kiosques mardi, ambitionne de rassembler les souverainistes de tous bords et les déçus de la politique avant 2022

Pas encore lancée, elle fait déjà beaucoup parler : Front Populaire, revue créée par le philosophe Michel Onfray, en kiosques mardi, ambitionne de rassembler les souverainistes de tous bords et les déçus de la politique, pour faire émerger des propositions et un champion pour 2022. Michel Onfray la présente comme "une revue qui propose de construire une machine de guerre populiste (nous revendiquons le mot et la chose...) susceptible d'être opposée à la machine de guerre populicide", à savoir, les partisans de l'Europe maastrichtienne et du jacobinisme qui "ruinent le peuple".

Parmi les contributeurs, des politiques comme Jean-Pierre Chevènement et Philippe de Villiers, des essayistes tels que Mathieu Bock-Côté et Idriss Aberkane, le philosophe Yves Michaud, mais aussi Jacline Mouraud, figure des gilets jaunes, le Pr Didier Raoult... Un éclectisme qui reflète la démarche de Michel Onfray, visant à rassembler des souverainistes de tous bords et à mobiliser les Français éloignés de la politique.

"On a beaucoup d'anciens marcheurs déçus" qui nous rejoignent, assure même Stéphane Simon, cofondateur de Front Populaire, démentant l'idée qu'il s'agirait de créer un "safe space" pour l'extrême droite ou d'oeuvrer à une convergence des extrêmes, comme certains les en accusent déjà.

"On est convaincus que l'idée de souveraineté n'est pas un concept de gauche ou de droite, c'est une vieille idée française, antérieure même à la politique", revendique l'ancien journaliste, qui a produit des émissions de télé avec Thierry Ardisson avant de créer des web-télés pour Michel Onfray, Elisabeth Lévy ou Natacha Polony.

La revue, en gestation depuis janvier, se double d'un site internet déjà consultable, qui permet de soumettre et de voter pour des propositions, comme le référendum d'initiative citoyenne ou la sortie de la France du commandement intégré de l'Otan. Avec en ligne de mire, les échéances électorales et en particulier la présidentielle de 2022

. Front Populaire pourrait soutenir un candidat pour porter les propositions qu'elle aura fait émerger, mais ne veut pas mettre la charrue avant les boeufs. "D'abord, il y a la collecte des doléances et des propositions, puis dans un deuxième temps la rédaction d'un socle programmatique, et dans un troisième temps, on verra qui porte ce programme", explique Stéphane Simon. Quoi qu'il en soit, Michel Onfray a assuré que sa revue ne serait pas un tremplin pour Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon, trop jacobins à ses yeux, et répète qu'il ne se présentera pas.

"Michel est très cash. Quand il dit non, il dit non", insiste Stéphane Simon. Mais "il suivra ça de très près, et il aidera au plus qu'il pourra" ce processus, promet-il. Une démarche dans l'action autant que dans la réflexion qui suscite de l'intérêt dans certains cercles.

"Autour de Michel Onfray et sa revue, il y a tout un courant qui se dit +on ne peut pas laisser un face-à-face+ entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron", dont le président sortant serait de nouveau vainqueur, a estimé le maire de Béziers Robert Ménard, jeudi sur BFMTV/RMC. Et en attendant d'être en kiosques à partir de mardi puis dans les librairies jeudi, la revue fait déjà le plein d'abonnés. "On est à plus de 31.000 pré-acheteurs", confiait vendredi Stéphane Simon.

De quoi assurer plus d'un an de trésorerie à Front Populaire. Une demande telle qu'après un tirage initial de 50.000 exemplaires, 50.000 autres sont commandés. Un phénomène éditorial aidé par le retour en grâce de principes souverainistes, comme la relocalisation des usines en France, en pleine crise du Covid-19.

"Le grand réveil de tout le monde, c'était de voir qu'à la pharmacie, il n'y avait ni masques, ni Doliprane (dont la vente était restreinte, NDLR), ni gel hydroalcoolique, ni même de thermomètre", lance Stéphane Simon.

