08/01 17:36

Iran / USA: Donald Trump annonce qu'"aucun américain n'a été tué ni blessé" - "L'Iran n'aura jamais la bombe atomique" - VIDEO

17h27: Donald Trump déclare lors d'une conférence de presse:

"Tant que je serai Président des Etats Unis, l'Iran n'aura jamais la bombe atomique"

"Le peuple américain doit être absolument heureux et fier qu'aucun soldat américain n'a été tué hier dans l'attaque du régime [iranien], tous nos soldats sont sains et saufs et sont en sécurité et des dégâts très minimes ont été infligés à nos installations militaires""

"L'Iran est en train de reculer, une excellente chose pour le monde entier"

Donald Trump justifie la frappe qui a tué Qasem Soleimani, lui imputant la préparation de plusieurs attaques contre les citoyens et soldats américains dans la région. "Il planifiait de nouvelles attaques. Les mains de Soleimani étaient couvertes de sang américain et iranien et il aurait dû être éliminé, il y a très longtemps", a-t-il estimé.

Donald Trump annonce également de nouvelles sanctions immédiates contre l'Iran. "Le monde civilisé doit envoyer un message fort et unifié en disant : 'votre campagne d'atrocités et de meurtres ne sera plus tolérée dorénavant'

17h13: Si l'Amérique "veut commettre un autre crime, elle doit savoir qu'elle recevra une réponse plus ferme" encore, a prévenu le président Hassan Rohani en conseil de ministres.

16h58: Une déclaration télévisée du président américain Donald Trump est attendue dans quelques minutes

13h47: Le chef du Parlement irakien dénonce "une violation iranienne de la souveraineté irakienne", après le tir par Téhéran de 22 missiles sur des bases irakiennes abritant des soldats américains en représailles à l'assassinat par Washington de son général Qassem Soleimani à Bagdad: Nous condamnons la violation iranienne de la souveraineté irakienne aujourd'hui à l'aube, nous confirmons notre refus absolu que les parties en conflit utilise l'arène irakienne pour régler leurs comptes."

12h25: L'Irak a dit avoir été informé par l'Iran qu'il allait mener des raids sur son sol, affirmant que, simultanément, les Américains appelaient pour signaler qu'ils étaient attaqués alors que Téhéran tirait 22 missiles sur des bases irakiennes utilisées par l'armée américaine.

"Mercredi après minuit, nous avons reçu un message verbal officiel de la République islamique d'Iran indiquant que la riposte à l'assassinat du martyr Qassem Soleimani commençait ou allait commencer sous peu et que les frappes se limiteraient aux zones où l'armée américaine est présente en Irak sans plus de détails sur les localisations", indique le bureau du Premier ministre démissionnaire Adel Abdel Mahdi.

"Au même moment, les Américains nous appelaient alors que les missiles s'abattaient sur les sections américaines des bases d'Aïn al-Assad dans la province d'Anbar (ouest) et de Harir à Erbil (nord)", poursuit le communiqué.

Il y a cinq jours, un drone américain avait tué sur ordre du président américain Donald Trump, le général iranien Qassem Soleimani près de l'aéroport de Bagdad, ainsi qu'Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux des paramilitaires pro-Iran qui font partie des forces régulières.

11h00: Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a qualifié mercredi de «nouvel exemple d'escalade» les frappes iraniennes sur des bases en Irak utilisées par des troupes de la coalition, y compris des Européens.

«Les dernières attaques à la roquette contre des bases aériennes en Irak utilisées par les forces américaines et de la coalition, dont des forces européennes, sont un autre exemple d'escalade et de confrontation accrue», a déploré M. Borrell lors d'une courte intervention devant la presse à Bruxelles.

10h31: La compagnie allemande Lufthansa a annoncé qu'elle suspendait "jusqu'à nouvel ordre" ses survols de l'Iran et l'Irak, quelques heures après des frappes iraniennes contre deux bases abritant des soldats américains en Irak. Lufthansa a également annulé un vol prévu ce mercredi entre Francfort et Téhéran, a indiqué dans un communiqué la compagnie, précisant que le contournement des zones aériennes iranienne et irakienne aurait "un impact sur la durée" d'autres vols.

10h23: Londres a "condamné" mercredi les attaques iraniennes en Irak "imprudentes et dangereuses" contre des bases de la coalition, incluant des forces britanniques, exprimant sa "préoccupation" quant à des "informations faisant état de blessés".

Aucun blessé britannique n'est à déplorer, a précisé un porte-parole du gouvernement, ajoutant que la "première priorité" de Londres est la sécurité de son personnel.

