03/12/2017 14:31

Facebook, qui travaille avec 80 associations de prévention au suicide, compte détecter les envies suicidaires de ses abonnés grâce à l'intelligence artificielle

Facebook a annoncé vouloir s'attaquer au fléau du suicide. En effet, le site aimerait pouvoir détecter les personnes sur le point de passer à l'acte.
C'est avec cette idée en tête que des représentants de Facebook ont déclaré croire en l'intelligence artificielle pour éviter ces drames. Cette nouvelle technologie pourrait repérer automatiquement, à grande échelle, les messages détenant des intentions suicidaires. Mis en place aux Etats-Unis depuis mars dernier, le logiciel étudie donc les messages postés par les utilisateurs mais aussi les commentaires de leurs proches, tels que "as-tu besoin d'aide ?" ou encore "est ce que tu vas bien ?".

Interrogé par TechCrunch, le responsable produit de l'entreprise californienne estime que "nous avons une possibilité d’aider, nous allons donc l’exploiter". Avant que ce dispositif ne soit mis en place, l'ancienne procédure consistait à étudier les messages signalés par des utilisateurs du réseau social lorsqu'ils les jugeaient inquiétants et suicidaires. Mais, comme l'a précisé l'homme à l'agence Reuters, "la vitesse a beaucoup d’importance, nous devons aider les gens en temps réel". 
Si des intentions suicidaires sont en effet détectées, Facebook se réserve le droit d'envoyer des informations sur la prévention au suicide à la personne concernée et à ses proches. De même, si la situation s'avère urgente, le réseau social peut même décider d'appeler les secours.
Ainsi, comme le site, qui collabore avec 80 ONG dédiées à la prévention au suicide dans le monde entier, l'a déclaré, ce genre de situation désespérée est arrivé une centaine de fois le mois dernier. Facebook a alors dû appeler personnellement les autorités pour venir en aide à ses utilisateurs suicidaires.
La site de Mark Zuckerberg souhaite généraliser cette pratique dans plusieurs pays du monde. 
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions