08/10 18:54

Christophe Castaner à l'Assemblée : "Ce qui s'est passé jeudi est une tragédie mais aussi une défaillance grave qui ne doit pas se reproduire"

Devant la commission des lois à l'Assemblée nationale, Christophe Castaner prend la parole. Il donne des nouvelles de la policière blessée lors de l'attaque : "Elle est en convalescence, mais elle va bien".

Le Ministre de l'Intérieur répond ensuite aux questions après un propos liminaire: "Les Français peuvent compter sur nos services de renseignement et nous pouvons être fiers de leur travail. Depuis le début de l'année trois attentats ont été déjoués par nos services. Mon devoir était d'être auprès des forces de l'ordre ce jour là même si certains de mes propos ont été commenté et j'ai donné à ce moment là les informations qui m'étaient fournies en précisant que l'enquête ne faisait que commencer.

L'auteur s'était converti il y a 10 ans, à l'Islam, mais être musulman ce n'est pas être terroriste. Nous n'avons connaissance que d'un seul signalement informel, quelques jours après l'attaque de Charlie Hebdo mais il n'a pas été formalisé et il n'y en a aucune trace écrite. Certes c'est une faille grave et nous en tirerons les conséquences. Je ne cherche pas un responsable de ce qui s'est passé en 2015 mais il s'agit de comprendre ce qui s'est passé. Il faut comprendre un dysfonctionnement pour le corriger.  Le délais pour vérifier les habilitation est de 7 ans.

Des mesures ont été prises pour que cela ne puisse plus se reproduire. Ce qui s'est passé jeudi est une tragédie mais aussi une défaillance grave qui ne doit pas se reproduire. Depuis 2015, 19 policiers ont été radiés ou écartés (en incluant les agents administratifs travaillant dans police),selon les informations de France télévisions. Pas moins de 20 policiers et 10 gendarmes font  l'objet d’un suivi en ce moment. Et 20 policiers ont été signalés pour leurs pratiques religieuses rigoristes ou en raison de leur entourage.  40 individus radicalisés au sein de la police ont tous été écartés. Depuis quelques mois, un nombre important d'habilitations secret défense" ont été retirées à des agents.

.

12h30: Ce qu'il faut retenir de la matinée d'hommage

Emmanuel Macron a appelé mardi à «un combat sans relâche» contre «le terrorisme islamiste», en rendant hommage aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués par leur collègue radicalisé, une attaque sans précédent qui vaut à son ministre de l’Intérieur, très critiqué, plusieurs convocations au parlement.

M. Macron s’est exprimé peu après 11H00 lors d’une cérémonie d’hommage organisée dans la cour de la préfecture, où Mickaël Harpon, employé comme informaticien depuis 2003, a été abattu jeudi par un jeune policier après sept minutes de périple meurtrier.

Le président a promis qu’un «combat sans relâche» serait mené «face au terrorisme islamiste», appelant les Français à «faire bloc».

«Vos collègues sont tombés sous les coups d’un islam dévoyé et porteur de mort qu’il nous revient d’éradiquer», a lancé le chef de l’État, en appelant «la nation tout entière» à «se mobiliser» face à «l’hydre islamiste».

«La lumière sera faite, les interrogations levées, les responsabilités établies, la justice passera», a-t-il aussi déclaré.

Sur le front de l’enquête, les services antiterroristes ont selon le Parisien mis la main sur une clé USB contenant des vidéos de propagande du groupe Etat islamique et des coordonnées de collègues. Cette clé a été retrouvée à son bureau, selon une source proche du dossier.

Ils cherchent d’éventuels complices dans les milieux radicaux, et à éclaircir la nature des informations auxquelles l’assaillant a pu avoir accès à la préfecture.

Dans la cour de la préfecture de police, le silence était pesant parmi les centaines de personnes rassemblées sous la pluie, face aux quatre cercueils recouverts du drapeau français installés devant le monument aux morts.

Avant de prononcer son discours, M. Macron, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, est d’abord allé parler aux familles des victimes.

Auparavant, son ministre de l’Intérieur a remis la Légion d’honneur, à titre posthume, aux quatre personnes tuées: Damien Ernest, major responsable d’une unité locale de police (28 ans de service), Anthony Lancelot, gardien de la paix (11 ans), Brice Le Mescam, adjoint administratif principal (6 ans) et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix (17 ans).

Cet hommage solennel n’offre qu’un court répit à Christophe Castaner, très critiqué après cette attaque meurtrière au cœur d’une administration censée être l’un des fers de lance de la sécurité de l’Etat.

L’opposition, à droite et à l’extrême droite, exige sa démission, exclue par l’intéressé qui a toutefois reconnu un «dysfonctionnement d’Etat».

Le ministre a été auditionné à huis clos mardi matin par la délégation parlementaire au renseignement sur d’éventuels «dysfonctionnements» ayant permis l’attaque.