Le Royaume-Uni compte 400 militaires en Irak et un milliers de civils.

"Nous condamnons cette attaque sur des bases militaires irakiennes abritant des forces de la coalition, dont des Britanniques", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, exprimant sa "préoccupation" quant à des "informations faisant état de blessés et de l'utilisation de missiles balistiques", sans plus de précisions sur la provenance de ces informations.

"Nous exhortons l'Iran à ne pas réitérer ces attaques imprudentes et dangereuses", a poursuivi le chef de la diplomatie britannique dans une déclaration, appelant Téhéran à "une désescalade urgente".

09h48: Air France a suspendu jusqu'à nouvel ordre "tout survol des espaces aériens iranien et irakien", quelques heures après des frappes iraniennes contre deux bases abritant des soldats américains en Irak.
"Par mesure de précaution et dès l'annonce de frappes aériennes en cours, Air France a décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre tout survol des espaces aériens iranien et irakien", a indiqué un porte-parole de la compagnie aérienne, contacté par l'AFP.

09h34: Le point sur ce que l'on sait ce matin

L'Iran a tiré des missiles sur des bases abritant des soldats américains en Irak, une riposte à l'assassinat par Washington de son puissant général, Qassem Soleimani, qui ne fait qu'aggraver le risque d'une déflagration.

Au total, en l'espace d'une demi-heure, 22 missiles se sont abattus sur deux bases irakiennes, Aïn al-Assad (ouest) et Erbil (nord) où sont installés des soldats étrangers --en majorité des Américains--, a annoncé l'armée irakienne, à l'heure exacte où un tir de drone américain tuait le général à Bagdad cinq jours plus tôt.

Ces raids, qui selon l'armée irakienne n'ont pas fait de victime dans ses rangs, est la première réponse de Téhéran à l'assassinat de l'architecte de sa stratégie au Moyen-Orient. Ils font redouter une escalade régionale ou un conflit ouvert, même si dirigeants américain et iranien ont rapidement semblé vouloir calmer le jeu.

"L'évaluation des dégâts et des victimes est en cours. Jusqu'ici, tout va bien!", a indiqué dans un tweet le président américain Donald Trump, ajoutant qu'il ferait une déclaration mercredi.

"Nous ne cherchons pas l'escalade ou la guerre", a pour sa part assuré Mohammad Javad Zarif, le chef de la diplomatie iranienne, expliquant que les représailles "proportionnées" de la nuit étaient "terminées".

Pour le spécialiste des groupes chiites armés Phillip Smyth toutefois, "des missiles balistiques ouvertement lancés depuis l'Iran sur des cibles américaines marquent une nouvelle phase".

L'Iran "a envoyé une réponse publique et d'ampleur pour envoyer un signal", la suite, affirme-t-il à l'AFP, pourrait être confiée "aux agents de l'Iran", les nombreuses factions armées pro-Téhéran en Irak, au Liban, en Syrie ou ailleurs.

Signe que de nouvelles violences sont toujours redoutées, l'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) a interdit aux avions civils américains le survol de l'Irak, de l'Iran et du Golfe.

Les cours du pétrole s'envolaient de plus de 4,5% mercredi matin dans les échanges en Asie.

Les Gardiens de la révolution iraniens, l'armée idéologique de la République islamique, ont conseillé à Washington de rappeler ses troupes déployées dans la région "afin d'éviter de nouvelles pertes", menaçant Israël et "des gouvernements alliés" des Etats-Unis, en premier lieu les Etats du Golfe, pris entre l'Iran et l'Irak.

09h12: Aucun militaire français déployé en Irak n'a été touché par les frappes iraniennes déclenchées dans la nuit de mardi à mercredi, a déclaré un porte-parole de l'état-major des armées françaises. 

L'Iran a tiré dans la nuit de mardi à mercredi des missiles contre des bases abritant des forces américaines en Irak, après l'assassinat ciblé par les Etats-Unis du général iranien Kassem Soleimani la semaine dernière.

07h03: Les tirs menés par l'Iran contre des bases américaines en Irak ont fait 80 morts, selon la télévision publique iranienne.

05h45: Cinq jours après l'élimination du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l'Iran a riposté cette nuit en tirant des missiles contre deux bases abritant des soldats américains en Irak. Selon le Pentagone, une douzaine de missiles ont été lancés depuis l'Iran contre les bases d'Aïn al-Assad et d'Erbil. Ces raids, revendiqués par Téhéran, marquent un tournant faisant redouter une escalade régionale ou un conflit ouvert, même si dirigeants américain et iranien ont rapidement semblé vouloir calmer le jeu.

