27/11 15:44

Les avocats de Cauet, visé par une plainte pour viol, annoncent avoir déposé une plainte pour "tentative d'extorsion de fonds en bande organisée, dénonciation calomnieuse, faux et usages"

Les avocats de Sébastien Cauet, visé par une plainte pour viol, annoncent avoir déposé une plainte pour "tentative d'extorsion de fonds en bande organisée, dénonciation calomnieuse, faux et usages contre personnes non dénommées".

Dans un communiqué, les conseils de l'animateur indiquent:

"Nous annonçons officiellement qu'une plainte a été déposée auprès du parquet de Nanterre pour tentative d'extorsion de fonds en bande organisée, dénonciation calomnieuse, faux et usages contre personnes non dénommées."

Et d'ajouter: "Cette démarche judiciaire souligne la gravité de la situation et répond à la calomnie orchestrée pour gravement porter atteinte à l'honneur et à la réputation de notre client, avec un but financier dissimulé."

Avant d'indiquer: "L'honneur d'un homme ne peut être jeté en pâture sur le fondement d'accusations aussi graves qu'infondées."

Les preuves matérielles pertinentes, d'une importance cruciale, officiellement constatées par un commissaire de justice, ont été immédiatement transmises aux 

autorités judiciaires compétentes pour une analyse approfondie et nous l'espérons, l'ouverture rapide d'une enquête."

"Nous souhaitons que la Justice puisse mener à bien toutes les investigations nécessaires et qu'une réponse ferme soit apportée aux actes dont Sébastien Cauet est victime.", est-il indiqué dans le communiqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de franck760
27/novembre/2023 - 21h28

Il est alarmant de constater la prévalence d'une forme de condamnation précoce dans le domaine médiatique, où une simple accusation peut suffire à ruiner la réputation d'un individu. Cette justice expéditive, opérant souvent sur la base d'allégations sans la moindre confirmation judiciaire, est difficile à tolérer. Dans le cas présent, l'invitation de cette femme par Cyril Hanouna soulève des questions quant à l'équilibre entre la présomption d'innocence et la nécessité de donner voix à ceux qui ont subi des agressions.

Le crédit accordé à la parole de l'accusatrice avant même que la justice n'ait tranché peut influencer l'opinion publique de manière disproportionnée.

La question de la compassion est également cruciale. Imaginons un scénario inversé, où Cyril Hanouna serait accusé. Il est peu probable que la suggestion d'inviter la victime vienne de sa part. Ce contraste souligne l'importance de traiter chaque situation avec prudence et empathie, évitant les jugements hâtifs qui peuvent compromettre la réputation et la vie d'une personne.

L'appel à laisser la justice suivre son cours est une sagesse importante dans ces situations. Les verdicts rendus par les tribunaux sont essentiels pour établir la culpabilité ou l'innocence, et il est crucial de ne pas se substituer à ce processus par des conclusions hâtives. Une fois que la justice aura émis son jugement, la victime, si elle l'est réellement, pourra alors faire entendre sa voix publiquement sans les pressions de l'opinion préalable. En fin de compte, c'est la justice, et non la précipitation médiatique, qui devrait être le guide dans de telles situations délicates.

Portrait de Jiben79
27/novembre/2023 - 16h01

Il suffit de voir la différence d'expression française entre les tweets soit disant de l'accusatrice et la personne s'étant présentée chez Hanouna pour voir qu'il y a quelque chose de bizarre.