10/06 16:02

Les compagnies aériennes s’attendent à transporter 4,35 milliards de passagers dans le monde cette année, non loin du record de 4,54 milliards de 2019, avant la pandémie

Les compagnies aériennes s’attendent à transporter 4,35 milliards de passagers dans le monde cette année, non loin du record de 4,54 milliards de 2019, avant la pandémie, a annoncé leur principale association internationale, l’Iata, réunie en assemblée générale à Istanbul.

Cette reprise vigoureuse du trafic, à la faveur notamment de la réouverture de la Chine, va se traduire par un retour aux bénéfices pour les transporteurs. Ils devraient dégager cette année 9,8 milliards de dollars de bénéfice net - soit le double de ce qu’envisageait jusqu’alors l’Iata, qui a aussi divisé par deux ses estimations de pertes pour 2022, à 3,6 milliards de dollars.

Le chiffre d’affaires global des transporteurs aériens devrait de son côté atteindre 803 milliards de dollars, à portée des 838 milliards de 2019, selon l’Iata qui a donc révisé en hausse ses précédentes projections en décembre (779 milliards). Même si les marges opérationnelles de l’industrie resteront très faibles cette année, à 1,2% selon l’Iata, ces bénéfices, les premiers depuis le début de la pandémie, marqueront une amélioration spectaculaire par rapport aux 42 milliards de dollars perdus en 2021 et au gouffre de 2020 (137,7 milliards).

Toutes les zones géographiques ne retrouveront pas les bénéfices cette année, a toutefois prévenu l’Iata. Les transporteurs nord-américains, européens et moyen-orientaux devraient évoluer largement dans le vert, avec respectivement 11,5, 5,1 et 2 milliards de dollars cumulés. Mais les compagnies de la région Asie-Pacifique (-6,9 milliards de dollars), d’Amérique latine (-1,4 milliard) et d’Afrique (-500 millions) resteront déficitaires cette année, a prévenu l’association.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
12/juin/2023 - 11h21
végé anti chasseurs. a écrit :

Lis et essaie de comprendre smiley

Visiblement c'est vous qui ne comprenez rien ou qui ne voulez pas comprendre. Ça heurte votre conditionnement ?

Portrait de PhilRAI
12/juin/2023 - 11h20
végé anti chasseurs. a écrit :

citation en français d'un site en anglais... bien essayé ma poule smiley

Ton propre site explique tout, et ce n'est pas ce que tu claironnais smiley

J'ai traduit parce que visiblement vous ne comprenez pas le texte dont vous m'avez envoyé le lien. Il confirme ce que je dis. 

Portrait de PhilRAI
12/juin/2023 - 11h22
végé anti chasseurs. a écrit :

citation en français d'un site en anglais... bien essayé ma poule smiley

Ton propre site explique tout, et ce n'est pas ce que tu claironnais smiley

erreur

Portrait de PhilRAI
11/juin/2023 - 23h56
végé anti chasseurs. a écrit :

mouarrrrrffffff, //gml.noaa.gov/ccgg/covid2.html

Je cite : "Pour que nous puissions détecter la baisse des émissions causée par la pandémie, elle doit être suffisamment importante pour se démarquer de la variabilité naturelle du CO2 causée par la façon dont les plantes et les sols réagissent aux variations saisonnières et annuelles de la température, de l'humidité, de l'humidité du sol, etc. "

Donc L'article confirme bien que les importantes réduction d'émissions de CO2 (en gros on serait autour de 20%) n'ont eu aucun effet, ce qui prouve qu'elles sont négligeables devant les émissions naturelles et que les efforts qu'on nous demande, bien inférieurs à ce qui a été fait pendant le covid n'ont donc aucun intérêt.

En plus du fait que la théorie radiative de l'effet de serre du CO2 est connue comme fausse depuis la fin du 19ième siècle. 

Malheureusement il y a toujours des crétins pour se faire prendre par cette escroquerie monumentale.

 

Portrait de PhilRAI
11/juin/2023 - 23h49
végé anti chasseurs. a écrit :

Re mouarfffff unep.org/news-and-stories/press-release/covid-19-caused-only-temporary-reduction-carbon-emissions-un-report

Et bien cette réduction temporaire, qui a tout de même duré 2 ans pour les avions n'a donné aucun changement dans la courbe de concentration en CO2 de l'atmosphère. Donc on n'est pour rien dans cette croissance.C'est si difficile à comprendre ?

Portrait de PhilRAI
11/juin/2023 - 12h56
végé anti chasseurs. a écrit :

n'importe quoi ! Fait des études, ça t'éviteras de rabâcher les mêmes fables à chaque fois smiley

Ah bon ? vous avez des preuves que la réduction de nos activités (mais peut-être que vous niez cette réduction) a eu une influence sur la progression du taux de CO2 ?Essayez de la trouver ici : gml.noaa.gov/ccgg/trends/gl_trend.html

 

Portrait de PhilRAI
11/juin/2023 - 10h58

La forte réduction d'activité lors de l'épidémie covid, l'arrêt de la circulation aérienne des passagers pendant 2 ans n'ont eu strictement aucun effet, pas une coupure, pas un frémissement, sur la concentration du CO2 dans l'atmosphère qui continue de croître comme si de rien n'était. Nos rejets sont infimes par rapport aux mouvements naturels.

 

Portrait de crevette42
10/juin/2023 - 22h43
végé anti chasseurs. a écrit :

c pourtant simple mon amour... une personne dans une voiture et 600 personnes dans un avion, règle de trois smiley

cé comme les vaccinés, tu ne comprends pas les simple bases de calcul, je te l'est déjà dit smiley

donc tu ne faisiat pas semblant, tu es une buse en math smiley

Dans quel avion tu met 600 personnes toi ?

Après c'est compliqué de prendre la voiture pour aller sur un autre continent... bref