Dans un tweet au ton particulièrement léger et plutôt apaisant, le président américain Donald Trump a indiqué qu'il ferait une déclaration mercredi matin et laissé entendre que le bilan n'était pas très lourd."L'évaluation des dégâts et des victimes est en cours. Jusqu'ici, tout va bien!", a-t-il lancé. De son côté, Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne, a affirmé que son pays avait mené et "terminé" dans la nuit des représailles "proportionnées".

"Nous ne cherchons pas l'escalade ou la guerre", a-t-il insisté. L'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) a interdit aux avions civils américains le survol de l'Irak, de l'Iran et du Golfe. Les cours du pétrole s'envolaient de plus de 4,5% mercredi matin dans les échanges en Asie. Les Gardiens de la révolution iraniens, l'armée idéologique de la République islamique, ont conseillé à Washington de rappeler ses troupes déployées dans la région "afin d'éviter de nouvelles pertes", et menacé de frapper Israël et "des gouvernements alliés" de l'Amérique.

Ces tirs interviennent alors que se terminent à peine les funérailles du général Qassem Soleimani, assassiné vendredi à Bagdad avec l'Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, leader des paramilitaires pro-Iran désormais intégrés aux forces de sécurité irakiennes. "Des missiles balistiques ouvertement lancés depuis l'Iran sur des cibles américaines, c'est une nouvelle phase", a estimé Phillip Smyth, spécialiste des groupes chiites armés, rappelant que Téhéran avait tendance jusqu'ici à répondre via des factions, sans revendications.

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sergent tirailleur Highway
djbaxter a écrit :

Çà ne connaît pas le sens du mot conflit, çà n'a pas d'argument et ne parle que de politique intérieure quand c'est confronté à la contradiction du nombre réel de conflits ouverts et alimentés par le prédécesseur et pour lequel çà n'a aucune critique, l'Iran est même "moins violent que les USA" maintenant malgré la multiplicité des attaques sur de nombreux mois sans réaction américaine équivalente.. Donc çà commente beaucoup, mais çà n'y connaît ABSOLUMENT rien, sur fond d'anti-Trump de base. Tu creuses...

@djbaxter Je ne me souviens pas des conflits d'Obama, il va falloir nous les rappeler. Et ne pas mettre, l'Irak et l'Afghanistan qui ont été commencé par Bush.
Après, théoriquement, c'est la base des républicains, c'est à dire ils s'occupent peu de l'extérieur et beaucoup de l'intérieur contrairement aux démocrates mais on a vu qu'avec Reagan et Bush jr (par obligation) c'est plus la politique étrangère qui était à l'action.
Mais pour vous, Trump aurait-il pris Rice?

Portrait de seki
9/janvier/2020 - 09h26
djbaxter a écrit :

Quel front armé a été ouvert par Trump ? Combien de fronts armés ont été ouverts par Obama, avec un prix Nobel de la Paix en récompense ? Vous confondez le protectionnisme et la préférence économique américaine, qui génère des emplois et de la croissance sous l'ère Trump.. alors que le mot conflit, qui signifie lutte armée ou combat violent, doit plutôt être associé à son prédécesseur, générant dépenses inconsidérées en opérations extérieures et sans créer autant de valeur ajoutée pour les américains, les classes moyennes, les emplois..

Quand on voit l'envolée de la dette publique des US depuis qu'il est au pouvoir, rien de plus simple. D'ici quelques années, taxer plus l'importation pour favoriser les productions sur leur territoire va leur péter à la gueule parce que les américains consomment toujours plus du chinois. Ne voyez pas le résultat qu'à court terme. Et concernant la courbe du chômage, elle s'effondre depuis 2010, c'est pas nouveau.

Portrait de djbaxter
9/janvier/2020 - 09h12
Angelussauron a écrit :

 

Je ne parle pas de la politique intérieure des USA qui ne regarde que eux et donc je ne parle pas de leur protectionnisme.

Votre argument ne sert pas à faire avancer le débat ça devient limite hors sujet.

Et pour l'Iran ils ont même pas attaqué la plus grosse base américaine et n'ont pas fait de victime donc ils sont moins violent que les usa au final.

Çà ne connaît pas le sens du mot conflit, çà n'a pas d'argument et ne parle que de politique intérieure quand c'est confronté à la contradiction du nombre réel de conflits ouverts et alimentés par le prédécesseur et pour lequel çà n'a aucune critique, l'Iran est même "moins violent que les USA" maintenant malgré la multiplicité des attaques sur de nombreux mois sans réaction américaine équivalente.. Donc çà commente beaucoup, mais çà n'y connaît ABSOLUMENT rien, sur fond d'anti-Trump de base. Tu creuses...

