10/09/2020 15:01

La famille d’un garçon handicapé de 12 ans lance un appel en direct dans "Morandini Live" sur CNews: "Aidez-nous, faites quelque chose!" - VIDEO


C'est un appel à l'aide qui a été lancé ce matin en direct dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Jean-Marc Morandini accueillait sur son plateau la maman et la grand-mère de Teliann, un garçon de 12 ans, handicapé.

"Il souffre d'une maladie génétique orpheline qui entraine des troubles du comportement et des troubles autistiques. On a découvert sa maladie à 6 ans. Aujourd'hui, c'est très compliqué de vivre avec lui, ça demande une assistance permanente. C'est une surveillance permanente", explique Sophie, sa maman.

A la rentrée, le jeune garçon a intégré une 6e dans un collège. "Il devrait être dans un IME [Institut médico-éducatif]. Il y a trop d'attente. Malheureusement, on est obligé d'attendre et de se taire. Depuis l'âge de ses 6 ans, il est suivi en classe ULIS [Unités localisées pour l'inclusion scolaire, des dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés]. Et là, du jour au lendemain, il s'est retrouvé en 6e normale (...) Aujourd'hui, en 6e, c'est horrible. Ils nous le garderaient au collège 8h par semaine. J'ai dû abandonner mon travail", continue sa mère, qui a perdu "deux kilos en une semaine".

"Je demande à ce que mon fils soit dans un établissement spécialisé. Il a eu un suivi et, du jour au lendemain, on ne le lui donne plus. On en fait quoi de ces enfants-là ? Ce sont des oubliés de la République. C'est honteux de laisser ça comme ça", conclut Sophie en lançant "Aidez-nous, faites quelque chose".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jordanjoanna
13/septembre/2020 - 14h14

Bonjour,nous avons été très touchés par ce témoignage qui est une vrai réalité pour ceux qui le subissent,nous avons deux enfants autistes de 10 ans et 7 ans c'est un vrai parcours du combattant,c'est très compliqué d'obtenir quoique se soit dans les administrations c'est partout pareil du tant que au dessus de nous les personnes qui s’occupe sois disant de notre situation non pas dans leur vie une personnes handicapé nous seront toujours mis a l’écart,cela fait des années que nous nous battons pour nos enfants et nous sommes loin d'avoir terminer,peu importe les difficultés que nos enfants nous font au quotidien,nous sommes fier des nos enfants et nos les aimons très fort.