05/05 16:50

Bac 2021: Face à face sans pitié entre deux syndicats de lycéens sur les blocages des établissements depuis lundi en France - C’était ce midi dans "Morandini Live" - Regardez

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Au cours de l'émission, un face à face entre deux syndicats lycéens s'est déroulé. En plateau, Mathieu Devlaminck, président du syndicat UNL, et Rémy Perrad, Délégué National de l’UNI, étaient réunis pour débattre des blocus dans certains établissements afin de protester contre le maintien de certaines épreuves du baccalauréat en juin prochain en présentiel.

"Aujourd'hui, personne n'est prêt à passer les épreuves du baccalauréat. Ca fait des mois que des mesures auraient dû être prises par Jean-Michel Blanquer. On aurait dû avoir une vraie planification éducative. On lui demandait de prévoir l'année. Cette année a été chaotique (...) Il y a plein d'élèves qui nous disent qu'ils ne sont pas prêts", a déclaré Mathieu Devlaminck en précisant qu'il faut "passer en contrôle continu toutes les épreuves".

"Le gouvernement a fait preuve d'amateurisme, n'a pas écouté les lycéens, les étudiants... c'est un fait. Ca fait plus d'un an qu'on appelle Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal à agir sur ces sujets parce que les étudiants et les lycéens en ont marre des annonces. Pourquoi on est contre le blocage ? Parce que ce n'est pas du tout la solution. Au contraire, ça aggrave la situation des lycéens. On voit que les blocages n'ont jamais aidé", a répondu Rémy Perrad.

Mathieu Devlaminck appelle à "l'amplification des blocages. On veut des réponses de Jean-Michel Blanquer". Jeanmarcmorandini.com vous propose de (re)décovurir le face à face sans pitié qui s'est déroulé ce matin dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People (voir vidéo ci-dessus).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Leon48Leon

Qu’ils ne s’inquiètent pas. Depuis une décennie ce diplôme est donné.

Portrait de YVESM
5/mai/2021 - 20h31

Si vous allez sur des forums de matheux, vous découvrirez un petit consensus Le Bac, le vrai, en matière scientifique : c'était le Bac C...1972. Les programmes toutes filières confondues ont été depuis dynamités, dissous à l'acide de réformes folles pour absorber la massification ainsi que les disparités sociales allant crescendo, avec l'apport de populations extra-européennes peu ou pas instruites, avec les répercussions pour leurs enfants.

S'inquiéter pour le Bac 2021, c'est comme s'inquiéter d'une possible victoire du PSG en coupe d'Europe.

Portrait de Angelussauron
5/mai/2021 - 19h09

J'essaye de comprendre les syndicats lycéens.

Donc quand il y a la réforme Blanquer qui donne plus d'importance aux contrôles continus ça fait des blocus et quand Blanquer ne veut pas supprimer certaines épreuves du Bac, les syndicats demandent le contrôle continu intégral et donc font des blocus.

smiley

 

Portrait de pasfacile
5/mai/2021 - 18h04

Personnellement j'ai éprouvé beaucoup de "pitié" pour le Président de l' UNL dont le discours (l'idéologie) est d'un vide sidéral. Encore un qui doit rouler pour LFI.

Portrait de fdupont
5/mai/2021 - 18h02 - depuis l'application mobile

La France et son bordel quotidien, MDR

Portrait de pasfacile
5/mai/2021 - 17h36

Le mec de l'UNL c'était vraiment "cheveux longs et idées courtes" smiley Si lui est Président d'un syndicat moi je suis Elon MUSK ! J'ai rarement vu quelqu'un avoir un niveau de connaissance et de réflexion aussi bas. Si ce type arrive à décrocher le Bac cela confirmera que le niveau minimum requis est peu ou prou équivalent à celui d'un bigorneau.