Il devait enchaîner dans l’après-midi avec la commission des lois de l’Assemblée nationale, cette fois devant la presse. Ils sera également interrogé jeudi par la commission des lois du Sénat.

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a annoncé mardi qu’il allait accepter la demande des Républicains de création d’une commission d’enquête sur l’attaque, et que celle-ci se mettrait au travail «dès la semaine prochaine».

Depuis l’attaque, de nombreuses voix accusent les autorités et cherchent à comprendre comment Mickaël Harpon a pu passer sous les radars. Selon le ministère, il avait donné des signes de possible radicalisation au sein même de la direction du renseignement de la PP (DRPP) où il était employé.

Selon un rapport interne de la DRPP, Mickaël Harpon, qui était habilité secret défense, aurait déclaré à deux collègues «c’est bien fait» au sujet de l’attentat en janvier 2015 contre Charlie Hebdo, mais ces derniers n’ont pas transmis de signalement écrit à leur hiérarchie.

«Les signaux d’alerte auraient dû être suffisants pour déclencher une enquête en profondeur», a accusé M. Castaner.

L’assaillant était converti à l’islam depuis une dizaine d’années et fréquentait des membres de la mouvance «islamiste salafiste», selon les enquêteurs qui s’interrogent également sur ses éventuels problèmes psychologiques vu son «comportement inhabituel et agité» à la veille de l’attaque.

Deux enquêtes administratives confiées à l’Inspection générale du renseignement ont été ouvertes par le Premier ministre Edouard Philippe.

Sans attendre les conclusions, Christopher Castaner a tenté d’éteindre la polémique en demandant que toute alerte liée à la radicalisation fasse désormais «l’objet d’un signalement automatique», sans plus de précisions.

L’épouse de Mickaël Harpon, arrêtée au domicile du couple à Gonesse (val-d’Oise), avait été elle relâchée dimanche soir à l’issue de trois jours de garde à vue.

12h29: Attaque à la préfecture de police de Paris: Regardez le discours d'Emmanuel Macron lors de l'hommage aux quatre victimes - VIDEO

11h33: Emmanuel Macron prend la parole et commence par rendre aux hommage aux victimes:

"Sept minutes ont suffi à plonger la préfecture de police dans un des drames les plus douloureux de l'histoire et la France dans la stupeur et incompréhension."

"Si fier, nous le sommes d'eux. Je m'incline au nom de toute la nation devant la douleur des proches de ceux qui sont tombés."

"La République sera toujours à vos côtés", déclare Emmanuel Macron aux proches des victimes.

"Je suis venu parmi vous pour vous assurer que la lumière sera faite"

"La lumière sera fait les interrogations levées, les responsabilités établies. Le justice passera comme il se doit."

"Face au terrorisme islamiste, nous mènerons le combat sans relâche"

"Agir à la racine, nous le faisons et le ferons toujours"

Emmanuel Macron  promet qu'un "combat sans relâche" sera mené "face au terrorisme islamiste".

"Face aux terroristes islamistes, nous mènerons le combat sans relâche. 59 attentats ont été déjoués grâce à vous depuis maintenant six ans. Et ce drame n'érode en rien la confiance que j'ai en vous, que la nation place en votre professionnalisme, votre engagement."

"La nation toute entière doit se mobiliser et agir. Une société de vigilance. Voilà ce qu'il nous revient de bâtir. Savoir repérer au travail, à l’école, les relâchements, les déviations. Cela commence par vous, fonctionnaires, serviteurs de l'Etat."

"Faisons bloc, tous ici réunis face au terrorisme. Nous mènerons toujours le combat et à la fin nous l'emporterons, car nous avons cette force d'âme. Nous le faisons pour nos morts, pour nos enfants, nous le faisons pour la nation."

11h32: Attaque à la préfecture de police de Paris: Regardez le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner remettre la Légion d’honneur, à titre posthume, aux quatre victimes - VIDEO

11h31: Le Chef de l'Etat Emmanuel Macron vient saluer François Hollande et Nicolas Sarkozy avant de prendre la parole

11h13: Emmanuel Macron et Edouard Philippe se présentent devant les cercueils et vont saluer les familles, à l'abri des caméras.

11h09: Emmanuel Macron arrive dans la cour d'honneur de la Préfecture de Police de Paris

10h59: Christophe Castaner remet aux victimes les insignes de chevalier de la légion d'honneur à titre posthume. Pour la première fois, les victimes sont officiellement nommées : Damien Ernest, Anthony Lancelot, Brice Le Mescam et Aurélia Trifiro. 

10h51: Les cercueils des victimes apparaissent un à un dans la cour d'honneur de la Préfecture de Police de Paris. Les dépouilles des quatre fonctionnaires sont disposées au centre de la cour de la préfecture.

10h46: Christophe Castaner arrive sur place - L'hommage aux victimes démarre. Le ministre de l'Intérieur dirige la première partie de cette cérémonie. 

