14/08 21:08

Coronavirus - Rassemblements de plus de 10 personnes interdits dès demain à Paris sans respect des gestes barrières - Extension du port du masque dès demain 8h dans plusieurs quartiers - Voici la carte

20h36: La préfecture de police de Paris, en accord avec la mairie, a décidé d'élargir les zones où le port du masque est obligatoire dans la capitale. A compter de demain 8h du matin, les piétons devront donc se munir d'un masque dans des quartiers entiers de Paris où "l'affluence est régulière". La préfecture cite ainsi les arrondissements de Paris-Centre, les Champs-Elysées ou encore le quartier des Batignolles.

Seront également concernés l'esplanade du Champ de Mars jusqu'à l'Ecole militaire, le quartier de Bastille, de Montmartre, de Belleville ou encorele bassin de la Villette. La préfecture de police prévient en parallèle que les contrôles seront renforcés, en particulier dans les transports en commun, où le port du masque reste obligatoire.Les rassemblements et manifestations de plus de 10 personnes doivent garantir le respect des mesures barrières. Ils feront l’objet d’une interdiction si les organisateurs ne peuvent en garantir l’application, annonce la préfecture dans un communiqué.

.

16h30: Les autorités serbes ont décidé d'imposer aux ressortissants étrangers souhaitant entrer en Serbie en provenance de quatre pays voisins, l'obligation de présenter un test négatif au coronavirus, a annoncé une des membres de la cellule de crise.

«Les citoyens étrangers souhaitant entrer dans notre pays en provenance de la Croatie, de la Macédoine du Nord, de la Roumanie et de la Bulgarie doivent posséder un test négatif pas plus vieux de 48 heures», a déclaré à la télévision nationale (RTS) Darija Kisic Tepavcevic.
15h03: La préfecture de Côte d'Or annonce que le port du masque sera obligatoire dans le centre piétonnier de Dijon et dans les marchés alentour.

Pointant du doigt une «accélération de la circulation virale dans les zones à forte affluence de population», la préfecture indique dans un communiqué que, «compte tenu de l'évolution sanitaire, de la densité des flux sur certains sites ainsi que de l'absence de respect des mesures barrières qui y est observée», le masque deviendra obligatoire dès 11 ans, à compter de samedi et jusqu'au 15 septembre.

Les zones concernées sont le centre-ville piétonnier de Dijon, ainsi que les marchés des communes de la même ville et de sa banlieue. Est également touché le centre historique de Semur-en-Auxois, ville touristique située non loin de la capitale des Ducs de Bourgogne.

14h27: Le point sur la situation cet après-midi

Face à une résurgence des cas de nouveau coronavirus dans plusieurs pays, les efforts se multiplient dans le monde pour contenir la pandémie, le Royaume-Uni imposant une quarantaine à l’arrivée de France et la Nouvelle-Zélande prolongeant le confinement d’Auckland.

Des centaines de milliers de vacanciers voient leurs projets bousculés par l’annonce du gouvernement britannique, nouvelle illustration d’un monde qui semble se refermer après un semblant de liberté retrouvé en début d’été dans de nombreux pays européens. L’heure est désormais au port du masque obligatoire même à l’extérieur dans certaines villes d’Europe, voire à l’interdiction de fumer dans la rue dans deux régions d’Espagne.

Le nouveau coronavirus a déjà tué plus de 754.000 personnes dans le monde et en a infecté plus de 20,9 millions, avec des conséquences économiques dramatiques comme le montre la récession frappant la Pologne pour la première fois depuis le communisme.

En Europe, le nombre de cas remonte ces dernières semaines mais - du moins pour l’instant - pas le nombre de décès, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’institution s’inquiète d’un éventuel lâcher-prise, notamment de la part des jeunes qui ont tendance à avoir des infections moins graves et donc une mortalité plus faible, et d’un relâchement de la vigilance en période estivale.

Confronté à une aggravation sur son sol, le gouvernement britannique a décidé de réimposer à partir de samedi 03H00 GMT 14 jours d’isolement pour les voyageurs arrivant de France, des Pays-Bas et de Malte, un peu plus d’un mois après les avoir exemptés.

Quelque 160.000 Britanniques actuellement en France, ainsi qu’une partie des 300.000 Français vivant au Royaume-Uni en vacances dans leur pays, disposent de quelques heures pour rentrer chez eux avant la mise en oeuvre de cette mesure. Sinon, ils devront se confiner, au risque de difficultés s’ils ne peuvent pas télétravailler ou de manquer la rentrée scolaire.

