16/06 18:51

Ukraine: Les dirigeants français, allemand et italien ainsi que leur homologue roumain se sont dits jeudi prêts à accorder "immédiatement" à l'Ukraine le statut de candidat à une adhésion à l'Union européenne

18h51 : Le point sur la situation sur place - Les dirigeants français, allemand et italien ainsi que leur homologue roumain se sont dits jeudi prêts à accorder "immédiatement" à l'Ukraine le statut de candidat à une adhésion à l'Union européenne, et à la soutenir militairement "aussi longtemps qu'il le faudra", lors d'une visite inédite à Kiev.

"Tous les quatre, nous soutenons le statut de candidat immédiat à l'adhésion", a déclaré le président français Emmanuel Macron, à l'issue d'entretiens avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le chancelier allemand Olaf Scholz, le chef du gouvernement italien Mario Draghi et le président roumain Klaus Iohannis. "Ce statut sera assorti d'une feuille de route et impliquera aussi que soit prise en compte la situation des Balkans occidentaux et du voisinage, en particulier de la Moldavie", a ajouté le dirigeant français, qui assume la présidence tournante de l'UE jusqu'au 30 juin.

Olaf Scholz a lui aussi dit espérer une "décision positive" de l'Union européenne sur l'octroi du statut de candidat à l'Ukraine comme à la Moldavie voisine. Il faudra "faire tout le nécessaire" pour "trouver l'unanimité" au sein de l'UE pour lancer ces candidatures, a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, le message le plus important de notre visite est que l'Italie veut l'Ukraine dans l'Union européenne", a aussi affirmé Mario Draghi. "Nous sommes à un moment charnière de notre histoire.

Le peuple ukrainien défend chaque jour les valeurs de démocratie et de liberté qui sont à la base du projet européen, de notre projet. Nous ne pouvons pas traîner les pieds et retarder ce processus" d'adhésion qui prendra du temps, a-t-il poursuivi. Les Vingt-Sept doivent prendre une décision sur cette question à l'unanimité lors du sommet européen des 23 et 24 juin.

Parmi les 27, les pays d'Europe de l'Est appuient cette candidature, mais d'autres comme le Danemark ou les Pays-Bas ont exprimé des réserves. Le président Zelensky a lui souligné que l'Union européenne était "à la veille de décisions historiques". "Les Ukrainiens ont déjà mérité le droit (...) d'obtenir le statut de candidat" et sont "prêts à travailler" pour que l'Ukraine devienne "membre de plein droit de l'UE", a-t-il souligné.

Les dirigeants français et allemand, arrivés à Kiev dans la matinée par un train de nuit spécial, se sont également engagés à poursuivre leur soutien militaire à Kiev. "Nous aidons l'Ukraine avec des livraisons d'armes, nous continuerons à le faire aussi longtemps que l'Ukraine en aura besoin", a déclaré M. Scholz, critiqué pour tarder à livrer des armes à Kiev. Emmanuel Macron a annoncé de son côté que la France allait livrer à l'Ukraine "six Caesar additionnels", ces canons automoteurs réputés pour leur précision et dont 12 exemplaires avaient selon lui déjà été livrés.

"Il faut que l'Ukraine puisse résister et l'emporter (...) La France est aux côtés de l'Ukraine depuis le premier jour" (...) nous sommes aux côtés des Ukrainiens sans ambiguïté", avait-il affirmé plus tôt jeudi, lors d'une brève visite avec ses homologues européens à Irpin, une banlieue de Kiev dévastée par la guerre. Le président français a été très critiqué en Ukraine ces derniers jours pour avoir affirmé qu'il ne fallait pas "humilier" la Russie, et pour maintenir un dialogue régulier avec Vladimir Poutine.

"La décision revient au président Macron, mais je ne suis pas sûr que le président russe soit prêt à entendre quoi que ce soit", a déclaré M. Zelensky en réponse à la question d'un journaliste. "Cela ne concerne pas qu'Emmanuel, je ne crois pas qu'aucun dirigeant dans le monde aujourd'hui puisse individuellement forcer la Russie à arrêter la guerre".