10h45: Les derniers parlementaires arrivent sur place:

10h42: L'ancien président Nicolas Sarkozy vient d'arriver:

10h41: De "nombreux" policiers du renseignement n'assisteront pas à l'hommage car "on leur a refusé le port de la cagoule qui permettrait de préserver leur identité", indique UNITESGPPOLICE sur LCI

10h40:  Christophe Castaner et Laurent Nuñez ont répondu avec "précision" à la délégation parlementaire au renseignement, indique son président Christian Cambon.

10h27: De nombreuses personnalités politiques et leaders de partis, arrivent à la Préfecture de Police de Paris pour assister à l'hommage

10h23: les familles des quatre policiers tués viennent d'arriver à la préfecture de Police de Paris dans trois mini-vans

10h03: La clé USB qui contenait des images de propagande de l'Etat islamique et les coordonnées de plusieurs policiers n'a pas été retrouvée au domicile de Mickaël Harpon comme indiqué précédemment par plusieurs médias, mais dans son bureau précise BFMTV.

10h00: Le point sur ce que l'on sait ce matin à 10h

Emmanuel Macron rend hommage mardi aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués par leur collègue radicalisé, une attaque sans précédent qui continue de susciter questions et critiques contre le ministre de l’Intérieur.

Le chef de l’Etat, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, doit prononcer un discours à 11H00 dans la cour de la préfecture, où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien.

Auparavant, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner remettra la Légion d’honneur, à titre posthume, aux quatre victimes, dont une femme. Le policier stagiaire qui a tué l’assaillant de 45 ans sera également décoré mais à une date ultérieure.

Le décret portant nomination au grade de chevalier de la Légion d’honneur de Damien Ernest, major responsable d’une unité de locale de police avec 28 ans de service, Anthony Lancelot, gardien de la paix avec 11 ans de service, Brice Le Mescam, adjoint administratif principal avec 6 ans de service, et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix avec 17 ans d’ancienneté, a été publié mardi au Journal officiel.

Cet hommage solennel n’offrira qu’un court répit à Christophe Castaner, auditionné à huis clos avant la cérémonie par la délégation parlementaire au renseignement puis dans l’après-midi par la commission des lois de l’Assemblée nationale, cette fois devant la presse. La commission des lois du Sénat l’interrogera jeudi.

«Notre mission de contrôle de l’action du gouvernement vise à déterminer ce qui n’a pas fonctionné, quels sont les dysfonctionnements qui ont malheureusement permis une telle tragédie», a expliqué lundi sur BFMTV le sénateur Christian Cambon, président de la délégation parlementaire au renseignement.

Depuis l’attaque, de nombreuses voix dénoncent l’incurie des autorités et cherchent à comprendre comment Mickaël Harpon a pu passer sous les radars alors qu’il avait donné des signes de radicalisation au sein même de la direction du renseignement de la PP (DRPP) où il était employé.

L’opposition, à droite et l’extrême droite, crie au «scandale d’Etat» et exige le départ du locataire de la Place Beauvau. Une démission qu’a exclue Christophe Castaner tout en reconnaissant un «dysfonctionnement d’Etat».

Selon un rapport interne de la DRPP, Mickael Harpon, qui était habilité secret défense, aurait déclaré à deux collègues «c’est bien fait» au sujet de l’attentat en janvier 2015 contre Charlie Hebdo, mais ces derniers n’ont pas transmis de signalement écrit à leur hiérarchie.

«Il n’y a pas eu d’alerte au bon niveau, au bon moment», a accusé le ministre, ajoutant que «les signaux d’alerte auraient dû être suffisants pour déclencher une enquête en profondeur», alors que l’assaillant était converti à l’islam depuis une dizaine d’années et fréquentait des membres de la mouvance «islamiste salafiste».

Deux enquêtes administratives confiées à l’Inspection générale du renseignement ont été ouvertes par le Premier ministre Edouard Philippe pour comprendre ces failles dans le suivi de M. Harpon.

Sans attendre les conclusions, Christopher Castaner a tenté d’éteindre la polémique en demandant que toute alerte liée à la radicalisation fasse désormais «l’objet d’un signalement automatique», sans plus de précisions.

Sur le front de l’enquête menée par les services antiterroristes, l’épouse de Mickaël Harpon a été relâchée dimanche soir à l’issue de trois jours de garde à vue, sans être poursuivie à ce stade.

Les enquêteurs cherchaient d’éventuels éléments incriminant cette mère de deux enfants qui s’était inquiété «du comportement inhabituel et agité» de son époux la veille de l’attaque et avait échangé avec lui 33 SMS le matin des faits.

Outre la recherche d’éventuels complices dans les milieux radicaux, les enquêteurs tentent d’éclaircir la nature des informations auxquelles l’assaillant a pu avoir accès à la préfecture, où il travaillait depuis 2003.

Selon Le Parisien, les enquêteurs ont retrouvé à son domicile une clé USB contenant des vidéos de propagande du groupe Etat islamique et des coordonnées de collègues. Selon une source proche de l’enquête interrogée par l’AFP, des éléments informatiques étaient en cours d’exploitation.