La revue elle-même est imprimée en France, même si cela revient plus cher, confie-il. Dans la galaxie souverainiste une autre revue trimestrielle très politique s'apprête à se lancer : Le Conservateur, créé par l'ex-député européen Paul-Marie Coûteaux et le chef du Parti Chrétien-Démocrate Jean-Frédéric Poisson, paraîtra fin août, avec pour vocation de "réconcilier la droite avec elle-même".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bib
21/juin/2020 - 23h28
Raspoutine from South a écrit :

Disons fakenews involontaire puisque c'est juste que vous avez fait l'erreur que font beaucoup de français qui ont de très mauvaises connaissances économiques, vous confondez bénéfice et chiffre d'affaire.

et si on finasse, c'est plus de la trésorerie, car le chiffre d'affaires est le montant des ventes sur une période donnée. Or apparemment, certains se sont abonnés pour plusieurs années. Le chiffre d'affaires est alors retraité en produit constaté d'avance. Si le journal doit s'arrêter (or liquidation judiciaire), il serait juste qu'il rembourse l'argent versé en avance aux abonnés concernés.

Portrait de Raspoutine from South
21/juin/2020 - 22h04
550 Stuzen CZ a écrit :

Dites le à Foofur qui pense que c'est du fakenews smiley

Disons fakenews involontaire puisque c'est juste que vous avez fait l'erreur que font beaucoup de français qui ont de très mauvaises connaissances économiques, vous confondez bénéfice et chiffre d'affaire.

Portrait de 550 Stuzen CZ
21/juin/2020 - 20h53
David1959 a écrit :

A l'heure ou pas mal de journaux et revues pleurnichent pour obtenir des subventions de l'état, donc de nous tous !! , voila une revue qui a trouvé son modèle économique immédiatement, sans aucune aide de l'état ni le moindre euro du contribuable.

Pas encore sortie, et déjà dépassée la barre des 30 000 abonnés dont des abonnements "a vie" pour 1500 € ! (mes moyens ne m'ont pas permis de choisir cette option la ! smiley ).

1 millions d'euros déjà engrangés avant même la sortie du numéro 1,  le pari financier, lui, est déjà gagné.

Dites le à Foofur qui pense que c'est du fakenews smiley

Portrait de bluesman
21/juin/2020 - 20h17

Pourquoi récupérer le terme Front Populaire attaché à la Gauche de 36 ?????smiley 

Michel Onfray, vous êtes devenu fou ?

Eric Dubois, écrivain.

Portrait de Harriet
21/juin/2020 - 16h25
licororne a écrit :

Onfray n’a pas changé il a toujours été athée comme  beaucoup de nous  en 68 , avec Mélenchon  les  trotskistes  la ligue etc  c’est la gauche de mélenchon de besencenot de toute la FI  qui pensent aujourd’hui  que la religion n’est plus l’opium du peuple et toutes ces féministes de gauche soi-disant qui défendent le hijab et le voile .

On marche sur la tête  Onfray est le seul à gauche à défendre  LA REPUBLIQUE  et qui ne met pas au-dessus d’elle la RELIGION ….

D'accord avec vous ...

Ce que certains (voire beaucoup)semblent ignorer , c'est que Onfray n'entre pas dans une case ... c'est un esprit libre/libertaire qui, par conséquent, ne refuse jamais le débat par idéologie prémâchée et se nourrit d'échanges  contradictoires ...

Portrait de JF_Lacour
21/juin/2020 - 16h04
Foofur a écrit :

Tu es allée pêcher ça où ? JAMAIS une revue n'a fait 1 million de bénéfices ! JAMAIS !

Confusion entre chiffre d'affaires des 26.000 abonnements déjà vendus et bénéfice. Au prix unitaire de l'abo ( 39€ pour 4 numéros ; 49€ avec l'accès au site ) ça fait environ 1 million...de chiffre d'affaires.

Portrait de bib
21/juin/2020 - 15h27

"L'idée de souveraineté est antérieure à la politique".

Il me semble qu'en politique, la souveraineté est une forme d'exercice unilatéral du pouvoir. Je ne vois donc pas comment une des applications de la politique peut lui être antérieure...

Par ailleurs, je ne vois pas que le jacobinisme dans les idées de Mme Le Pen ou de M.Mélenchon...

Enfin, je suis rassuré de ne pas avoir eu à me réveiller avec les pénuries dans les pharmacies.

Bonne lecture !

Portrait de bib
21/juin/2020 - 15h12
550 Stuzen CZ a écrit :

La revue dégage déjà 1 million de bénéfice avant même sa parution en kiosque.  C'est dire le vide idéologique qu'il y a dans la presse française sur le sujet de la préférence nationale. Et comme Onfray a ouvert la porte à Zemmour pour participer je dis vivement mardi ! 

il me semble que c'est un million de trésorerie, et non de bénéfice. C'est cependant appréciable.

