19/01 16:31

La France compte aujourd'hui 67 millions d'habitants, mais est marquée par une baisse de la natalité depuis cinq ans selon une étude

La population française dépassait les 67 millions d'habitants au 1er janvier 2020, soit une croissance de 0,3% limitée par la baisse continue de la natalité depuis cinq ans, néanmoins plus modérée cette année, a annoncé l'Insee.

Il y a eu en France, en 2019, 753.000 naissances (6.000 de moins qu'en 2018) et 612.000 décès (2.000 de plus), soit un solde positif de 141.000 personnes mais à son plus bas historique depuis la Seconde guerre mondiale.

Le taux de fécondité, qui recule depuis 2015, tend à se stabiliser, s'établissant désormais à 1,87 enfant par femme contre 1,88 en 2018.

La croissance de la population est tirée en 2019 comme les années précédentes par les naissances davantage que par le solde migratoire. La différence entre les entrées et sorties du territoire ressort en effet à +46.000 personnes, en diminution par rapport à 2018.

La baisse des naissances se confirme en 2019, mais à un rythme plus ralenti poussant l'Insee à évoquer dans son bilan annuel une "stabilisation de la fécondité": 6.000 bébés de moins l'an dernier, après 12.000 de moins en 2018, 14.000 en 2017, 15.000 en 2016 et 20.000 en 2015.

Ce recul de la natalité s'explique en partie par la diminution du nombre de femmes âgées de 20 à 40 ans, en âge de procréer, celles nées durant le baby-boom (entre 1946 et 1973) étant progressivement sorties de cette tranche d'âge.

Elle est surtout due à la baisse du taux de fécondité (nombre d'enfants par femme) qui s'établit à 1,87 enfant par femme, contre 1,88 (arrondi) en 2018. Cet indice baisse pour la 5e année consécutive, après avoir oscillé autour de 2 enfants par femme entre 2006 et 2014.

La France restait en 2017 (dernier comparatif possible) le pays le plus fécond de l'Union européenne (1,90 enfant par femme) devant la Suède (1,78) et l'Irlande (1,77).

En hausse en 2019, l'espérance de vie à la naissance s'établit désormais à 85,6 ans pour les femmes, soit l'une des plus élevées de l'Union européenne, et 79,7 ans pour les hommes, en dixième position seulement.

L'écart d'espérance de vie entre hommes et femmes a néanmoins tendance à se resserrer depuis plusieurs années. Il était de 5,9 ans en 2019, comme en 2018, à comparer avec 6,7 ans en 2009.

Le vieillissement de la population s'est poursuivi en 2019. Au 1er janvier, plus d'une personne sur cinq en France (20,5%) a 65 ans ou plus (12,8% en 1985).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dady cool
19/janvier/2020 - 23h37
hummerH2 a écrit :

Vous avez oublié de parler de "la plus grande maternité d'Europe" qui est Française !!!

La maternité de Mamoudzou à Mayotte !!!

Le nombre d'accouchements a explosé jusqu'à atteindre environ 10.000 nouveaux nés par an.

99,9% d'entre eux étant des enfants de clandestins venus accoucher la ,et qui, du coup, se retrouvent miraculeusement"Français" !!!

C’est heureusement un peu plus compliqué que ça. Un enfant né en France n’est Français que si l’un des 2 parents est Français ou né en France. Je sais bien qui colporte ce genre de fake News , elle est vraiment bête comme ses pieds.

Portrait de Nono75
19/janvier/2020 - 20h26
hummerH2 a écrit :

Vous avez oublié de parler de "la plus grande maternité d'Europe" qui est Française !!!

La maternité de Mamoudzou à Mayotte !!!

Le nombre d'accouchements a explosé jusqu'à atteindre environ 10.000 nouveaux nés par an.

99,9% d'entre eux étant des enfants de clandestins venus accoucher la ,et qui, du coup, se retrouvent miraculeusement"Français" !!!

Le droit du sol en France a quand même été profondément modifier non ?

Et à Mayotte ils ne l'ont pas durci encore plus ?