Portrait de Sergent tirailleur Highway
Le Provoc a écrit :

Trump temporise pour éviter l'escalade et surement pour etre ré élu il n'a absolument pas peur de l'iran il possède une armée carrément plus forte il possede l'arme nucléaire dans une guerre iran usa je sais déja sur qui miser ...

@Le Provoc Et vous auriez parié sur le Vietnam ou la Corée du Nord ? Et ne me dites qu'ils avaient les chinois, parce que l'Iran a la Russie.

Portrait de Le Provoc
8/janvier/2020 - 21h03

Trump temporise pour éviter l'escalade et surement pour etre ré élu il n'a absolument pas peur de l'iran il possède une armée carrément plus forte il possede l'arme nucléaire dans une guerre iran usa je sais déja sur qui miser ...

Portrait de Sergent tirailleur Highway

Un truc énorme, l'Iran vient de foutre la trouille à Trump.
En effet, ils ont choisis une base vide donc pas de victimes mais prouve qu'ils n'ont pas peur des USA.
Et ils peuvent recommencer. De plus ils ont les russes avec eux.
Trump et sa stratégie Custer(on fonce les autres auront trop peur) vient de comprendre qu'il est proche de little Big Horn.
On le comprend avec son tweet où il dit 2 fois qu'il n'y a pas d américains morts.
Il vient de se rendre compte que ses adversaires peuvent répondre, et comme il n'y a pas de victimes, ils ont 3 coups d avance.
pauvre Trump, il n'a vraiment pas les épaules pour être président. Il n'est que du vide.

Portrait de Angelussauron
8/janvier/2020 - 19h08
djbaxter a écrit :

Quel front armé a été ouvert par Trump ? Combien de fronts armés ont été ouverts par Obama, avec un prix Nobel de la Paix en récompense ? Vous confondez le protectionnisme et la préférence économique américaine, qui génère des emplois et de la croissance sous l'ère Trump.. alors que le mot conflit, qui signifie lutte armée ou combat violent, doit plutôt être associé à son prédécesseur, générant dépenses inconsidérées en opérations extérieures et sans créer autant de valeur ajoutée pour les américains, les classes moyennes, les emplois..

 

Je ne parle pas de la politique intérieure des USA qui ne regarde que eux et donc je ne parle pas de leur protectionnisme.

Votre argument ne sert pas à faire avancer le débat ça devient limite hors sujet.

Et pour l'Iran ils ont même pas attaqué la plus grosse base américaine et n'ont pas fait de victime donc ils sont moins violent que les usa au final.

Portrait de Angelussauron
8/janvier/2020 - 19h02
moije a écrit :

 l'Iran " ils essayent de relever ce pays " vous oubliez seulement que chiites ils essayent surtout de chasser les sunnites pour contrôler tout le pays 

 

Des sunnites qui en grande majorité sont avec Daech donc bon ça ne fait ni chaud ni froid, ils ont choisi leur camp. D’où l’intérêt pour l'Iran de prendre le contrôle des prisons où se trouve les djihadistes pour les juger et appliquer la bonne sentence. Chose que nous pays démocrates on ne pourra pas faire.

Portrait de vévert1416
8/janvier/2020 - 18h56

Quoiiiiii ? Un des deux aurait menti ?

Portrait de Jean Bonneau
8/janvier/2020 - 18h37
Anti bobo a écrit :

Trump et ses conseillers sont stratégiques, les États-Unis sont devenus exportateur net de pétrole depuis quelques mois, c'est le parfait moment pour attaquer l'Iran car contrairement aux décennies où ils étaient importateurs, si le cours du baril monte, ce qui est le cas depuis l'assassinat du général iranien, les États-Unis s'enrichissent. A côté de ça on sait qu’une bonne guerre ça a toujours aidé un président à sa réélection (cf le tweet de Trump en 2011: "In order to get elected, Barack Obama will start a war with Iran///Afin d’être réélu, Barack Obama va déclencher une guerre avec l’Iran").

Concernant le cours du pétrole, ce que vous dites est faux. Effectivement, les cours ont monté d'à peine quelques dollars dans les 48 heures suivant la mort de ce dirigeant militaire iranien. Depuis, ils sont dans une baisse largement supérieure à la façon dont il sont montés pour atteindre un niveau semblable à ceux de la mi-décembre, et continuent de descendre. Cela n'a donc eu qu'une incidence mineure, voire l'inverse si on imaginait que ça allait faire grimper les cours. 