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Laurent Nuñez a écarté «à ce stade» l’hypothèse selon laquelle il aurait fait partie d’une cellule jihadiste.

09h33: «Evidemment il faudra des sanctions» si des actions qui auraient pu être entreprises pour stopper l'auteur de l'attaque à la préfecture de Paris avant qu'il ne passe à l'acte ne l'ont pas été, a déclaré mardi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Interrogée sur France 2 sur la possession par cet homme, Mickaël Harpon, d'une clé USB comportant des vidéos de l'Etat islamique mais aussi les coordonnées de collègues policiers selon des informations de presse, Sibeth Ndiaye a dit ne pas pouvoir répondre «à ce stade». «Nous disons toujours ce que nous savons au moment où nous le savons», a-t-elle aussi souligné, mais dans cette affaire «je ne peux pas vous garantir aujourd'hui que toutes les informations dont nous disposerons seront rendues publiques car s'il s'agit de protéger notamment des agents français, nous devons évidemment continuer à le faire».

«En matière de défense du secret, il me semble que tout ne peut pas être dit, c'est par essence la raison pour laquelle il existe des habilitations au secret défense», a-t-elle insisté.

En tout état de cause, «s'il y a eu des choses qui auraient dû être faites qui ne l'ont pas été et qui ont amené à la situation qu'on connaît aujourd'hui, évidemment il faudra des sanctions. Mais avant de se lancer dans une chasse aux sorcières, il faut comprendre ce qui n'a pas fonctionné, le corriger rapidement et ensuite se poser la question des sanctions éventuelles», a-t-elle poursuivi.

09h29: Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand va «évidemment» donner suite à la demande des Républicains de création d'une commission d'enquête sur l'attaque de la préfecture de police et celle-ci se mettra au travail «dès la semaine prochaine», a-t-il annoncé mardi.

«Je vais répondre à Christian Jacob qui portera sa demande au nom de son groupe évidemment favorablement puisque chacun a un droit de tirage» pour la création d'une commission d'enquête une fois par session, a annoncé Richard Ferrand sur Cnews. Cette commission se mettra en place «dans la foulée, c'est-à-dire dès la semaine prochaine», a précisé le président de l'Assemblée.

08h01: Emmanuel Macron, accompagné du Premier ministre Édouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, prononcera un discours à 11h dans la cour de la préfecture, où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien à la préfecture et auteur d'une tuerie sans précédent qui continue de susciter questions et critiques contre le ministre de l'Intérieur. Les quatre victimes de Mickaël Harpon recevront des mains de Christophe Castaner, à titre posthume, la Légion d'honneur. Le policier stagiaire qui a tué l'assaillant de 45 ans sera également décoré mais à une date ultérieure. 

06h33: Mickaël Harpon était en contact très étroit avec un prédicateur musulman, connu des services de renseignement pour être salafiste, dont les autorités considèrent qu'il prônait une pratique très rigoriste de sa religion. Des contacts qui remontent à quelques mois selon le Parisien.

05h11: Une clef USB contenant des vidéos de décapitation a été découverte chez Mickaël Harpon lors de la perquisition de son domicile à Gonesse dans le Val-d'Oise jeudi dernier, selon le Parisien. Une liste de noms de policiers a également été retrouvée sur cette clé USB. Ces éléments viennent étayer la thèse d'une radicalisation de l'assaillant. Comme plusieurs de ses collègues, Mickaël Harpon était habilité secret défense, c'est-à-dire qu'il avait accès à des informations pouvant nuire à la défense nationale.

Le secrétaire général Unité SGP Police FO, interrogé sur BFM TV, a réclamé à ce que les fonctionnaires de police concernés par ce listing en soient informées par "le procureur en charge de l'antiterrorisme". Il demande également que "des mesures de protection" soient mises en place "sans délai" pour ces policiers. "On ne peut pas laisser 1.000 fonctionnaires baignés dans autant d'incertitudes", a ajouté Yves Lefebvre, précisant que ces policiers "craignaient énormément pour eux et pour leurs familles".

Un rapport issu de cette même préfecture, datant de 2015 et resté lettre morte, révèle que les collègues de Mickaël Harpon avaient déjà décelé chez lui des signaux de radicalisation. L'un d'eux déclarait par exemple s'être vivement querellé avec Mickaël Harpon au sujet des attentats de Charlie Hebdo, que l'intéressé avait alors légitimé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ophélie Summer
9/octobre/2019 - 08h58

Je ne sais pas si beaucoup l'ont remarqué mais depuis le début de cette vague d'attentats, il y a pas mal de terroristes issus d'une formation en informatique ou qui étudient l'informatique (attentat déjoué à Villejuif, celui de Lyon....) Et maintenant ce mec qui travaillait à la préfecture de police... 

