04/02/2021 16:19

Un collectif marseillais saisit la défenseure des droits pour "dénoncer l’inaction de l’Etat" envers les mineurs de quartiers défavorisés

Dans une lettre adressée à la défenseure des droits, le collectif "Trop jeune pour mourir" lui réclame d'intervenir en faveur des mineurs des quartiers défavorisés, comme le rapporte 20minutes. Fondé à Marseille, il demande à Claire Hédon de "contribuer à faire respecter les droits les plus élémentaires pour les mineurs que sont le droit à la vie, à la sécurité, à l’éducation et à une égalité de traitement".

Pour ce collectif, "les mineurs sont en première ligne, et (...) ils ne se sentent ni défendus, ni protégés par nos institutions qui ont pourtant le devoir de leur venir en aide et de leur permettre de grandir dans un environnement sécurisé".

Dans cette missive, que nos confères ont pu consulter, la personne à l’origine de "Trop jeune pour mourir" évoque l'impact de balle retrouvé en début de semaine dans une école primaire située dans le XIIIe arrondissement de Marseille. "Scandalisé", il dénonce le "silence institutionnel de la ville, du département, de la métropole et de la préfecture". "Ce genre de faits devient banal, ce n’est plus possible de rester muet", précise Hassen Hammou. Son collectif compte déposer une plainte contre l'Etat pour carences fautives.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
5/février/2021 - 14h25
copysand a écrit :

l’État devrait envoyer l'armée dans ces quartiers de racailles ....

L’État ne se sent pas concerné, Marseille n'est plus un territoire français, pas plus que Reims, Grenoble, Rouen ou le 93...