11/12 10:16

Affaire des "écoutes": Le procès de Nicolas Sarkozy s'est achevé hier soir - Le tribunal de Paris rendra son jugement le 1er mars 2021

Le tribunal de Paris rendra son jugement le 1er mars 2021 dans le procès dit des « écoutes », qui s’est achevé jeudi soir en France à l’issue des plaidoiries de la défense des coprévenus de l’ex-président Nicolas Sarkozy. Pendant sept heures, les défenseurs de l’avocat de M. Sarkozy, Thierry Herzog, et de l’ex-haut magistrat Gilbert Azibert ont plaidé la relaxe, fustigeant les « fantasmes » et les « hypothèses » de l’accusation dans ce dossier de corruption et trafic d’influence.

Invité à s’exprimer avant la levée de l’audience, Nicolas Sarkozy a parlé d’un « chemin de croix », répétant avoir « dit la vérité ».

Le parquet national financier (PNF) a requis à son encontre quatre ans de prison, dont deux ferme, demandant la même peine pour Gilbert Azibert et Thierry Herzog, avec, pour ce dernier, cinq ans d’interdiction professionnelle. Soit « une peine de mort sociale pour Gilbert Azibert, une peine de mort professionnelle pour Thierry Herzog et une peine de mort politique pour Nicolas Sarkozy », a estimé Dominique Allegrini.

L’avocat de Gilbert Azibert a dépeint un « intellectuel du droit » qui n’a fait qu’« expliquer le fonctionnement de la Cour de cassation » à son « ami » Thierry Herzog, sans « violer aucune règle ». Selon l’accusation, cet ancien magistrat de 73 ans a transmis, en 2014, des informations confidentielles à M. Herzog, au sujet d’un pourvoi de Nicolas Sarkozy dans un autre dossier, l’affaire Bettencourt, alors en cours d’examen à la Cour de cassation.

Ailleurs sur le web

Vos réactions