Portrait de lilirose45
9/octobre/2019 - 07h31
Lillois en vaucluse a écrit :

vous avez raison petites correction Hollande et Valls ;) Correction aussi sur le nom de Sarkozy 

En 2015 le ministre de l'intérieur n'était plus Valls mais Cazeneuve

Valls était devenu 1er ministre et trop occupé à  dégommer Dieudonné pour voir la montée de l'islamisme partout en France

Quant à Cazeneuve qui a 250 morts sur les bras (Charlie hebdo et l'attentat de Nice)  a été nommé 1er ministre

Allez comprendre

Tous des baltringues, je vous dis

Je mets un bémol sur Castaner etant donné qu'il y aurait au moins une quarantaine de radicalisés depuis des années bien avant Macron 

Ça serait bien d'interroger les différents ministres de l'intérieur sous Hollande  car d'après ce que j'ai compris c'est sous son quinquennat que ça à commencé 

 

 

 

 

 

Portrait de LastChristmas
8/octobre/2019 - 19h21
bengalister a écrit :

Oui la sécurité c'est l'affaire de tous, on ne peut pas tout attendre de l'état, qu'il nous protège de tout...
Mais le problème c'est qu'il y a une incohérence entre le discours de "guerre contre le terrorisme" et les faits.

Les Djihadistes ou leur famille sont rapatriés au nom des droits de L'hoôomme alors qu'un Français lambda qui a un problème a l'étranger est laissé à son sort, on laisse des prédicateurs de haine étranger ou avec double nationalité officier sur notre sol, on accepte les capitaux de pays directement liés au terrorisme islamique, etc.

D'ailleurs la Turquie est sur le point d'envahir le Nord de la Syrie, et ils vont continuer à faire leur chantage aux migrants pour faire ce qu'ils veulent, massacrer les Kurdes qui ont aidé à réduire l'influence de l'E.I. Bref, encore un beau merdier, qui exige de ne pas se comporter en chiffe molle mais bon...

Pareil sur le débat sur l'immigration subie ça va accoucher d'une souris, si ça accouche de quelque chose, on dresse un constat mais on ne va rien faire, rien sur la politique de porte ouverte pour satisfaire les électeurs pro-migrants. Allez lire les commentaires sur le site du Monde vous verrez que l'immigration est un non-problème, un faux problème pour certains.

Bref, l'état doit être crédible sur ces sujets et montrer ou aider qu'il appuie les citoyens, rien ne va dans ce sens aujourd'hui. Pour ma part, je suis très pessimiste, d'autres pays arriveraient à faire face, je ne crois pas que sera le cas en France, il y a trop de divisions internes... Une seule solution la scission du pays.

çà vous étonne! pas moi! la france a toujours été une terre d'accueil pour les islamistes! souvenez vous de l'ayatollah khomeyni qui a été accueilli en exil en france dans un château payé aux frais du contribuable français déjà à l'époque! souvenez vous de l'époque mitterand, ou les terroristes palestiniens, carlos et toutes les ordures gauchistes comme la fraction armée rouge commettaient des attentats sur notre sol contre les quartiers juifs de marboeuf et copernic avec l'aval bien sûr de mitterand la francisque et ami de bousquet! ces assassins étaient même des héros pour les médias gauchistes! alors ne vous étonnez pas de ce qui nous arrive et de ce qui nous arrivera, car ce gouvernement de merde n'a aucunement l'intention de faire quoique ce soit pour nous protégé et frapper là ou il y a lieu de frapper! ce sont des collabos! 

Portrait de Sorj
8/octobre/2019 - 18h57
C'ptain What1068 a écrit :

Aie ! Castaner vient d'enlever sa veste ! Il commence à transpirer sous les questions. Preuve qu'il n'est pas à l'aise dans ses baskets.  Comme le dirait le Dr Cal Ligthman "le mec qui transpire assis a de la crotte au cul".

Le dernier que j’ai vu transpirer assis s’appelait Dominique Baudis.

Portrait de bengalister
8/octobre/2019 - 18h50

Oui la sécurité c'est l'affaire de tous, on ne peut pas tout attendre de l'état, qu'il nous protège de tout...Mais le problème c'est qu'il y a une incohérence entre le discours de "guerre contre le terrorisme" et les faits.Les Djihadistes ou leur famille sont rapatriés au nom des droits de L'hoôomme alors qu'un Français lambda qui a un problème a l'étranger est laissé à son sort, on laisse des prédicateurs de haine étranger ou avec double nationalité officier sur notre sol, on accepte les capitaux de pays directement liés au terrorisme islamique, etc.D'ailleurs la Turquie est sur le point d'envahir le Nord de la Syrie, et ils vont continuer à faire leur chantage aux migrants pour faire ce qu'ils veulent, massacrer les Kurdes qui ont aidé à réduire l'influence de l'E.I. Bref, encore un beau merdier, qui exige de ne pas se comporter en chiffe molle mais bon...