Les Etats-Unis demeurent le pays le plus endeuillé (167.242 décès), devant le Brésil (105.463 morts), le Mexique (55.293) et l’Inde (48.040).

Aux Etats-Unis, la question ultra-sensible du port du masque est revenue jeudi sur le devant de la scène avec l’appel du candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, à l’imposer dans tout le pays, une idée aussitôt balayée par son rival républicain Donald Trump qui l’a accusé de vouloir «enfermer tous les Américains dans leur sous-sol pendant des mois».

Face à la résurgence ou la persistance du virus, les espoirs se portent sur l’arrivée d’un vaccin, objet d’une course aux quatre coins du monde.

Le gouvernement britannique a conclu de nouveaux accords avec les laboratoires américains Johnson & Johnson et Novavax, portant sur 90 millions de doses. Il a sécurisé au total 340 millions de doses de vaccins contre le Covid-19, sans savoir s’ils seront efficaces.

Les Etats-Unis, qui ont investi plus de 10 milliards de dollars dans six projets de vaccins et signé des contrats garantissant la livraison de centaines de millions de doses en cas de succès, ont promis jeudi que les vaccins seraient distribués gratuitement aux Américains.

Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a, lui, assuré que le vaccin sur lequel travaille le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, qui doit être produit en Argentine et au Mexique à destination des pays d’Amérique latine (hors Brésil), serait disponible «à partir du premier trimestre de l’année prochaine».

Il sera «universel et gratuit» au Mexique. «Tous les Mexicains auront accès au vaccin. Les plus humbles n’ont pas à s’inquiéter», a-t-il affirmé.

13h29: En Alsace, dans le village de Wangenbourg-Engenthal, un médecin délivrait à ses patients un certificat médical contre... le port du masque. Rencontrée par France 2, le docteur Engerer explique : "Il n’y a aucune raison de porter le masque, aucune. On a fait peur aux gens, on leur casse leur immunité, on les soumet, c’est une soumission". 

Selon nos confrères, l’Ordre des médecins du Bas-Rhin a lancé une procédure disciplinaire et que l'Agence régionale de santé (ARS) a saisi le procureur. A noter que ces certificats n’ont aucune valeur.

 

12h37 : Le port du masque sera obligatoire pendant au moins un mois sur tous les marchés couverts et en plein air du département des Alpes Maritimes. En concertation avec l'Agence régionale de santé, le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez a pris un arrêté en ce sens ce vendredi. Une décision motivée par "le constat d'une augmentation depuis le 24 juillet du nombre de résultats positifs", "de la période estivale qui rassemble un flux important de touristes venant du territoire national et d'états étrangers" ainsi "que le niveau de vulnérabilité atteint dans le département".

Cet arrêté s'applique, de jour comme de nuit, à tous les marchés de plein air, y compris les brocantes, les foires, les braderies et vide-greniers pendant un mois. Il concerne toute personne de onze ans et plus. Seules les personnes en situation de handicap (et sur présentation d'un certificat médical) en sont exemptées. Les contrevenants, eux, s'exposent à une amende de 135 euros, pouvant monter à 450 euros en cas de récidive dans les 15 jours.

.

12h28: La Nouvelle-Zélande a prolongé d’au moins 12 jours le nouveau confinement d’Auckland après la propagation de l’épidémie en dehors de la plus grande ville du pays, a annoncé vendredi la Première ministre Jacinda Ardern.

« Le gouvernement a accepté de maintenir les mesures actuelles pendant 12 jours supplémentaires, ce qui porte (le confinement) à deux semaines complètes au total », a déclaré Mme Ardern.

Depuis que mardi quatre membres d’une même famille d’Auckland ont été testés positifs au coronavirus, après une remarquable série de 102 jours sans contamination locale, la Nouvelle-Zélande a enregistré une trentaine de nouveaux cas.

Alors que la plupart de ces nouvelles contaminations ont été recensées à Auckland, une ville de 1,5 million d’habitants, deux cas l’ont été à Tokoroa, à 210 km au sud d’Auckland.

Cette propagation est intervenue en dépit du nouveau confinement imposé à Auckland, dans un premier temps à compter de mercredi à la mi-journée jusqu’à vendredi minuit.