Portrait de hummerH2
8/janvier/2020 - 18h34
Wouhpinaise a écrit :

C'est ça la "dure vengeance" de l'Iran qui devait frapper "au bon endroit et au bon moment" ?

J'entendais ce matin un spécialiste parler des missiles iraniens.

Il expliquait qu'ils étaient très performants, capables d'effectuer des frappes absolument chirurgicales.

Et selon lui, 22 missiles de ce type lancés sur des cibles américaines, avec comme résultat: 0 mort !!!!, c'était la preuve que ces missiles avaient effectivement frappés de façon chirurgical .

Ils ont frappés de façon volontaire de la part de l'Iran pour au final ne faire que quelques dégats périphériques, mais surtout 0 mort coté américain !!!

 

(Mais au peuple Iranien, la propagande parlera de "vengeance" et de "nombreux morts coté américain"

Une partie de Poker menteur ! smiley

Portrait de moije
8/janvier/2020 - 18h34
Angelussauron a écrit :

 

Je me demande qui est cohérent.Il faut être aveugle pour ne pas voir que la politique internationale de Trump n'est que conflit, là j'avoue certains de vos commentaires me dépassent complétement pour montrer de la complaisance à ce personnage.

Bon par contre il y a pas de militaires américains en Iran je confirme par contre il y en a en Irak et comme l'Iran contrôle l'Irak et bien en effet pour l'Iran c'est très gênant. Après ils ont gagné le droit à contrôler l'Irak pour quelques temps car contrairement aux USA ils essayent de relever ce pays d'une guerre qui n'aurait dû jamais avoir lieu, sous prétexte d'armes de destructions massives imaginaires et les ont protéger de Daech.

 l'Iran " ils essayent de relever ce pays " vous oubliez seulement que chiites ils essayent surtout de chasser les sunnites pour contrôler tout le pays 

Portrait de Wouhpinaise
8/janvier/2020 - 18h01

C'est ça la "dure vengeance" de l'Iran qui devait frapper "au bon endroit et au bon moment" ?

Portrait de s4ndr4
8/janvier/2020 - 17h52

Ouf! J'ai eu peur! Dieu merci, nous allons pouvoir profiter encore de tous ces gentils musulmans salafistes, pleins d'amour, de modernité, d'intelligence et de tolérance!

Portrait de djbaxter
8/janvier/2020 - 17h31
Angelussauron a écrit :

 

Je me demande qui est cohérent.Il faut être aveugle pour ne pas voir que la politique internationale de Trump n'est que conflit, là j'avoue certains de vos commentaires me dépassent complétement pour montrer de la complaisance à ce personnage.

Bon par contre il y a pas de militaires américains en Iran je confirme par contre il y en a en Irak et comme l'Iran contrôle l'Irak et bien en effet pour l'Iran c'est très gênant. Après ils ont gagné le droit à contrôler l'Irak pour quelques temps car contrairement aux USA ils essayent de relever ce pays d'une guerre qui n'aurait dû jamais avoir lieu, sous prétexte d'armes de destructions massives imaginaires et les ont protéger de Daech.

Quel front armé a été ouvert par Trump ? Combien de fronts armés ont été ouverts par Obama, avec un prix Nobel de la Paix en récompense ? Vous confondez le protectionnisme et la préférence économique américaine, qui génère des emplois et de la croissance sous l'ère Trump.. alors que le mot conflit, qui signifie lutte armée ou combat violent, doit plutôt être associé à son prédécesseur, générant dépenses inconsidérées en opérations extérieures et sans créer autant de valeur ajoutée pour les américains, les classes moyennes, les emplois..

Portrait de th93100
8/janvier/2020 - 17h15

Je vois un certain manque de recul ici... les USA mettent le bazar, puis s'approprient les pays producteurs de pétrole depuis 1953, en accélerrant depuis les années 80.... regardez la liste de leurs 'engagements' ... là où est le pétrole, il y a l'armée US... ou alors, elle va bientôt arriver

Portrait de Anti bobo
8/janvier/2020 - 16h00

Trump et ses conseillers sont stratégiques, les États-Unis sont devenus exportateur net de pétrole depuis quelques mois, c'est le parfait moment pour attaquer l'Iran car contrairement aux décennies où ils étaient importateurs, si le cours du baril monte, ce qui est le cas depuis l'assassinat du général iranien, les États-Unis s'enrichissent. A côté de ça on sait qu’une bonne guerre ça a toujours aidé un président à sa réélection (cf le tweet de Trump en 2011: "In order to get elected, Barack Obama will start a war with Iran///Afin d’être réélu, Barack Obama va déclencher une guerre avec l’Iran").