Pareil sur le débat sur l'immigration subie ça va accoucher d'une souris, si ça accouche de quelque chose, on dresse un constat mais on ne va rien faire, rien sur la politique de porte ouverte pour satisfaire les électeurs pro-migrants. Allez lire les commentaires sur le site du Monde vous verrez que l'immigration est un non-problème, un faux problème pour certains.

Bref, l'état doit être crédible sur ces sujets et montrer ou aider qu'il appuie les citoyens, rien ne va dans ce sens aujourd'hui. Pour ma part, je suis très pessimiste, d'autres pays arriveraient à faire face, je ne crois pas que sera le cas en France, il y a trop de divisions internes... Une seule solution la scission du pays.

Portrait de minas tirith
8/octobre/2019 - 18h29

que du pipo castaner...faut le virer svp ..le gars etait habilté secret defense , travaillait dans un service de police  et personne savais rien..imaginez dans les autres services moins important

et castaner explique que ca n arrivra plus  lolesque casta , ou alors embauche les 3Millions d chomeurs..

Portrait de MacTV
8/octobre/2019 - 18h21 - depuis l'application mobile
La République C'est Moi a écrit :

Non, il a raison.

Nous devons tous nous responsabiliser et ne pas tout attendre de l'état.

 

@La République C'est Moi... je déteste les joueurs de poker, les mafieux, les dragueurs qui profitent de leurs statuts et surtout, surtout les incapables! Et de ce point de vue, Castaner est un immense incapable!

Portrait de Sorj
8/octobre/2019 - 18h06
La République C'est Moi a écrit :

Non, il a raison.

Nous devons tous nous responsabiliser et ne pas tout attendre de l'état.

 

Vous rigolez ? Ils ont tout mis en place pour faire des français des chiffes molles inhibées, complètement terrorisées à l’idée de dire un mot de travers politiquement incorrect, le doigt accusateur de toutes les communautés possibles et imaginables pointé sur eux.

Maintenant qu’ils sont dépassés par les événements, qu’on passe pour des cons jusqu’a l’international, tout le monde doit redresser ses manches.

Moi je veux bien, mais le réveil va piquer..

Portrait de hummerH2
8/octobre/2019 - 18h00
La République C'est Moi a écrit :

Non, il a raison.

Nous devons tous nous responsabiliser et ne pas tout attendre de l'état.

 

Ben faut savoir !!!!!

Car depuis 30 ans, la moindre réflexion, le moindre mot, voir le moindre signalement, et hop !!!! catalogué "facho", raciste, xenophobe, islamophobe et autre mot à la con en phobe !

Dans ces conditions, pas étonnant qu'à force d'accuser, de cataloguer, de bannir, et pire de condamner !!! on en soit arriver a une situation pareille : personne à la préfecture de Police n'a osé signaler ou faire remonter la moindre information, pourquoi??? par peur des consequences !!! tout simplement !!

Portrait de moije
8/octobre/2019 - 17h55
La République C'est Moi a écrit :

Non, il a raison.

Nous devons tous nous responsabiliser et ne pas tout attendre de l'état.

 

Surtout que les dirigeants de " l'état " sont en train de rapatrier en douce tous les salopards qui nous ont combattus

Portrait de Wouhpinaise
8/octobre/2019 - 17h52

"3 attentats déjoués" - Dommage qu'il n'y en ait pas eu un quatrième jeudi dernier...

Portrait de Vladimirlefox
8/octobre/2019 - 17h45 - depuis l'application mobile

3 attentas déjoués pourquoi 7 ou 10 ? C’est invérifiable ...

Portrait de tvor
8/octobre/2019 - 17h42

 "en appelant «la nation tout entière» à «se mobiliser» face à «l’hydre islamiste»."

Oui ben manu , a chacun son boulot , il est marrant le mec  tout juste s'il ne nous met pas le probleme sur le dos , a nous de dénoncer   et qd c'est le cas on se fait traiter de tous les noms ,  quelle honte ce gouvernement .....

Portrait de La République C'est Moi
8/octobre/2019 - 17h41
tvor a écrit :

 "en appelant «la nation tout entière» à «se mobiliser» face à «l’hydre islamiste»."

Oui ben manu , a chacun son boulot , il est marrant le mec  tout juste s'il ne nous met pas le probleme sur le dos , a nous de dénoncer   et qd c'est le cas on se fait traiter de tous les noms ,  quelle honte ce gouvernement .....

Non, il a raison.

Nous devons tous nous responsabiliser et ne pas tout attendre de l'état.

 

Portrait de twilight zone
8/octobre/2019 - 16h30

toujours les memes paroles répétées sans cesse mais toujours aucune action....

Portrait de La République C'est Moi
8/octobre/2019 - 15h54
MacTV a écrit :
@La République C'est Moi.... Castagnettes Casse-Couilles assassin! Castagnettes Casse-Couilles démission!

Mon cher Mac TV tu tournes en rond...

D'où te viens cette obsession pour Castaner?

Comme je regarde le verre à moitié plein à l'inverse de toi, je me dis que, si Casta doit être responsable de tout, il l'est aussi pour le bonnes choses.