Des policiers ont été affectés au contrôle des sorties de la ville alors que des équipes sanitaires s’activent à identifier l’origine des nouveaux cas et que la campagne de dépistage a été intensifiée.

Mme Ardern a indiqué que des tests génétiques n’ont pas permis d’établir un lien entre cette épidémie et les cas de Covid-19 enregistrés sur des personnes en provenance de l’étranger et placées en quarantaine.

11h23: Le nombre de nouveaux cas confirmés continue d'augmenter régulièrement, déplore la Direction générale de la Santé (DGS). En France, 30.388 personnes sont mortes du Covid-19, dont 19.883 au sein des établissements hospitaliers et 10.505 au sein des Ehpad et établissements médicos-sociaux, selon les chiffres sortis ce jeudi par Santé publique France. En l'espace d'une semaine, sur plus de 600.000 tests réalisés, 12.301 ont été diagnostiquées positives au nouveau coronavirus, dont 2669 cas confirmés dans les dernières 24 heures.

09h59: Le ministre de la Santé Olivier Véran avait précisé mercredi qu'en conséquence, «les préfets pourront être amenés si la situation épidémique l'exige à prendre de nouvelles mesures comme des modulations d'ouverture de certains lieux», dont par exemple les marchés ou les restaurants. Selon le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, ces départements sont à risque car «ce sont des zones de densité urbaine où il y a beaucoup de flux de transport» .

08h04: Le gouvernement Français classe officiellement les Bouches-du-Rhône et Paris en "zone de circulation active" du coronavirus. Le décret faisant passer Paris et les Bouches-du-Rhône en zone de circulation active du virus devrait paraître vendredi, confirme le ministère de la Santé au JDD. Les préfets des deux zones concernées pourront dès lors prendre des mesures plus restrictives, telle que la fermeture des restaurants. En concertation avec les Agences régionales de santé et les élus locaux, les préfets pourront ainsi décider de la fermeture des restaurants, des marchés ou limiter les rassemblements y compris dans les établissements de culte, sauf cérémonie funéraire. Figure aussi la possibilité d'interdire les déplacements de personnes conduisant à la fois à sortir d'un périmètre défini par un rayon de 100 kilomètres de leur lieu de résidence et à sortir du département dans lequel ce dernier est situé, sauf exceptions définies.

07h30 : L'Italie a rendu obligatoire jusqu'au 7 septembre des tests de détection du coronavirus chez tous les voyageurs arrivant de Croatie, Grèce, Malte et Espagne, selon un nouveau décret signé mercredi soir, qui interdit aussi l'entrée sur son territoire de personnes en provenance de Colombie. Les voyageurs ont le choix entre un test rapide à l'arrivée, la présentation d'un certificat obtenu dans les dernières 72 heures ou un test dans les deux jours suivant l'entrée en Italie, en se confinant en attendant. 

07h02: Un Yéménite de 35 ans vivant dans le camp de Vial sur l'île de Chios dans la mer Egée, qui abrite plus de 3.800 migrants, a été testé positif mercredi soir et placé en quarantaine. Des cas avaient déjà été enregistrés dans des camps de migrants dans la partie continentale de la Grèce, mais il s'agit du premier dans l'un des camps surpeuplés situés sur des îles. 

06h24: Le trafic des vols commerciaux en Europe devrait baisser cette année d'environ 60% par rapport à 2019, avec une reprise très incertaine étant donné les restrictions de circulation toujours en place pour freiner la pandémie, s'est inquiétée jeudi l'Association internationale du transport aérien (Iata).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de laurent28320
14/août/2020 - 22h43 - depuis l'application mobile
sunHolliday76 a écrit :

Mais comme les tests se font sur la résidence principal et non le lieu de test et que les parisiens sont tous partis.... C'est pas très logique ! 

Et franchement avec tout ce qu'il y a eu depuis la fin du confinement avec tout le monde qui se croisent tassé partout dans les bars et resto je me dis qu'on aurait du être reconfiné depuis très longtemps si on écoutait tout le monde...

Les hôpitaux sont encore vide (regardez les graphiques sur le site du gouvernement et vous verrais. Oui il y a des cas positif car on teste plus et pour autant pas grand mo' de dans les hôpitaux. 

Donc arrêtez la psychose car j'imagine demain tout le mo'de dire "je veux pas de mo' enfznt à l'école" et hop c'est reparti et on re-cassé l'économie....pour rien ! 

Avec tout ce que j'ai fait depuis la fin du confinement j'aurrais du avoir mile fois le coronavirus ! Donc non il n'est pas si grave que ça... Et je précise que oui je met les masques la ou c'est obligatoire (même si dans les rues c'est ideio et purement politique de la peur) et que j'ai fair plusieurs testé pcr et sanguin et que j'ai rien.... Donc bon... A un moment que chacun respire un grand coup. 

Oui il y a des cas oui quelques personnes sont mortes sur ces derniers jours mais relativisons grandement avec toutes les autres maladies... 

On va vivre dans un monde de la peur tout en détruisant l'économie... 

Depuis la nuit des temps il y a toujours eu des maladies et on pet mourir du jour au lendemain. La mort fait partie de la vie mais plus ça va plus on n'accepte plus la mort... 

@sunHolliday76 « Les hôpitaux sont encore vide (regardez les graphiques sur le site du gouvernement et vous verrais. Oui il y a des cas positif car on teste plus et pour autant pas grand mo' de dans les hôpitaux »
Parce que la moyenne d’âge des testés est plus basse et que les cas détectés ne nécessitent pas tous d’être hospitalisés. En revanche ils sont tout aussi contagieux et peuvent le refiler à des gens plus fragiles (antécédents médicaux ou faiblesse liée à l’âge). Mais continuez à dire que tout va bien...

Portrait de lilirose45
14/août/2020 - 15h12

Étant donné qu'il y a beaucoup de jeunes restés positives aujourd'hui,  que devient la rentrée des classes début septembre ?  Personne n'en parle

Portrait de Gaulard
14/août/2020 - 14h28
Le Poète Crotté a écrit :

Le  Poète Crotté vous demandent d'enlever vos masques pour vos enfants et petits enfants !:love:

T'as raison Poète Crotté on respire mieux, tu m'a libéré !

Portrait de Le Poète Crotté
14/août/2020 - 13h48

Le  Poète Crotté vous demandent d'enlever vos masques pour vos enfants et petits enfants !smiley

Portrait de bellross
14/août/2020 - 13h39
sunHolliday76 a écrit :

Mais comme les tests se font sur la résidence principal et non le lieu de test et que les parisiens sont tous partis.... C'est pas très logique ! 

Et franchement avec tout ce qu'il y a eu depuis la fin du confinement avec tout le monde qui se croisent tassé partout dans les bars et resto je me dis qu'on aurait du être reconfiné depuis très longtemps si on écoutait tout le monde...

Les hôpitaux sont encore vide (regardez les graphiques sur le site du gouvernement et vous verrais. Oui il y a des cas positif car on teste plus et pour autant pas grand mo' de dans les hôpitaux. 

Donc arrêtez la psychose car j'imagine demain tout le mo'de dire "je veux pas de mo' enfznt à l'école" et hop c'est reparti et on re-cassé l'économie....pour rien ! 

Avec tout ce que j'ai fait depuis la fin du confinement j'aurrais du avoir mile fois le coronavirus ! Donc non il n'est pas si grave que ça... Et je précise que oui je met les masques la ou c'est obligatoire (même si dans les rues c'est ideio et purement politique de la peur) et que j'ai fair plusieurs testé pcr et sanguin et que j'ai rien.... Donc bon... A un moment que chacun respire un grand coup. 

Oui il y a des cas oui quelques personnes sont mortes sur ces derniers jours mais relativisons grandement avec toutes les autres maladies... 

On va vivre dans un monde de la peur tout en détruisant l'économie... 

Depuis la nuit des temps il y a toujours eu des maladies et on pet mourir du jour au lendemain. La mort fait partie de la vie mais plus ça va plus on n'accepte plus la mort... 

Vous me rappelez l'histoire du gus qui tombe d'un immeuble de 50 étages, et qui à la moitié de sa chute affirme: "Bah !!! tout va bien en fait, et j'ai même pas mal" ! 

Portrait de rue Quincampoix
14/août/2020 - 13h39

Tous enlevons nos masques, c'est de la connerie,soyons libres,libérons nous de nos chaînes du NWO !

Portrait de Sébastien31
14/août/2020 - 10h23 - depuis l'application mobile

ça devient du n'importe quoi

Portrait de yenavraimentmarre
14/août/2020 - 09h51

Tout à fait d'accord avec vous !

Portrait de preshovich
14/août/2020 - 09h23

Si les restaurants sont fermés ca va etre une catastrophe pour les restaurateurs.