Portrait de hummerH2
19/janvier/2020 - 19h24
Batori a écrit :
Baisse de la natalité... ? Pas pour tout le monde Natalité des personnes issues de pays arabo-musulmans 3,3 enfants Afrique sub-saharienne 4,8 enfants Européen 1,3 enfants Si vous n’êtes pas convaincu regardez dans le journal (en région...) la page des naissances vs celle des décès, les informations sur les prénoms renseignent bien. Allez on prends les calculatrices et on fait des projections démographiques et là on sait immédiatement que l’Europe n’a pas d’avenir. C’était écrit, maintenant c’est la réalité. Et pour finir de s’en convaincre, il suffit de constater à quel point on refuse les stats ethniques, si l’inverse était là l’état nous abreuverait de données.

Vous avez oublié de parler de "la plus grande maternité d'Europe" qui est Française !!!

La maternité de Mamoudzou à Mayotte !!!

Le nombre d'accouchements a explosé jusqu'à atteindre environ 10.000 nouveaux nés par an.

99,9% d'entre eux étant des enfants de clandestins venus accoucher la ,et qui, du coup, se retrouvent miraculeusement"Français" !!!

Portrait de vévert1416
19/janvier/2020 - 17h29
Marine-One a écrit :

Chez moi ,période de recensement depuis le16 janvier. L’agent recenseur n'entre pas . Il nous file la notice explicative plus   le numéro identification et mot de passe et nous déclarons en ligne.Il ne repasse même pas ,les résultats lui sont communiqués par Insee internet..Il est d'ailleurs "conseillé"de déclarer en ligne. Seuls ceux qui ne le peuvent pas feront déclaration papier ramassé par l'agent..

Concernant les femmes "seules au foyer avec môme ,"j'en connais effectivement qui sont seules ..deux heures par jour..

C'est effectivement ce qui se fait, de plus en plus, depuis quelques années. Mais quand l'agent ne peut entrer dans une tour, c'est beaucoup plus compliqué. Le mettre dans une boite aux lettres est une solution. Mais quand la relance est nécessaire, ça se complique

Portrait de Marine-One
19/janvier/2020 - 17h09
vévert1416 a écrit :

Et dans tout ça, combien ne seront jamais recensés car non déclarés chez la concubine déclarée fille-mère ? Ou sans papiers ? Ou vivant dans une cité où l'agent recenseur fera ses fiches logements et population au pif car il lui sera impossible de pénétrer dans ces tours où les sauvages font la loi ?

Chez moi ,période de recensement depuis le16 janvier. L’agent recenseur n'entre pas . Il nous file la notice explicative plus   le numéro identification et mot de passe et nous déclarons en ligne.Il ne repasse même pas ,les résultats lui sont communiqués par Insee internet..Il est d'ailleurs "conseillé"de déclarer en ligne. Seuls ceux qui ne le peuvent pas feront déclaration papier ramassé par l'agent..

Concernant les femmes "seules au foyer avec môme ,"j'en connais effectivement qui sont seules ..deux heures par jour..

Portrait de Batori
19/janvier/2020 - 17h02 - depuis l'application mobile

Baisse de la natalité... ?
Pas pour tout le monde
Natalité des personnes issues de pays arabo-musulmans 3,3 enfants
Afrique sub-saharienne 4,8 enfants
Européen 1,3 enfants
Si vous n’êtes pas convaincu regardez dans le journal (en région...) la page des naissances vs celle des décès, les informations sur les prénoms renseignent bien.
Allez on prends les calculatrices et on fait des projections démographiques et là on sait immédiatement que l’Europe n’a pas d’avenir.
C’était écrit, maintenant c’est la réalité.
Et pour finir de s’en convaincre, il suffit de constater à quel point on refuse les stats ethniques, si l’inverse était là l’état nous abreuverait de données.

Portrait de vévert1416
19/janvier/2020 - 16h59

Et dans tout ça, combien ne seront jamais recensés car non déclarés chez la concubine déclarée fille-mère ? Ou sans papiers ? Ou vivant dans une cité où l'agent recenseur fera ses fiches logements et population au pif car il lui sera impossible de pénétrer dans ces tours où les sauvages font la loi ?