Je parle, par ex, du rapport sorti aujourd'hui sur le nombre d'attentats déjoués.

Il n'a pas sauvé toutes ces pauvres victimes mais a peut-être sauver beaucoup de gens.

Si bien sûr, encore une fois, il est responsable de tout. smiley

Portrait de SR71
8/octobre/2019 - 14h41

MACRON pendant les élection présidentiel à accepter le soutien officiel de l'UOIF qui sont potes avec les frères musulmans , organisation terroriste dans de nombreux pays

 

sans oublié son pote extrémiste Yassine Belattar

 

avec ça on ajoute une bonne couche de benalla et la boucle est bouclé

Portrait de hummerH2
8/octobre/2019 - 14h12

"Nous mènerons toujours le combat et à la fin nous l'emporterons, car nous avons cette force d'âme."

 

Tiens !!! Il nous fait un remake de "Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts" de Paul Raynaud en 1939 !!!

Comme avec ces guignols aux manettes, on est aussi bien préparé qu'à l'époque !!! smileysmiley

Portrait de Ophélie Summer
8/octobre/2019 - 13h58

Le problème est qu'il faut toujours que quelque chose se produise pour que l'on prenne des mesures... Ne peut-on pas anticiper les possibles faits et gestes de ces barbares ? Je ne l'espère pas mais ça ne m'étonnerait pas qu'un jour en allumant la télé on voit qu'un responsable de l'éducation nationale ait commis des crimes au sein d'une école, quelqu'un qui travaille à la RATP dans le métro, etc etc... Pourquoi ne pas surveiller tous ces déchets de l'humanité dès les moindres soupçons ? 

Parfois je rêve d'une société à la Minority Report ou à la Psycho Pass (excellent anime japonais). 

Portrait de Lillois en vaucluse
8/octobre/2019 - 13h43
clal a écrit :
@Lillois en vaucluse 2015, Sarkozy? Va falloir réouvrir vos livres d’histoire

vous avez raison petites correction Hollande et Valls smiley Correction aussi sur le nom de Sarkozy 

Portrait de Sorj
8/octobre/2019 - 13h28

Il est tellement convaincu de ce qu’il raconte qu’on a rapatrié des femmes de djihadistes et leurs progénitures, histoire de bien passer pour des lavettes.

Portrait de clal
8/octobre/2019 - 13h26 - depuis l'application mobile
Lillois en vaucluse a écrit :

Certes, je n'aime pas du tout le comportement de Castaner, mais ayez le mérite de dire que le comportement du terroriste a été signalé en 2015, que je sache M Sarkosy et M Valls ont autant voir plus  de responsabilités que lui et occultant pas non plus la hiérarchie de ce Mickaël Harpon 

@Lillois en vaucluse 2015, Sarkozy? Va falloir réouvrir vos livres d’histoire

Portrait de 7440
8/octobre/2019 - 13h15
LastChristmas a écrit :

Le blabla habituel de macron, on commence à le connaître! qu'il arrête son cinéma! 

+1000% d'accord, surtout lorsqu'on sait qu'entre les deux tours des présidentielles l'UOIF (Daesh) a appelé à voter pour cet individu qui nous sert de président et que ce dernier ne s'est même pas désolidarisé de cet appel, on voit bien l'intégrité du type, c'est de l'enfumage pur et simple...

 
Portrait de Sorj
8/octobre/2019 - 13h14
C'ptain What1068 a écrit :

Jeudi dernier, Castaner a donc appris qu’une attaque meurtrière avait eu lieu dans le saint des saints de notre police, il s’est pointé et a voulu prendre sa dose de buzz en faisant le kéké comme à son habitude, il nous a assuré "qu’en l’état actuel des choses et au regard des informations qui ont été portées à sa connaissance" la piste de la bouffée de folie était privilégiée et qu’il n’y avait eu aucun signe de radicalisation dans le passé. A ce moment précis l’homme qui détient les services de renseignements intérieurs d’un pays membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU était moins informé que le stagiaire boutonneux de BFM préposé aux bandeaux. 

Le même Castaner qui avait comparé le voile islamique avec "le fichu de nos grands-mères" est tellement dans le déni qu’il a cherché à minimiser la portée de l’attaque pour ne pas donner raison à ceux qui ont le mauvais goût de penser que la théorie des fous isolés est un peu légère pour expliquer que la France est le pays européen qui compte le plus de victimes d’attentats terroristes depuis l’émergence de l’Etat islamique et que peut être que le fait qu’ils se réclament tous de la secte Islam Salafiste devrait nous inciter à regarder si le problème ne vient pas de là.