16h30: Emmanuel Macron annonce la livraison de six canons Caesar "additionnels" à l'Ukraine

16h26: Les dirigeants français, allemand, italien et roumain sont tous pour l'octroi "immédiat" à l'Ukraine du statut officiel de candidat à une adhésion à l'Union européenne, a déclaré le président français Emmanuel Macron, jeudi lors d'une conférence de presse des dirigeants européens à Kiev. "Tous les quatre nous soutenons le statut de candidat immédiat à l'adhésion", a déclaré M. Macron. "Ce statut sera assorti d'une feuille de route et impliquera aussi que soit prise en compte la situation des Balkans et du voisinage, en particulier de la Moldavie", a-t-il ajouté.

13h31: « Nous reconstruirons tout », a assuré jeudi le chef du gouvernement italien Mario Draghi, à l’issue d’une visite à Irpin, une des banlieues de Kiev dévastées dans les premières semaines de l’invasion russe de l’Ukraine. Les Russes « ont détruit des écoles maternelles, des terrains de jeux.

Tout sera reconstruit », a affirmé M. Draghi à la presse, après avoir déambulé dans les rues détruites d’Irpin aux côtés du Français Emmanuel Macron, de l’Allemand Olaf Scholz et du Roumain Klaus Iohannis. « Une grande partie de ce que (les Ukrainiens) m’ont dit concerne la reconstruction », a-t-il poursuivi, évoquant leur « espoir » de « ce qu’ils veulent faire dans le futur ».

Selon lui, « ils ont déjà commencé » notamment grâce à une application qui « recense chaque endroit qui a été détruit ». Ainsi, les autorités « savent exactement où se trouvent les sites à reconstruire », a-t-il ajouté face à la presse. MM. Draghi, Macron, Scholz et Iohannis sont ensuite arrivés au Palais Marinskiï, dans le centre de Kiev, salués par Volodymyr Zelensky, vêtu d’un t-shirt kaki comme à son habitude. Les cinq dirigeants doivent s’entretenir avant une conférence de presse prévue dans l’après-midi.

13h02: Le président Emmanuel Macron sera l'invité ce soir du JT de 20h de TF1 depuis Kiev, la capitale ukrainienne. "À l’occasion de sa visite à Kiev, le président de la République accorde un entretien exceptionnel au 20H de TF1. Un entretien exclusif à suivre ce soir, jeudi 16 juin, dans le JT de 20H de Gilles BOULEAU. Emmanuel MACRON répondra depuis la capitale ukrainienne aux questions de Marie CHANTRAIT. Cette interview sera ensuite diffusée dans son intégralité à 21h00 sur LCI canal 26", annonce la chaîne dans un communiqué.

12h48: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky accueille Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi à Kiev

.

.

.

11h24: Le président français Emmanuel Macron a salué jeudi "l'héroïsme" des Ukrainiens, à l'issue d'une brève visite d'Irpin, une des banlieues de Kiev dévastées dans les premières semaines de l'invasion russe de l'Ukraine. "On a tous vu ces images d'une ville dévastée, qui est à la fois une ville héroïque puisque c'est ici, entre autres, que les Ukrainiens ont arrêté l'armée russe qui descendait sur Kiev. Donc il faut se représenter l'héroïsme de l'armée, mais aussi de de la population ukrainienne", a déclaré le président français, qui était accompagné des dirigeants allemand Olaf Scholz, italien Mario Draghi, et roumain Klaus Iohannis.

11h23: Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi se sont rendus jeudi matin à Irpin, une des villes de la banlieue de Kiev devenue symbole des destructions et atrocités commises pendant l'occupation de la région par l'armée russe en mars. Les dirigeants européens, rejoints par le président roumain Klaus Iohannis, étaient guidés par des militaires ukrainiens en armes, entourés d'un important dispositif de sécurité et d'une foule de journalistes.