Portrait de Angelussauron
8/janvier/2020 - 15h59
Pierre henry 115 a écrit :

Mdr, plus partial ce serait un sketch.

L'Iran et les US avaient de très bonnes relations jusqu'en 53 lorsque les américains se sont mêlés des affaires iraniennes en voulant se débarrasser du premier ministre de l'époque pour y mettre le Shah. La déstabilisation américaine dure donc depuis 70 ans, résumer ça aux quelques tires de roquettes des derniers mois est une vaste fumisterie. Et comme d'hab l'Iran ne serait pas une zone du Moyen Orient, stratégique pour le pétrole, les US n'en auraient strictement rien à faire du pays et leur foutraient une pays royale.

Remarquez, de la même manière que vous je pourrais aussi sélectionner cette date:

3 juillet 88: l'USS Vincennes abat un avion civil de la compagnie Iran Air et tue 290 pasagers iraniens dont 66 enfants. Les américains avoueront péniblement que c'était une erreur humaine mais refuseront toujours de s'excuser.

La Corée du Nord, là aussi du grand n'importe quoi, la situation en est exactement au  même point qu'avant, la Corée du Nord a la technologie de la bombe et évidemment aucune intention de l'abandonner et c'est au contraire les gesticulations de Trump qui font peur aux coréens du Sud car ce sont eux qui se prendront les missiles nord coréens.

Quant à la guerre USA/Russie évitée grâce à Trump, je ne vois absolument pas de quoi vous parlez, faut écrire au quai d'Orsay si vous avez des infos secrètes.

 

 

Vous vous en doutez bien mais je suis complétement d'accord avec vous.

Et pour la zone stratégique que les USA et l'Arabie Saoudite veulent c'est le Détroit d'Ormuz pour être plus précis. Preuve que l'Iran n'est pas si dangereuse que ça car il fermerait le détroit ça détruirait l'économie de plusieurs pays sachant qu'il laisserait passer des alliés comme le Qatar que l'Arabie Saoudite a accusé de terrorisme dernièrement un comble smiley

Portrait de th93100
8/janvier/2020 - 15h41
Pierre henry 115 a écrit :

Mdr, plus partial ce serait un sketch.

L'Iran et les US avaient de très bonnes relations jusqu'en 53 lorsque les américains se sont mêlés des affaires iraniennes en voulant se débarrasser du premier ministre de l'époque pour y mettre le Shah. La déstabilisation américaine dure donc depuis 70 ans, résumer ça aux quelques tires de roquettes des derniers mois est une vaste fumisterie. Et comme d'hab l'Iran ne serait pas une zone du Moyen Orient, stratégique pour le pétrole, les US n'en auraient strictement rien à faire du pays et leur foutraient une pays royale.

Remarquez, de la même manière que vous je pourrais aussi sélectionner cette date:

3 juillet 88: l'USS Vincennes abat un avion civil de la compagnie Iran Air et tue 290 pasagers iraniens dont 66 enfants. Les américains avoueront péniblement que c'était une erreur humaine mais refuseront toujours de s'excuser.

La Corée du Nord, là aussi du grand n'importe quoi, la situation en est exactement au  même point qu'avant, la Corée du Nord a la technologie de la bombe et évidemment aucune intention de l'abandonner et c'est au contraire les gesticulations de Trump qui font peur aux coréens du Sud car ce sont eux qui se prendront les missiles nord coréens.

Quant à la guerre USA/Russie évitée grâce à Trump, je ne vois absolument pas de quoi vous parlez, faut écrire au quai d'Orsay si vous avez des infos secrètes.

 

De tout coeur avec vous.... mais je crains que votre tentative se heurte à un mur !    smiley (d'incompréhension ??)

Je déplore que l'UE ait à apporter son soutient à Trump.... mais le combat Américain pour le pétrole mondial... c'est une vieille histoire (que vous rappelez avec 1953+ tous les autres fronts pétrolifères)

Portrait de Angelussauron
8/janvier/2020 - 15h40
djbaxter a écrit :

Quand on en vient à tout justifier aux iraniens par pure détestation de Trump, soyez cohérents et partez en Iran.

 

Je me demande qui est cohérent.Il faut être aveugle pour ne pas voir que la politique internationale de Trump n'est que conflit, là j'avoue certains de vos commentaires me dépassent complétement pour montrer de la complaisance à ce personnage.