 

Hier Castaner est venu nous expliquer qu’il ne se sentait pas personnellement responsable. Certes, personne ne dit qu’il aurait pu, personnellement, avec ses deux bras gauches et son regard de merlan frit, empêcher cet attentat, on n’est pas complètement idiots. On lui reproche d’être à la tête d’une administration dont il dit lui même qu’elle a fait des erreurs, des erreurs monumentales qui ont coûté la vie à 4 personnes et qui sont susceptibles de porter atteinte à la sécurité nationale. Quand c’est la merde, c’est le chef qui prend, c’est la règle. Le poste de Ministre, on dit que c’est "un poste à responsabilités" c’est bien qu’il doit y avoir une raison, non ? Il y a des pays comme la Norvège ou un ministre démissionne pour avoir utilisé la CB du ministère pour payer un café. 

59 attentats déjoués en 6 ans.

Donc = quasi 10 par an = 1 tous les 36 jours .

Ceux qui ont abouti s’ajoutent à la moyenne vertigineuse bien sûr.

Qui va encore nous expliquer qu’il n’y a aucun problème ?

Portrait de papillon bleu
8/octobre/2019 - 12h46

Une chose est sure, des innocents sont morts a cause d'une religion qui ne respecte pas la vie ni des hommes ni des femmes.

Castaner n'a pas le comportement que se doit d'avoir un ministre de l’intérieur, il oubli que quand il parle aux medias c'est au nom de l’état , sans meme contre valider les informations, ce n'est ni sérieux, ni la premiere fois.

Dans le monde de l'entreprise, il aurait été viré dans les 24 h pour faute!

le fond du sujet étant l'islam, n'oublions pas qu'il y en encore au moins 20 autres identifiés comme "radicalisés", a l’intérieur des institutions sensibles.

Comment croire ce chiffre!!!!!!????. 

Au sein des mosquée(2052 source wikipedia) en métropole, l’état sait, qu'il y a au minimum 5% de ces 2052, qui sont tenues par des imam radicaux et qu'est ce qui est fait?

Des suivis de l'evolution par des fichiers EXCEL!!

Il va falloir faire autre chose que de remettre des radars tout neufs et rajouter des fourrières dans les villes, contrôler les barbus et les fantômes en noir ca serait bien...

Si la police faisait de la police, ou plutôt si on lui donnait les moyens de la faire, il n' y aurait pas besoin de faire la campagne d'appel a la vigilance citoyenne de ces derniers jours.

 

Portrait de MacTV
8/octobre/2019 - 12h11 - depuis l'application mobile
ohcnas a écrit :

Il faut le dire haut et fort que notre ennemi est l'Islam qui véhicule les 66 versets sataniques du Coran, pire dans la démagogie que n'est Mein Kampf, les musulmans sont contre toute démocratie, leur code civil, c'est le coran, ceux qui optent pour la démocratie doivent le dire et se prononcer contre cet islam pourri. mais on ne les entend pas et ce n'est pas sur leur front que l'on peut voir écrit, "je ne suis pas Daesh" alors nous chrétiens , athées et juifs on se méfit

@ohcnas... encore faut-il des gens compétents pour les combattre et protéger les Français! Ce n’est sûrement pas John Travolta-Castaner qui peut nous sauver... et combattre nos ennemis avec intelligence

Portrait de ohcnas
8/octobre/2019 - 12h07

Il faut le dire haut et fort que notre ennemi est l'Islam qui véhicule les 66 versets sataniques du Coran, pire dans la démagogie que n'est Mein Kampf, les musulmans sont contre toute démocratie, leur code civil, c'est le coran, ceux qui optent pour la démocratie doivent le dire et se prononcer contre cet islam pourri. mais on ne les entend pas et ce n'est pas sur leur front que l'on peut voir écrit, "je ne suis pas Daesh" alors nous chrétiens , athées et juifs on se méfit

Portrait de Panurge
8/octobre/2019 - 12h06
MacTV a écrit :
“LAISSEZ NOUS FAIRE LES PIGEONS, LA CHASSE CONTINUE , ON VOUS PROMET PIRE ... “ traduit par Macron dans son discours du jour: "Faisons bloc, tous ici réunis face au terrorisme. Nous mènerons toujours le combat et à la fin nous l'emporterons, car nous avons cette force d'âme. Nous le faisons pour nos morts, pour nos enfants, nous le faisons pour la nation."

Tout ceux qui ont voté pour ce monsieur auront  tôt  ou tard des comptes à rendre !

Portrait de MacTV
8/octobre/2019 - 12h04 - depuis l'application mobile

La Jeunesse dans le sud-est de notre Cher Ministre:

À 17 ans, il quitte le foyer familial, et reste deux ans à Marseille, où il gagne de l'argent notamment en jouant au poker. Il se lie avec Christian Oraison, un caïd des Alpes-de-Haute-Provence de la Dream Team abattu de plusieurs balles en 2008 ; il déclare à ce sujet : « C'était mon grand frère, mon protecteur. Il m'appelait l'étudiant »....

Portrait de Panurge
8/octobre/2019 - 11h59

"Les commémorations “ si on était aussi bon dans La sûreté  intérieure que dans les commemos nous n aurions plus rien à craindre !!!!