29/05 09:35

Groupe Lagardère - La nomination de l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy en tant que membre du conseil d'administration sera proposée dans le cadre de l'assemblée générale du 30 juin

La nomination de l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy en tant que membre du conseil d'administration du groupe Lagardère sera proposée dans le cadre de l'assemblée générale du 30 juin, a indiqué la maison mère d'Hachette, d'Europe 1, du Journal du Dimanche et de Paris Match. Le projet de transformation du groupe en société anonyme à conseil d'administration annoncé fin avril ainsi que la nomination des premiers administrateurs seront soumis au vote de l'AG.

Dans le cadre de ce projet, Arnaud Lagardère va perdre le contrôle absolu sur l'entreprise héritée de son père Jean-Luc et devenir PDG avec un mandat de 6 ans.

Ce bouleversement résulte d'un accord trouvé avec les principaux actionnaires du groupe, à savoir Bernard Arnault (Groupe Arnault), Vincent Bolloré (Vivendi) et Joseph Oughourlian (Amber Capital), mettant fin à un long bras de fer sur la gouvernance de l'entreprise. Il est également prévu que la société soit dotée d'un conseil d'administration composé de 11 membres.

La nomination de M. Sarkozy, président entre 2007-2012 et ancien maire de Neuilly, est proposée par Arnaud Lagardère.

De son côté, Vivendi, premier actionnaire de Lagardère avec 27% des parts, doit également proposer son président du directoire de Vivendi Arnaud de Puyfontaine et deux administrateurs indépendants (Virginie Banet et Laura Carrere) au conseil d'administration de Lagardère pour le représenter. Les autres administrateurs devraient être nommés pour 4 ans, détaille la brochure de convocation.

Nicolas Sarkozy est notamment membre du conseil d'administration et président du comité de la stratégie internationale du géant hôtelier Accor et membre du conseil d'administration et du comité stratégique de la société Groupe Lucien Barrière.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Berger Blanc
29/mai/2021 - 18h17

Quand y a une place à prendre. Les raclures raclent. 

Portrait de KERCLAUDE
29/mai/2021 - 18h14

Encore une place bien payée mais pour faire quoi??

Portrait de air libre
29/mai/2021 - 17h56

A partir du moment ou un Président de la république qui n'est plus élu retrouve du "travail" les avantages et privilèges accordés par la république devraient être supprimés. (6000 euros nets par mois, si conseil constitutionnel + 11.500 euros, 2 gardes du corps, appartement de fonction avec 2 personnes, 7 collaborateurs, voiture de fonction etc...etc.....

Portrait de LOIC 33
29/mai/2021 - 17h51

Il va les aiguiller sur les magouilles dont il a le secret! On peut supposer que les membres du conseil d'administration sont de la même trempe.......

Portrait de piedsdansleplat
29/mai/2021 - 15h29

ça va lui rapporter combien pour ne rien faire ?  Plein aux as et encore des titres honorifiques et bien payés. Quelle honte ! il s'abaisse à ce niveau.

Portrait de YVESM
29/mai/2021 - 12h00

Macron n’étant pas dispo, ils ont pris Sarko.