Bon par contre il y a pas de militaires américains en Iran je confirme par contre il y en a en Irak et comme l'Iran contrôle l'Irak et bien en effet pour l'Iran c'est très gênant. Après ils ont gagné le droit à contrôler l'Irak pour quelques temps car contrairement aux USA ils essayent de relever ce pays d'une guerre qui n'aurait dû jamais avoir lieu, sous prétexte d'armes de destructions massives imaginaires et les ont protéger de Daech.

Portrait de moije
8/janvier/2020 - 14h50
Ninie76700 a écrit :

Je ne suis absolument pas pour l'Iran mais là vous dit un peu n'importe quoi les militaires Iraniens sont aux États-Unis ou c'est plutôt l'inverse les militaires des États-Unis qui sont sur le  territoire iranien ???

Les soldats américains n'ont rien à foutre sur le territoire iranien déjà si on leur foutez la paix ça calmerait peut-être le jeu

Quand as Trump il cherche tout le monde tout le temps il a réussi à créer des tensions entre la France et les États-Unis ! Il faut le faire

Des militaires Américains sur le sol Iranien ?  Il vous faut prendre des cours de géopolitique !

Portrait de djbaxter
8/janvier/2020 - 14h42

Quand on en vient à tout justifier aux iraniens par pure détestation de Trump, soyez cohérents et partez en Iran.

Portrait de Pierre henry 115
8/janvier/2020 - 14h24
djbaxter a écrit :

Mai 2019 : l'Iran attaque des pétroliers américains dans le Golfe d'Oman.

Juin 2019 : l'Iran abat un drone américain

Juillet 2019 : l'Iran saisit un pétrolier britannique

Septembre 2019 : l'Iran attaque des sites pétroliers saoudiens

Décembre 2019 : l'Iran attaque des bases militaires américaines en Irak

Janvier 2020 : l'armée de l'air américaine tue un général iranien par bombardement à Bagdad

Pour Ninie76700 et nos médias, c'est Trump qui chauffe l'Iran et pensent que les Etats-Unis vont entraîner d'autres pays dans la guerre. Trump a déjà évité la guerre contre la Corée du Nord, et contre la Russie en Syrie.

Mdr, plus partial ce serait un sketch.

L'Iran et les US avaient de très bonnes relations jusqu'en 53 lorsque les américains se sont mêlés des affaires iraniennes en voulant se débarrasser du premier ministre de l'époque pour y mettre le Shah. La déstabilisation américaine dure donc depuis 70 ans, résumer ça aux quelques tires de roquettes des derniers mois est une vaste fumisterie. Et comme d'hab l'Iran ne serait pas une zone du Moyen Orient, stratégique pour le pétrole, les US n'en auraient strictement rien à faire du pays et leur foutraient une pays royale.

Remarquez, de la même manière que vous je pourrais aussi sélectionner cette date:

3 juillet 88: l'USS Vincennes abat un avion civil de la compagnie Iran Air et tue 290 pasagers iraniens dont 66 enfants. Les américains avoueront péniblement que c'était une erreur humaine mais refuseront toujours de s'excuser.

La Corée du Nord, là aussi du grand n'importe quoi, la situation en est exactement au  même point qu'avant, la Corée du Nord a la technologie de la bombe et évidemment aucune intention de l'abandonner et c'est au contraire les gesticulations de Trump qui font peur aux coréens du Sud car ce sont eux qui se prendront les missiles nord coréens.

Quant à la guerre USA/Russie évitée grâce à Trump, je ne vois absolument pas de quoi vous parlez, faut écrire au quai d'Orsay si vous avez des infos secrètes.

 

Portrait de galileo
8/janvier/2020 - 13h39
Ninie76700 a écrit :

Je ne suis absolument pas pour l'Iran mais là vous dit un peu n'importe quoi les militaires Iraniens sont aux États-Unis ou c'est plutôt l'inverse les militaires des États-Unis qui sont sur le  territoire iranien ???

Les soldats américains n'ont rien à foutre sur le territoire iranien déjà si on leur foutez la paix ça calmerait peut-être le jeu

Quand as Trump il cherche tout le monde tout le temps il a réussi à créer des tensions entre la France et les États-Unis ! Il faut le faire

Et vous estimez à combien le nombre de militaires américains présents sur le territoire iranien  ???? smiley

Portrait de Ninie76700
8/janvier/2020 - 12h35
djbaxter a écrit :

Mai 2019 : l'Iran attaque des pétroliers américains dans le Golfe d'Oman.