Comme d'autres dirigeants étrangers venus à Kiev avant eux, MM. Macron, Scholz, Draghi et Iohannis ont déambulé dans les rues d'Irpin, où les stigmates des bombardements sont omniprésents. Les dirigeant ont posé à leur guide des questions sur le retour des habitants de la ville et les travaux de reconstruction prévus, avant de visionner une vidéo de quelques minutes montrant Irpin il y a trois mois, au plus fort des combats. Sur les murs d'un bâtiment détruit, on pouvait lire "Make Europe Not War" ("Faites l'Europe, pas la guerre").

Une inscription que Macron a vue et commentée: "c'est le bon message (...) c'est très émouvant de voir ça", a-t-il déclaré. Irpin, aux portes nord-ouest de Kiev, a été le théâtre de violents affrontements entre Russes et Ukrainiens dans les premiers jours de l'invasion russe fin février. L'armée russe a rapidement pris le contrôle de cette banlieue aisée, entourée de pins, qui comptait 60.000 habitants avant la guerre, qu'elle a ensuite occupée tout le mois de mars.

Kiev accuse depuis les forces russes d'avoir commis des crimes de guerre à Irpin et dans les villes voisines de Boutcha et Borodianka, après la découverte de centaines de cadavres de civils dans ces localités après le retrait de l'aermée russe fin mars. Des enquêtes internationales sont en cours pour déterminer les coupables sur ces crimes de guerre dont les Ukrainiens accusent les forces russes.

10h51: Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi sont arrivés à Irpin

10h18: Plusieurs alertes à la bombe et des sirènes d'alerte ont retenti dans la capitale ukrainienne Kiev alors que Macron, Scholz et Draghi sont encore dans leur hôtel

09h49: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le président français Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi sont arrivés en train jeudi matin à Kiev, première visite en Ukraine de ces trois dirigeants européens depuis le début de l’invasion russe. Scholz et Macron ont été vus sur le quai de la gare, Scholz en jean et polo noir, et Macron en complet, accompagné de l’ambassadeur de France en Ukraine Etienne de Poncins, a constaté une équipe de l’AFP.

Le chef de l’Etat français, qui assume jusqu’au 30 juin la présidence tournante de l’Union européenne, a déclaré sur le quai être venu adresser « un message d’unité européenne » et de « soutien » à Kiev « à la fois pour le présent et pour l’avenir ». Les trois dirigeants devaient se rendre dans la matinée « sur un site de guerre où des massacres ont été commis », pendant l’occupation russe de la banlieue de Kiev en mars, selon le président français, avant de s’entretenir avec le président Zelensky.

Cette visite longtemps attendue par Kiev intervient à la veille d’une recommandation très attendue de la Commission européenne sur l’opportunité d’accorder ou non à l’Ukraine le statut de pays candidat à l’adhésion à l’UE. MM. Macron, Scholz et Draghi, avaient pris place ensemble dans la nuit de mercredi à jeudi à bord d’un train spécial pour Kiev, depuis le sud-est de la Pologne, selon une équipe de l’AFP. Sur le quai de départ dans la ville de Rzeszow, du personnel de bord attendait les délégations, avec des petits panneaux aux couleurs de la France, de l’Allemagne et de l’Italie. Tout respirait la tranquillité et l’anonymat, exception faite des policiers présents sur le quai. Le train est ensuite parti d’un quai anonyme, au bout d’un chemin de terre.

Les trois dirigeants se sont retrouvés peu après le départ dans le coin salon du wagon de Macron pour caler leurs échanges avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Macron, qui arrivait de Moldavie, était en chemise blanche, sans cravate, Scholz en polo noir et Draghi en chemise blanche sous pull léger. Ils étaient assis autour d’une table, Macron et Scholz tout sourire pour la brève séquence images avec les journalistes à bord, dans une ambiance de mini-sommet « roulant ». A Kiev, les trois dirigeants devaient également retrouver le président roumain Klaus Iohannis.

