08/06/2013 17:35

Apple pourrait annoncer lundi un service de radio en ligne

Le groupe informatique américain Apple pourrait annoncer lundi un service de radio en ligne qui l'aiderait à défendre la place qu'il s'est taillée sur le marché de la musique sur internet avec sa boutique iTunes face à une concurrence croissante.

"Les gens se tournent vers Rdio, Spotify et même Google Music; Apple ne peut plus seulement se reposer sur sa boutique iTunes", juge Charles Golvin, un analyste du cabinet Forrester. "Il a besoin d'un service de radio en streaming (flux sans téléchargement, ndlr) pour rester à l'avant-garde de la pratique musicale des consommateurs".

Des rumeurs circulent depuis des mois sur un projet d'Apple dans le streaming musical en ligne, surnommé par les médias et les analystes "iRadio".

Elles ont toutefois pris un tour plus sérieux vendredi, le site spécialisé dans le secteur technologique AllThingsD.com affirmant que le groupe à la pomme a désormais passé des accords avec les trois grandes maisons de disques: Sony Music, Warner Music et Universal Music.

Le site évoque l'annonce imminente d'un service donnant davantage de contrôle à l'utilisateur sur les titres diffusés qu'une radio classique, mais moins toutefois que des services d'écoute à la demande comme Spotify.

Un porte-parole d'Apple a refusé de commenter.

Beaucoup d'observateurs parient sur une annonce lors de la conférence annuelle (WWDC) organisée par Apple pour les développeurs de logiciels adaptés à ses iPhone, iPad, iPod et autres Mac, qui débute lundi à San Francisco en Californie (ouest).

A cette occasion, "je ne serais pas surpris de voir un service de radio d'Apple ou un service de streaming de musique", indique notamment Van Backer, un analyste de Gartner.

Convoitises

"Un service de streaming réussi rétablirait la capacité de l'écosystème Apple à retenir les consommateurs, un peu perdue étant donné le lancement de multiples services de streaming musical par des tiers", ont aussi remarqué cette semaine les experts de la banque RBC dans une note.

Avec un catalogue de plus de 26 millions de titres et une présence dans 119 pays, iTunes domine très largement le marché mondial du téléchargement de musique en ligne.

Cette position est toutefois ébranlée par la montée en puissance de services où les titres ne sont plus achetés et téléchargés, mais écoutés en direct gratuitement, avec un financement reposant sur la publicité.

Ce mode d'écoute connaît une popularité croissante, ce qui suscite les convoitises. A côté de sites établis de streaming comme le suédois Spotify, numéro un mondial, la radio américaine Pandora Media, ou encore le français Deezer, plusieurs acteurs se sont lancés récemment. Le dernier en date, mi-mai, était le géant de l'internet Google, également grand rival d'Apple dans le mobile avec son logiciel Android utilisé par de nombreux fabricants de smartphones et de tablettes.

Pour les analystes, le lancement réussi de nouveaux produits est crucial si Apple veut retrouver la confiance des investisseurs. Son action évolue actuellement à 38% en-dessous du sommet de 702,10 dollars enregistré en septembre, au moment du lancement de l'iPhone 5.

Outre la iRadio, des spéculations réapparaissent de manière récurrente sur une incursion dans la télévision ("iTV"), la sortie d'une montre intelligente ("iWatch"), ou encore d'un iPhone à bas coût pour les marchés émergents.

En attendant, les analystes tablent durant la WWDC sur l'annonce d'une nouvelle version du système d'exploitation mobile d'Apple (iOS7) ou d'une amélioration d'applications comme celle de cartographie AppleMaps, dont le lancement l'an dernier avait tourné au fiasco.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
18/juin/2013 - 00h19
Flivia44 a écrit :

Apple mange à tous les rateliers 

+5

Portrait de DarkAngel
18/juin/2013 - 00h19

Tant mieux pour apple

Portrait de Flivia44
9/juin/2013 - 08h09

Apple mange à tous les rateliers 

Portrait de Laurent93
8/juin/2013 - 20h56 - depuis l'application mobile
bubu35730 a écrit :

Erreur, Apple,  veut jouer le solitaire en matiere de apps , et va couler comme dans les années 80

Apple couler comme dans les années 80. Un connaisseur on dirait. Quoique ? Beaucoup de sociétés aimeraient couler comme Apple et avoir un tel capital. Il y aura des hauts et des bas. Elle est au top et pourra redescendre de niveau. De là à dire qu'Apple est fini l'analyse est un peu rapide. Apple n'existera peut être plus dans 500 ans mais on s'en moque un peu.

Portrait de Taomon
8/juin/2013 - 19h35
bubu35730 a écrit :

Erreur, Apple,  veut jouer le solitaire en matiere de apps , et va couler comme dans les années 80

Actuellement, je vois plus Microsoft couler plutôt qu'Apple...

Portrait de Taomon
8/juin/2013 - 18h04
bubu35730 a écrit :

Apple au fond du gouffresmiley

Ah ben si avec un tel capital, Apple est au fond du gouffre, je connais pas mal de boite qui aimerait n'avoir qu'un dizième de son "gouffre"... Soyons sérieux, Apple est l'une des sociétés les plus riches du monde (si ce n'est la plus riche). Donc, ne t'inquiètes pas, il n'est pas encore arrivé le jour où des guignols comme Montebourg vont aller parader à Cupertino !

 

Pour en revenir à la news, il faut aussi ajouter que cette keynote sera aussi l'occasion d'en savoir plus sur OSX 9...