21/11 07:46

En dépit des appels au boycott, le film de Roman Polanski "J'accuse", a pris la tête du box-office avec le chiffre historique de 500.000 spectateurs

En dépit des appels au boycott après une nouvelle accusation de viol, le film de Roman Polanski, "J'accuse", a pris la tête du box-office français avec plus de 500.000 spectateurs pour sa première semaine en salle, un démarrage historique dans la carrière du réalisateur. Il s'agit du "meilleur démarrage de sa carrière", assure CBO Box Office, auteur du classement. Selon l'organisme spécialisé, les précédents étaient "La neuvième porte" (499.344 entrées la semaine de sa sortie en 1999), "Oliver Twist" (482.752 en 2005) et "Le pianiste" (379.604 en 2002).

Les données ne sont toutefois pas disponibles pour les films de Polanski antérieurs à 1995. Programmé sur 545 écrans en France, "J'accuse", consacré à l'affaire Dreyfus, a attiré 501.228 spectateurs, soit une moyenne de 920 fauteuils par salle. Ce total prend en compte les entrées réalisées depuis sa sortie le 13 novembre ainsi que les avant-premières.

"J'accuse", avec Jean Dujardin, devance le film américain à gros budget "Le Mans 66" (402.917 spectateurs en une semaine). S'il réalise un très bon démarrage par rapport aux films précédents de Polanski, il se classe au 29e rang seulement des meilleurs démarrages de l'année. Le film est sorti en pleine polémique, après une nouvelle accusation de viol contre le cinéaste franco-polonais de 86 ans. La photographe Valentine Monnier dit avoir été "rouée de coups" et violée par le réalisateur en 1975 à l'âge de 18 ans, en Suisse. L'avocat du cinéaste a réfuté l'accusation. Roman Polanski est en outre poursuivi depuis plus de 40 ans par la justice américaine pour des relations sexuelles illégales avec une mineure en 1977.

Depuis, il a fait l'objet de plusieurs autres accusations de viol, qu'il a réfutées. Récompensé du Lion d'argent de la Mostra de Venise en septembre, "J'accuse" y avait aussi suscité des réserves, notamment parce que Polanski avait dit à plusieurs reprises qu'il voyait dans cette affaire un écho à sa propre histoire, s'estimant "persécuté".

Après une promotion difficile, une avant-première à Paris le 12 novembre puis une séance à Rennes le 16 et une autre à Bordeaux mardi soir ont été annulées en raison de blocages et de perturbations par des militantes féministes. Un hashtag #BoycottPolanski est apparu sur les réseaux sociaux et plusieurs personnalités ont indiqué qu'elles n'iraient pas voir le film, comme la secrétaire d'Etat chargée de l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa ou la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Mardi, la collectivité Est Ensemble, qui regroupe neuf communes de Seine-Saint-Denis, a annoncé vouloir demander la déprogrammation du film de ses six cinémas publics. Le président socialiste de la collectivité, Gérard Cosme, est finalement revenu sur cette décision mercredi matin, après s'être entretenu avec les directeurs des cinémas.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de arquen
21/novembre/2019 - 19h03
dzeus a écrit :

boycotter un film suite aux accusations d'une femme  44 ans après les faits. Mais comment peut on donner véracité a ça. et surtout madame, vous taire pendant 44 ans s'est laisser au prédateur supposé les moyens de continuer ses méfaits, de ce fait vous etes complice. le film est superbe et c'est vrai , ce dreyfus, tout l'accuse.....tiens tiens .....  la seule preuve c'est de dire qu'elle a un accent de verité. portes ouvertes a la delation de chacun, c'est affligeant !!!!

ce sui est affligeant c'est votre post : Polanski a avoué avoir drogué une gamine de 13 ans pour lui faire subir les pires outrages et ensuite il a fui les USA pour ne pas finir ses jours en prison. Seuls 3 pays (dans le Monde) accueillent et offrent asile et fortune à ce salopard, ce violeur d'enfants : La suisse, la pologne et la france !

Portrait de arquen
21/novembre/2019 - 19h00

"500.000 spectateurs pour sa première semaine en salle," = 500 000 complices d'un pédo-criminel ! 545 écrans en France : 545 écrans faisant l'apologie de la pédophilie et du viol !

Portrait de HomoloGay
21/novembre/2019 - 16h40
minou75 a écrit :
Immunité totale...Pour un Génie du cinéma !!!

Vous êtes débile ou quoi ? Il s'agit d'un pédophile multirécidiviste ! Rassurez-moi, c'est bien vous qui défendez avec la même ardeur la peine de mort pour les pédophiles, je crois que c'est dans le programme de votre candidate ça non ? (je reste bien entendu contre la peine de mort qui est une barbarie rajoutée à une barbarie, mais cela souligne l'incohérence de vos propos !)

Portrait de renelle
21/novembre/2019 - 15h41

Je suis ravie de voir qu'il reste un minimum de liberté de penser  c'est valable également pour E.Zemmour qui là aussi offre un brillant démenti aux censeurs en tout genre j'ai une pensée pour les annonceurs , RTL, etc etc   et la pathétique  trierweiller  et sa menace de boycot , obligeait de parler de tout mou premier pour  faire parler d'elle  je serais curieuse de connaitre le chiffre des ventes .......  

Portrait de minou75
21/novembre/2019 - 10h38 - depuis l'application mobile

Immunité totale...Pour un Génie du cinéma !!!

Portrait de th93100
21/novembre/2019 - 09h42
La République C'est Moi a écrit :

Bravo à tous ces gens qui sont en train de donner plus de pognon à ce pédophile.

Il va pouvoir continuer à dissimuler ses actes grâce à l'argent.

Pour le film, pas de débat, mais qu'il ait au moins la décence de reconnaître ses erreurs du passé et de reverser l'argent à une association de défense de l'enfance.

Savez vous à qui vous donnez VOTRE pognon ???

Portrait de Mimosas06
21/novembre/2019 - 08h50

Tout ce cirque n'a contribué qu'à faire un peu plus de pub pour le film, l'effet inverse de ce que ces personnes auraient voulu. C'est d'ailleurs souvent le cas dans certaines situations.

Portrait de nina83
21/novembre/2019 - 08h48
lucieat a écrit :

on va au cinéma pour l'histoire et le film, pas pour le réalisateur . Si le film est bon, il y aura de l'audience, s'il est mauvais, ça se saura vite et les spectateurs ne viendront plus

Tout à fait d'accord ! et comme la critique "du film" est excellente je pense qu'il battra des records !

Portrait de lucieat
21/novembre/2019 - 08h43

on va au cinéma pour l'histoire et le film, pas pour le réalisateur . Si le film est bon, il y aura de l'audience, s'il est mauvais, ça se saura vite et les spectateurs ne viendront plus

Portrait de Philou-02.
21/novembre/2019 - 08h12

Ce qui est rassurant c’est que les gens ont encore leur libre arbitre ! 

Portrait de dzeus
21/novembre/2019 - 08h06

boycotter un film suite aux accusations d'une femme  44 ans après les faits. Mais comment peut on donner véracité a ça. et surtout madame, vous taire pendant 44 ans s'est laisser au prédateur supposé les moyens de continuer ses méfaits, de ce fait vous etes complice. le film est superbe et c'est vrai , ce dreyfus, tout l'accuse.....tiens tiens .....  la seule preuve c'est de dire qu'elle a un accent de verité. portes ouvertes a la delation de chacun, c'est affligeant !!!!

Portrait de gyette
21/novembre/2019 - 08h02

Ca marche les appels au boycott.... En tous les cas, j'ai vu le film, et il est excellent.