09h36: Le président français Emmanuel Macron et le président ukrainien Volodymyr Zelensky tiendront une conférence de presse commune à 14h

08h45: Emmanuel Macron est arrivé à Kiev pour sa première visite en Ukraine depuis le déclenchement de la guerre

 

08h05: Le président français Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi ont pris place ensemble à bord d'un train spécial à destination de Kiev, indiquent jeudi des médias italien et allemand. Les trois dirigeants ont embarqué à bord de ce train spécial en Pologne et sont attendus jeudi matin à Kiev en Ukraine, selon ZDF en Allemagne et le quotidien italien La Repubblica, qui publie une photo des trois dirigeants à bord du train.

07h16: Comme le montrent des photos publiés par des médias italiens et allemands, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi sont également à bord de ce train de nuit pour Kiev.

07h11: Emmanuel Macron était sur le point d'arriver ce matin à Kiev selon Le Figaro pour pour une visite qui n'avait pas été officiellement annoncée à l'avance, même si elle faisait l'objet d'intenses spéculations depuis plusieurs jours.

À l'issue de son voyage en Roumanie et en Moldavie, le président a rejoint mercredi soir en Pologne le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président du Conseil italien, Mario Draghi. Ensemble, ils ont embarqué à bord d'un train de nuit spécialement affrété, où ils ont tenu une réunion de travail tard mercredi pour préparer leur rendez-vous du lendemain avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Cet imposant équipage européen devait arriver dans la capitale ukrainienne après un trajet d'une douzaine d'heures. Le chef de l'Etat roumain, Klaus Iohannis, devait se joindre à la délégation jeudi matin après avoir emprunté un parcours différent. Les premières étapes du programme étaient tenues secrètes pour raisons de sécurité.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Electro
17/juin/2022 - 13h44
Jean-Mimi a écrit :

Pouahaha, j'avais oublié cette masterclass...

Il nous en aura fait en cinq ans !

Champion du monde toutes catégories...

Tapez sur YOU TUBE : Donald et Melania Trump quittent l'Elysée

Mémorable !

Portrait de Electro
17/juin/2022 - 13h42
Philtlse a écrit :

Porter un Tee-shirt montre le niveau de respect de Zelensky pour ses invités, on voit à quel niveau il nous met, et le mépris qu'il nous porte. Ca ne valait pas le déplacement, une visio aurait suffit.

Quand tu vois que Trump lui a envoyé ses gaz d'échappement dans sa tronche sur le perron de l'Elysée et que la "carpette" n'a pas bronché à l'époque,

Faut s'étonner de rien !

Portrait de MICMAH458
17/juin/2022 - 10h39

C'est qui le type en cravate à droite de Zelensky ?

Portrait de MICMAH458
17/juin/2022 - 10h39

C'est qui le type en cravate à droite de Zelensky ?

Portrait de gastonL
17/juin/2022 - 09h34
elis34 a écrit :

faut accepter le résultat, meme si je suis anti macron!!

c'est bien beau de se plaindre apres alors que nos institutions proposent à TOUS LES FRANCAIS de decider de leur destin!

mais ces rigolos ont préféré mepriser la démocratie!! donc, votre discussion est complètement stérile et inutile!

Encore faudrait-il que les français soient correctement informés et qu'ils puissent comprendre.

"...Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font."

Portrait de DCA997
17/juin/2022 - 06h57

intégrer un pays où le salaire moyen est de 150 €/mois, je vois ce que ca peut donner.

Portrait de Constrictor
17/juin/2022 - 01h52
AntinemesisBack a écrit :

Le sens étymologique de "democratie" c'est "le peuple souverain, qui commande"...

Dans la mesure où 62% des inscrits ne l'ont pas désigné comme "president" mais seulement 38%, une minorité donc, a quel moment dans ta tete (pleine d'eau?), tu te dis que tout est ok et qu'il est legitime pour representer tout le monde?

 

Comment faut-il vous l'expliquer que le président a été élu par une majorité des votants au deuxième tour.

Si vous ne vouliez pas de lui, fallait aller voter et si vous avez du mal à comprendre, ses adversaires ont fait chacun moins de 25% au premier tour donc 75% de français contre eux selon vous.