Juin 2019 : l'Iran abat un drone américain

Juillet 2019 : l'Iran saisit un pétrolier britannique

Septembre 2019 : l'Iran attaque des sites pétroliers saoudiens

Décembre 2019 : l'Iran attaque des bases militaires américaines en Irak

Janvier 2020 : l'armée de l'air américaine tue un général iranien par bombardement à Bagdad

Pour Ninie76700 et nos médias, c'est Trump qui chauffe l'Iran et pensent que les Etats-Unis vont entraîner d'autres pays dans la guerre. Trump a déjà évité la guerre contre la Corée du Nord, et contre la Russie en Syrie.

Je ne suis absolument pas pour l'Iran mais là vous dit un peu n'importe quoi les militaires Iraniens sont aux États-Unis ou c'est plutôt l'inverse les militaires des États-Unis qui sont sur le  territoire iranien ???

Les soldats américains n'ont rien à foutre sur le territoire iranien déjà si on leur foutez la paix ça calmerait peut-être le jeu

Quand as Trump il cherche tout le monde tout le temps il a réussi à créer des tensions entre la France et les États-Unis ! Il faut le faire

Portrait de Angelussauron
8/janvier/2020 - 11h48
djbaxter a écrit :

Tu as oublié le plus important : réactions violentes et de destruction, multiples, de la part de l'Iran à une décision politique. L'accord iranien était dénoncé de longue date par Trump. On l'appelle "l'accord sur le nucléaire" mais il normalisait aussi le pétrole iranien sur le marché, qui allait leur permettre ensuite de financer leurs opérations agressives et de déstabilisation de la région qui n'en avait déjà pas besoin. Donc la promesse électorale de Trump était de faire barrage aux iraniens en limitant leur mauvaise influence par de fortes sanctions économiques.

 

Non il a fait ça pour protéger l'accord économique avec l'Arabie Saoudite et donc pour garder le contrôle sur le pétrole. C'est ça la déstabilisation de l'Iran pour Trump, le développement de l'Iran menaçait l’économie de l'or noir c'est toujours économique une guerre. 

Portrait de djbaxter
8/janvier/2020 - 11h40
Angelussauron a écrit :

 

Tu as oublié le plus important le commencement. Les USA reviennent sur l'accord avec l'Iran. Donc il y a de quoi se sentir trahi alors que cet accord était un combat de plusieurs années qui s'envolent en un claquement de doigt car Trump l'a décidé.

 

En Corée du Nord c'est pour son moment de gloire, bien aidé par la Corée du Sud. En Syrie il a réparé SON erreur avec les Turcs.

Et concernant la Russie c'est un peu normal qu'il y aura pas de guerre entre Trump et Poutine car Poutine tient Trump en laisse. Sans Poutine, Trump ne pourra même pas se représenter et donc être réelu.

Tu as oublié le plus important : réactions violentes et de destruction, multiples, de la part de l'Iran à une décision politique. L'accord iranien était dénoncé de longue date par Trump. On l'appelle "l'accord sur le nucléaire" mais il normalisait aussi le pétrole iranien sur le marché, qui allait leur permettre ensuite de financer leurs opérations agressives et de déstabilisation de la région qui n'en avait déjà pas besoin. Donc la promesse électorale de Trump était de faire barrage aux iraniens en limitant leur mauvaise influence par de fortes sanctions économiques.

Portrait de minou75
8/janvier/2020 - 11h40 - depuis l'application mobile

Belle victoire des peuples opprimés sur l'oppresseur américain qui n'est qu'un " Tigre de Papier " !!!

Portrait de Angelussauron
8/janvier/2020 - 11h38
Mortimer a écrit :

Pas possible que vous croyez à toute vos inepties. 

 

Et oui sans l'Iran, les Djihadistes controleraient l'Irak que ça vous plaise ou non vu que les USA n'ont pas bougé là bas.

Il faut pas oublier que le pays qui a le plus d'islamistes c'est l'Arabie Saoudite pays ami des USA (pour une question économique)

 

Donc les inepties c'est vous qui en racontait pas mal. Ce général a été tué car ils ne voulait plus d'américains en Irak tout simplement donc oui il voulait pousser les américains à sortir par la force et prendre le contrôle des Djihadistes (Bon nombre de sunnites ennemis de l'Iran et des chiites) pour appliquer leur justice bien mieux pensée pour ce genre de personnages.

 

Il faut s'y connaitre un minimum pour comprendre la situation et ne pas croire à tout ce que disent les politiciens américains surtout avec ce président actuel.

Portrait de Mortimer
8/janvier/2020 - 11h28
Angelussauron a écrit :

 

On le sait tous. Ce général dirigeait les opérations contre l'avancée des djihadistes. Alors oui l'Iran contrôle l'Irak en même temps vu le bordel qu'a laisser les américains il faut bien de l'aide.

Pas possible que vous croyez à toute vos inepties.