30/11 16:31

Meta visé par une plainte d’associations de défense des consommateurs de 19 pays européens, dont UFC-Que choisir en France, contre son modèle "injuste" d’abonnement pour ne pas être ciblé par la publicité

Meta (Facebook et Instagram) est visé par une plainte d’associations de défense des consommateurs de 19 pays européens, dont UFC-Que choisir en France, déposée auprès de l’Union européenne contre son modèle « injuste » d’abonnement pour ne pas être ciblé par la publicité, ont-elles annoncé jeudi.

La plainte a été déposée par le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) pour infraction aux règles européennes qui protègent les consommateurs.

« Meta déploie actuellement des modifications de ses services dans l’UE qui demandent aux utilisateurs de Facebook et Instagram soit de consentir à l’exploitation de leurs données personnelles par l’entreprise, soit de payer pour ne pas recevoir de publicités. C’est un choix injuste », accuse le BEUC dans un communiqué.

Depuis début novembre, les utilisateurs majeurs de Facebook et Instagram dans l’Union européenne, en Suisse et dans le reste de l’Espace économique européen (Islande, Norvège, Liechtenstein) peuvent « continuer à utiliser gratuitement » ces services en consentant à livrer leurs données personnelles, ou décider de « s’abonner pour ne plus voir de publicités » personnalisées.

Les plaignants déplorent que les consommateurs ne puissent plus utiliser ces plateformes tant qu’ils n’ont pas fait leur choix.

D’après eux, cela « constitue une pratique agressive dans la loi européenne sur la consommation. En persistant et en créant un sentiment d’urgence, Meta pousse les consommateurs à faire un choix qu’ils pourraient ne pas vouloir faire ».

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Markololo
30/novembre/2023 - 16h41

Meta devrait proposer un 3ème choix : "Cassez-vous bande de crasseux si vous ne voulez pas du 1er ou du 2ème choix ! Vous nous faites chier à vouloir utiliser gratuitement un service sans qu'on puisse exploiter vos données pour le financer par la publicité. Depuis quand Facebook ou Instagram serait un service vital que vous seriez contraint d'utiliser ? Vous êtes un ramassis de casse-couilles".