25/03 12:31

VIRUS - Ses voisins ont peur qu'elle ait le coronavirus, une infirmière obligée de faire ses valises et de quitter un appartement à Paris

Depuis plusieurs jours, de nombreux anonymes proposent leur logement à des soignants qui sont en première ligne pour se battre contre le coronavirus. Dans un immeuble parisien, des habitants se sont opposés à l'arrivée d'une infirmière, jugeant qu'elle risquait de les contaminer, comme le rapporte France Inter.

"J'habite dans un petit immeuble de huit copropriétés et dans lequel deux appartements sont vides", explique Olivier à nos confrères. Le Parisien décide de contacter les propriétaires des deux logements inoccupés, qui donnent leur accord pour accueillir une infirmière. "L'hôpital Tenon nous a proposé de recevoir une infirmière qui arrivait le lendemain de Vancouver", continue-t-il en indiquant que deux familles habitant l'immeuble parisien vont s'opposer à cette arrivée.

"On m'a rétorqué que j'aurais dû leur demander leur accord, que cette façon de procéder n'était pas acceptable, que je n'étais pas le seul dans cet immeuble et que ce comportement était égoïste", ajoute Olivier. Face à ce refus, l'infirmière est obligée de quitter l'appartement.

"Quand je l'ai vue me rendre les clés, j'ai réalisé qu'on la mettait dehors", estime-t-il en regrettant de les avoir informés. Et de prévenir : "On va de nouveau proposer ces appartements, tant pis pour ceux qui ne seront pas d'accord".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de HELLO
25/mars/2020 - 19h08

Sur quel fondement juridique ont-ils pu s'opposer à la location, à titre gracieux d'un logement privé, à cette infirmière ?

Il n'y a pas trouble à l'ordre public!

Il n'y a pas non plus exercice d'une activité professionnelle au sein de ce logement qui pourrait contrevenir au règlement de copropriété ?

C'est une histoire incroyable

Portrait de Ledoc
25/mars/2020 - 18h21

Des vrais parigots apres c est les premiers à pleurer pour se faire soigner 

Portrait de crolette
25/mars/2020 - 18h09

ben oui c'est comme les éoliennes  ; tout le monde en veut mais pas sur son terrain!  les infirmières, on les applaudit mais...pas de ça chez nous  ! par contre les mêmes parisiens n'ont pas hésité à envahir les îles de Ré, Noirmoutier, Oléron ....

 

Portrait de th93100
25/mars/2020 - 17h09
jarod.26 a écrit :
la mentalité des parisiens !

celle des Lyonnais, Marseillais, Nantais..... serait la même

Portrait de jarod.26
25/mars/2020 - 13h38
la mentalité des parisiens !
Portrait de Harriet
25/mars/2020 - 13h31

Je suis viscéralement contre la délation , mais dans ce cas précis ... il faudrait balancer le nom de ces "citoyens"  afin qu'ils soient "fichés" eux aussi et refoulés par le personnel soignant le cas échéant ... 

Portrait de Dragon75
25/mars/2020 - 13h23 - depuis l'application mobile
Mimosas06 a écrit :

Pas surprenant de la part des parisiens, il suffit de voir leur comportement récent.

@Mimosas06 marrant on a vu la même chose en province!!!

Portrait de zig et puce
25/mars/2020 - 13h23
vévert1416 a écrit :

Vous imaginez si elle avait été juive en 1942 ?

.... et en France!!!! elle ne serait plus la pour le dire , ce pays et ces ordures  me font honte ! 

Portrait de padagor
25/mars/2020 - 13h11

Facile de gueuler le soir  à sa fenêtre pour encourager les personnels soignants mais... de loin seulement...

Portrait de Mimosas06
25/mars/2020 - 13h10

Pas surprenant de la part des parisiens, il suffit de voir leur comportement récent.

Portrait de vévert1416
25/mars/2020 - 12h53

Je souhaite à ces raclures de se retrouver face à elle, dans un hôpital

Portrait de Sorj
25/mars/2020 - 12h42

En toutes circonstances, les crevures restent des crevures.

Portrait de vévert1416
25/mars/2020 - 12h39

Vous imaginez si elle avait été juive en 1942 ?