Portrait de David1959
21/juin/2020 - 13h59

A l'heure ou pas mal de journaux et revues pleurnichent pour obtenir des subventions de l'état, donc de nous tous !! , voila une revue qui a trouvé son modèle économique immédiatement, sans aucune aide de l'état ni le moindre euro du contribuable.

Pas encore sortie, et déjà dépassée la barre des 30 000 abonnés dont des abonnements "a vie" pour 1500 € ! (mes moyens ne m'ont pas permis de choisir cette option la ! smiley ).

1 millions d'euros déjà engrangés avant même la sortie du numéro 1,  le pari financier, lui, est déjà gagné.

Portrait de 550 Stuzen CZ
21/juin/2020 - 12h26
Foofur a écrit :

Tu es allée pêcher ça où ? JAMAIS une revue n'a fait 1 million de bénéfices ! JAMAIS !

On commence par le respect !  C'est vous et non tu. Je n'ai pas souvenir d'avoir fait du fromage avec vous et encore moins de l'affiner.   Jamais une revue n'a fait un million de bénéfice ? Vous êtes de quelle époque ?  Mais quelle est votre marque de couche coulotte ?

Oui ! Le mag de Monsieur Onfray fait du bénéf avant même sa sortie en kiosque. Ca vous chaffouine ?  Tant mieux !  Vous allez bouffer votre petit livre rouge jusqu'à la reliure en plomb. 

Portrait de 550 Stuzen CZ
21/juin/2020 - 11h06
hummerH2 a écrit :

Enfin une revue qui risque de me faire revenir au kiosque à journaux et à un peu de lecture ! smiley

smiley

Vivement mardi ! smiley

Portrait de 550 Stuzen CZ
21/juin/2020 - 11h04
bertrand85 a écrit :

Onfray soutenu et aidé par de Villiers, Ménard ou Chevènement. Quelle déception de voir un homme aussi intelligent être désormais si mal entouré! Que s'est-il passé?

Son AVC l'an dernier a semble-t-il laissé des traces. Son discours auquel j'adhérais depuis des années s'est mué en un discours très Zemmourien. Au bout de dix minutes d'interview, comme Finkelkraut d'ailleurs, Onfray ne peut s'empêcher de parler de l'islam et des maghrébins. Sans parler de La défense inconditionnelle de la police qu'il a faite la semaine dernière alors qu'il expliquait encore en début d'année que l'attitude des policiers était impardonnable face aux gilets jaunes. Que s'est-il passé?! Je crains que l'on ait perdu Onfray.

Dingue quand même de classifier comme malades les gens de gauche dès qu'ils adhèrent à des idées de droite. 

Oui l'islam est une secte dangereuse digne du nazisme ou léninisme.  Pas besoin de faire un AVC pour s'en rendre compte. 

Portrait de hummerH2
21/juin/2020 - 11h01

Enfin une revue qui risque de me faire revenir au kiosque à journaux et à un peu de lecture ! smiley

Portrait de bertrand85
21/juin/2020 - 10h52

Onfray soutenu et aidé par de Villiers, Ménard ou Chevènement. Quelle déception de voir un homme aussi intelligent être désormais si mal entouré! Que s'est-il passé?

Son AVC l'an dernier a semble-t-il laissé des traces. Son discours auquel j'adhérais depuis des années s'est mué en un discours très Zemmourien. Au bout de dix minutes d'interview, comme Finkelkraut d'ailleurs, Onfray ne peut s'empêcher de parler de l'islam et des maghrébins. Sans parler de La défense inconditionnelle de la police qu'il a faite la semaine dernière alors qu'il expliquait encore en début d'année que l'attitude des policiers était impardonnable face aux gilets jaunes. Que s'est-il passé?! Je crains que l'on ait perdu Onfray.

Portrait de 550 Stuzen CZ
21/juin/2020 - 10h44

La revue dégage déjà 1 million de bénéfice avant même sa parution en kiosque.  C'est dire le vide idéologique qu'il y a dans la presse française sur le sujet de la préférence nationale. Et comme Onfray a ouvert la porte à Zemmour pour participer je dis vivement mardi !