Portrait de AntinemesisBack
16/juin/2022 - 23h46
RED.2510 a écrit :

Il est le président élu par le peuple, chef des armées et donc si  il parle au nom du peuple,  c'est cela la démocratie 

Le sens étymologique de "democratie" c'est "le peuple souverain, qui commande"...

Dans la mesure où 62% des inscrits ne l'ont pas désigné comme "president" mais seulement 38%, une minorité donc, a quel moment dans ta tete (pleine d'eau?), tu te dis que tout est ok et qu'il est legitime pour representer tout le monde?

 

Portrait de buzD
16/juin/2022 - 22h21

"la France prête ...." Ce type n'est pas la France, il ne rend de compte a personne il décide tout seul ... Il n'est pas la France 

Portrait de Elyn Otrude
16/juin/2022 - 22h10
Jean-Mimi a écrit :

Il n'a rien trouvé de mieux qu'un tee-shirt kaki pour se déguiser en militaire ???

Vous avez vu avec quelles phrases vous tentez de vous déguiser en chroniqueur.

Portrait de chaparals
16/juin/2022 - 21h33

ces gens  pensent que poutine va accepter d'avoir l'UE à sa frontière ..les naïfs ,cette guerre va durée, et ce terminera vraisemblablement par une ligne de démarcation comme  la Corée du nord et du sud

Portrait de Amandecroquante
16/juin/2022 - 21h21

j’espere que cela ne donnera pas trop d’espoir aux ukrainiens, quand on voit ce qu’il se passe (pas) avec Chypre et la Turquie…

Portrait de MICMAH458
16/juin/2022 - 20h24

Et quand l'ukraine fera partie de l'Union Européenne, est-ce que cela nous obligera à déclarer la guerre à la Russie en vertu des accords qui lient tous les pays de cette Union (si l'on attaque l'un des nôtres, nous devons nous unir pour le défendre, quel que soit l'attaquant).  J'ajoute que macron rend un hommage ému au courage et à la souveraineté de l'Ukraine : c'est rigolo, parce que en France, dans le pays de macron qui a tendance à le faire passer au second plan, c'est Marine Le Pen et Zemmour qui parlent constamment de souveraineté, et il les considère comme de dangereux nazis extrême-droitistes.  Où est la cohérence ?

Portrait de AntinemesisBack
16/juin/2022 - 18h58

On fait absolument n'importe quoi, Macron pulverise toutes les regles de notre republique une à une...du droit du travail ecrasé en 30 mn (gens virés comme des merdes sans indemnités parce que refus d'injection de produit), à l'instauration d'un apartheid avec des citoyens aux droits divers et variés mais aussi de couvre feu, de confinement tarés qui n'ont servi à rien qu'a detruire notre economie avec une dette qui explose comme la bombe H.... en passant par le massacre de manifestant avec ordre de les eborgner et de les tabasser, et maintenant le banquier veut nous jeter dans une guerre face à la Russie...

On y est vraiment les mecs! c'est la totale

38% de collabos ont voté pour ca, pour trahir la France et les francais. GG les gars.

Portrait de gastonL
16/juin/2022 - 15h25
swatss a écrit :

Une question, pourquoi  les pros Poutine sont aussi pros RN où Z ? 

Si vous pouvez me le dire , merci à vous...

Peut-être parce qu'ils pensent que le mondialisme et la "démocratie" détruisent leur pays.
Portrait de Louis Dorel
16/juin/2022 - 15h00
Jean-Mimi a écrit :

Malgré les sanctions internationales, le Kremlin continue d’engranger des milliards.

Selon un rapport du Centre for Research on Energy and clean Air (CREA) publié ce lundi et dont BFM se fait l’écho, la Russie a amassé 93 milliards d’euros grâce à ses exportations de pétrole, gaz et charbon depuis le 24 février 2022, date du début de l’invasion russe en Ukraine.

L’Union européenne, qui s’est massivement mobilisée en faveur de l’Ukraine et du peuple ukrainien, pèse pour 61% de ce trésor de guerre, soit environ 57 milliards d’euros.

