27/01/2023 11:02

Denis Brogniart répond aux graves accusations dans "Voici" de plusieurs anciennes collaboratrices à TF1: "Rien ne justifie mon comportement"

C'est une enquête publiée aujourd'hui dans l'hebdomadaire "Voici". A nos confrères, plusieurs anciennes collaboratrices de Denis Brogniart racontent avoir vécu des expériences traumatisantes aux côtés de l'animateur de TF1.

Une scène rapportée au magazine s'est déroulée en 2018, durant la Coupe du monde de football, sur le plateau du "Mag". Ce jour-là, une chroniqueuse avait hésité sur la question destinée aux téléspectateurs. Ce qui a provoqué la colère de Denis Brogniart. "Il se serait emporté lors de la coupure pub, allant jusqu’à l’insulter en lui balançant, entre autres, qu’elle n’était “qu’une merde, tout juste bonne à sourire”", rapportent nos confrères.

"Voici" a consulté un mail, envoyé quelques mois après l'incident, dans lequel la chroniqueuse informe sa direction en expliquant ne plus vouloir travailler avec quelqu’un qui l'a “délibérément insultée et humiliée en plateau”.

D'après nos confrères, en juillet 2022, alors que Denis Brogniart était envoyé spécial à Biscarrosse (Landes), le journaliste aurait "hurlé" et "pourri" une jeune journaliste ainsi qu'une chargée de production. Pour un responsable syndical de TF1, "tout le monde sait que Denis Brogniart est capable de colères humiliantes en public, surtout avec les femmes”.

Interrogé par nos confrères, Denis Brogniart a répondu aux graves accusations portées contre lui. “Je suis très engagé, perfectionniste et à l’occasion de deux directs sur TF1, où la pression est très intense, j’ai eu des mots qui ont dépassé ma pensée, des propos qui ont heurté certaines personnes et je le regrette", explique-t-il à "Voici".

Et d'ajouter : "Rien ne justifie mon comportement, qui faisait suite à certaines difficultés. Ces faits isolés ne rendent pas compte des relations privilégiées basées sur le respect et la bienveillance que j’entretiens avec les équipes techniques et rédactionnelles des programmes auxquels je participe depuis 30 ans. Je tiens à présenter mes excuses à celles et ceux que j’ai pu blesser”.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djelloul
27/janvier/2023 - 18h08

si j ai bien compris:c est un gros con....................... avec un sourire.crispé...

Portrait de Gordon
27/janvier/2023 - 15h25

Brogniart vieille ordure

Portrait de Alexshe
27/janvier/2023 - 14h36

Et bien... Il y'a beaucoup de gens exemplaires qui ne se sont jamais énervé ici...

Et vous ne vous êtes jamais fait engueuler au travail? Bientôt on va nous sortir qu'elles sont traumatisées à vie... Je rappelle que l'article parle de colère, pas de harcèlement ! Faut arrêter de faire les fragiles

 

 

Portrait de Greenday2013
27/janvier/2023 - 14h05
seb2746 a écrit :

Défendons encore et toujours, la victime se retrouve elle a été tuer psychologiquement par cette personne, on l'a ensuite crucifié au niveau professionnel et ça a mis une PEUR chez les autres femmes pro, tout ça pour LUI et vous le défendez encore...

Aucune excuse à ce monsieur et c'est même des circonstances aggravantes vu la position qu'il a dans la société.

Ce que vous racontez, c'est ce qu'il y a dans l'article ?

Portrait de COLIN33
27/janvier/2023 - 13h55 - depuis l'application mobile

lui aussi !!!! c'est a croire que c'est un critère de réussite chez les personnes médiatisées.....

Portrait de enero
27/janvier/2023 - 13h52

"une chroniqueuse avait hésité sur la question destinée aux téléspectateurs. Ce qui a provoqué la colère de Denis Brogniart"

Vu le nombre de questions insipides ou absurdes qu'il adresse aux sportifs pendant ses émissions il devrait s'insulter lui-même régulièrement.

Quant à son excuse de "pression très intense" pour justifier ses insanités, il faut qu'il dégonfle, il est animateur télé pas neurochirurgien.

Portrait de seb2746
27/janvier/2023 - 13h33
Renedufinistere a écrit :

Ca arrive de péter les plombs  et dire des choses qui peuvent être blessantes, sur le coup de la colère. On est tous humains. Encore une polémique inutile, mais on ne peut plus rien dire dans ce bas monde 

Défendons encore et toujours, la victime se retrouve elle a été tuer psychologiquement par cette personne, on l'a ensuite crucifié au niveau professionnel et ça a mis une PEUR chez les autres femmes pro, tout ça pour LUI et vous le défendez encore...

Aucune excuse à ce monsieur et c'est même des circonstances aggravantes vu la position qu'il a dans la société.

Portrait de jeanseb54
27/janvier/2023 - 13h31 - depuis l'application mobile
franck760 a écrit :

Désolé, mais rien ne justifie la violence verbale, ni la pression, ni le perfectionniste !

Le recours à ce comportement  est juste un moyen pour contrôler et soumettre la femme. 

Pour info Denis Brogniard l’homme du 21eme siècle devrait enfin être plus grand que la pulsion dominatrice ou vengeresse qu’il porte en lui depuis le temps des cavernes …

@franck760 ça c’est du féminisme à 2 balles, je ne supporte pas denis mais là si j’ai bien compris ce n’est pas leur sexe qui est visé mais plutôt leur incompétence fictive ou réelle et d’ailleurs rien ne prouve que ses collaborateurs hommes n’ont pas vécu la même chose

Portrait de franck760
27/janvier/2023 - 12h11

Désolé, mais rien ne justifie la violence verbale, ni la pression, ni le perfectionniste !

Le recours à ce comportement  est juste un moyen pour contrôler et soumettre la femme. 

Pour info Denis Brogniard l’homme du 21eme siècle devrait enfin être plus grand que la pulsion dominatrice ou vengeresse qu’il porte en lui depuis le temps des cavernes …

Portrait de atlantique07
27/janvier/2023 - 12h10
bozo75 a écrit :

1 pervers de plus , triste

Regardez donc la définition de "pervers" avant d'écrire des fadaises !

Portrait de dzeus
27/janvier/2023 - 11h56

Denis, comme les autres, atteint du syndrome de l'adjudant et incapable de respect. et une raclure de plus, une !!!