 

Pas lu smileysmileysmiley 

Portrait de swatss
16/juin/2022 - 14h42
chaparals a écrit :

 Zelensky le mafieux ,l’Évadé fiscal qui envois ses soldats servirent de chair a canon pour qu'il se maintienne au pouvoir ,et macron qui fait un coup de com juste avant le deuxième tour ,et ça marche les gens sont naïfs  smiley

Ah bon ?

La. Vache vous êtes donc un expert en géopolitique ...

Ah cela dit en passant par contre vous n'êtes pas un expert en communication , car mon cher un tel déplacement se prépare longtemps à l'avance alors votre argument coup de comme entre deux tour ne tiens pas enfin si chez les antis  Macron primaire ... smiley

Portrait de chaparals
16/juin/2022 - 14h26

 Zelensky le mafieux ,l’Évadé fiscal qui envois ses soldats servirent de chair a canon pour qu'il se maintienne au pouvoir ,et macron qui fait un coup de com juste avant le deuxième tour ,et ça marche les gens sont naïfs  smiley

Portrait de Josette Staline
16/juin/2022 - 14h23

"une application qui « recense chaque endroit qui a été détruit »"C'est Sim City leur truc ? smiley

Portrait de Philtlse
16/juin/2022 - 13h59

Porter un Tee-shirt montre le niveau de respect de Zelensky pour ses invités, on voit à quel niveau il nous met, et le mépris qu'il nous porte. Ca ne valait pas le déplacement, une visio aurait suffit.

Portrait de Mactron
16/juin/2022 - 13h54

Le gars est habillé comme un déchet de poubelle, il pue,et Macrotte vient se frotter à lui, c'est répugnant smiley

Portrait de COLIN33
16/juin/2022 - 13h45 - depuis l'application mobile

certains commentaires sont déplorables !!!
Cette visite malheureusement pas désintéressée, doit encourager le peuple Ukrainien.... Poutine peut ainsi voir qu'on ne fait pas ce que l'on veut, maintenant souhaitons que les armes lourdes arrivent pour chasser les russes, Courage aux Ukrainiens, mort à POUTINE....

Portrait de swatss
16/juin/2022 - 13h44

Une question, pourquoi  les pros Poutine sont aussi pros RN où Z ? 

Si vous pouvez me le dire , merci à vous...

Portrait de Mactron
16/juin/2022 - 13h25

Quelle ordure nazie !

Portrait de Ste'ph
16/juin/2022 - 11h25
Citoyen87 a écrit :

Les popovs devraient lui envoyer un missile dans la tronche à ce Daladier pour lui montrer qui est humilié ! A quand une réunion de paix à Munich comme au bon vieux temps ?

c'est maintenant que je remarque la croix gammée camouflée dans votre avatar... Votre commentaire prend tout son sens

Portrait de Josette Staline
16/juin/2022 - 10h11

L'expression "banksters" prend tout son sens !

Portrait de Vous l'avez élu
16/juin/2022 - 09h43
amber.2510 a écrit :

il va aller aussi mythonner les ukrainiens....il commence deja en plus....

Sauf que eux le raillent déjà !

Ils ont bien compris à qui ils ont affaire

Eux n'auraient surement pas réélu un mytho-mégalo pareil

Quand aux 2 autres ils ont déjà la même réputation de baratineurs

Ainsi va l'UE

Portrait de Vous l'avez élu
16/juin/2022 - 09h31

Ca y est il est sorti de son trou le p'tit péteux !?

Portrait de li li
16/juin/2022 - 07h57

Cette mise en scene...  Dragi et Scholz aussi ont besoin d'un coup de lustrage sur leur image dans leur pays?

Portrait de COLIN33
16/juin/2022 - 07h47 - depuis l'application mobile

es ce bien raisonnable ! ils vont humilier la Russie et POUTINE.....
blague à part il serait temps qu'ils se rendent en Ukraine, cette guerre est inacceptable, nous pourrions être à la place de l'Ukraine
tout comme d'autres pays européens, Poutine est un barbare il n'y a que la mort qui le neutralisera....