18/01/2013 07:15

Lance Amstrong cette nuit face à Oprah Winfrey: ""Mon cocktail c'était l'EPO, les transfusions et la testostérone" - Regardez

Lance Armstrong a reconnu avoir gagné ses sept Tours de France en se dopant et s'est dit "désolé" pour un "gros mensonge" qu'il a alimenté pendant plus de dix ans, jeudi lors d'une émission de télévision, mais n'a pas semblé particulièrement repentant.

Dès le début de l'entretien qu'il a accordé à l'animatrice Oprah Winfrey, l'Américain a évacué une décennie de farouches dénégations d'un revers de la main en répondant par l'affirmative à la question de savoir s'il s'était dopé.

"Je vois cette situation comme un gros mensonge que j'ai répété de nombreuses fois", a-t-il dit, le visage grave.

Pour sa première interview depuis qu'il a été déchu en octobre de ses titres et radié à vie sur la base d'un rapport accablant de l'Agence américaine antidopage (Usada), Armstrong n'a jamais paru décontenancé par les questions et a maîtrisé sa prestation, en grand communicant qu'il a toujours été.

"Je vais passer le reste de ma vie à tenter de regagner la confiance des gens", a expliqué le Texan de 41 ans, qui a jugé impossible de gagner sept fois le Tour de France d'affilée (1999-2005) sans se doper.

Il a pourtant assurer qu'il n'avait pas l'impression de tricher lorsqu'il se dopait, "Cela fait peur", a-t-il dit à propos de son attitude à l'époque de son règne sans partage, où il dominait le peloton sur le vélo et à côté. Mais Armstrong a assuré que si se doper "faisait partie du boulot", il n'avait jamais forcé ses équipiers à le faire.

Cintré dans une chemise bleu et un blazer foncé, le champion du monde 1993, l'un des rares titres qui lui restent, n'est pas entré dans les détails de ce que l'Usada a qualifié de "programme de dopage le plus sophistiqué, professionnalisé et fructueux de l'histoire du sport".

"Mon cocktail c'était l'EPO, les transfusions et la testostérone", a précisé Armstrong, qui a ajouté qu'il avait aussi pris de la cortisone et des hormones de croissances, comme l'avait souligné l'Usada dans son rapport.

." Il a toutefois nié s'être dopé lors des Tours de France 2009 et 2010, lorsqu'il avait repris la compétition après une première retraite à l'issue du Tour 2005.

"Si je n'avais pas repris la compétition (en 2009), nous ne serions pas assis là", a-t-il expliqué, estimant que les confessions de Floyd Landis en 2010 avaient été le moment clé dans l'enchaînement qui a provoqué sa chute.

L'Américain a indiqué qu'il serait "le premier à frapper à la porte" d'une commission "vérité et réconciliation" si un tel dispositif, voulu notamment par l'Usada, était mis en place pour mettre fin à l'omerta sur le dopage dans le peloton.

L'ancien leader de l'US Postal, qui a été prié jeudi par le Comité international olympique (CIO) de rendre sa médaille de bronze du contre-la-montre des jeux Olympiques de Sydney (2000), a reconnu avoir fait une donation à la Fédération internationale (UCI) parce que l'UCI "lui avait demandé" mais pas pour couvrir un contrôle antidopage positif.

"Je ne suis pas fan de l'UCI", a-t-il dit deux fois mais sans mettre en cause qui que ce soit alors que des médias américains le disent prêt à témoigner des dirigeants de l'UCI, comme son ancien président Hein Verbruggen et son actuel patron Pat McQuaid, devant les autorités antidopage.

Armstrong n'a d'ailleurs livré aucun nom dans sa confession, se contentant de commenter les cas d'anciens coéquipiers qui ont témoigné contre lui et de ses premiers détracteurs, comme les époux Andreu ou la masseuse Emma O'Reilly.

Lorsque l'Usada l'avait mis en accusation en juin, à la suite d'une enquête entamée en 2010, l'Américain avait rejeté la possibilité de se défendre devant elle et avait voulu faire annuler la procédure par un tribunal fédéral.

Fin août, l'ancien cycliste avait indiqué qu'il jetait l'éponge et ne se défendrait plus contre les accusations de dopage.

L'Usada l'avait alors sanctionné, invalidant ses résultats depuis le 1er août 1998 et le radiant, des sanctions ensuite confirmées par l'UCI.

Armstrong n'en a pas fait appel. Ses sponsors, dont Nike, l'avaient abruptement quitté et Armstrong avait dû couper les ponts avec Livestrong, la fondation de lutte contre le cancer qu'il avait fondée en 1997 après avoir vaincu la maladie.

Ces aveux exposent Lance Armstrong à des risques de poursuites par le gouvernement américain.

Le Texan, qui doit rembourser les primes de course touchées pendant son règne, est déjà menacé par deux procès au civil (par l'hebdomadaire britannique Sunday Times et l'assureur américain SCA Promotions) pour des sommes qui au total dépasseraient 10 millions de dollars et il pourrait maintenant être assailli par d'anciens parraineurs ou partenaires estimant avoir été dupés.

La deuxième partie de sa confession devait être diffusée vendredi.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rla137650
19/janvier/2013 - 13h02

Je me demande si toutes les personnes qui commentent cette interview ont dans leur vie cotoyer le sport de haut niveau ... On ne peut pas gagner le tour de France, le 100m nage libre, un marathon, l'iron man, le 400 m, ..., en buvant de l'eau.

Armstrong a été manipulé du début à la fin, de 1999 à ... ? on ne sait pas encore quand cela va se terminer !

En 1999 au moment où le cyclisme va mal on se sert de lui pour remonter l'image du cyclisme dans l'esprit des français en le choisissant lui vainqueur du cancer et ayant un physique agréable.

L'uci et le cio sont mouillés jusqu'au coup ! Le président de l'uci lui demande de faire un don, ..., ça laisse perplexe, non ? Quelques années plus tard l'ancien président de l'uci rejoint le cio qui avait pourtant connaissance de ses pratiques douteuses. Cela vous paraît peut être normal, ...

Lance armstrong a certes gagné beaucoup d'argent mais il est avant tout la victime d'un système qui a fait énormément d'argent sur son dos.

Et pour la suite on lui promet quoi si il dénonce tout ce système ? Gouverneur du Texas et préident des US ?

Lance armstrong restera un grand champion, le meilleur cyclisme au monde et pour ceux qui ne sont pas encore convaincu attendait encore quelques mois quand il aura fini d'être manipulé par plus fort que lui...

Portrait de Ridley
19/janvier/2013 - 03h12
blaireauhabile a écrit :

                                              

 

PFffffff !  smiley

Chiche ! smiley

smiley

Portrait de Ridley
19/janvier/2013 - 03h12
rocky1 a écrit :

Dommage qu'il avoue si tard, mais franchement ils se doppent tous. la preuve, pour déclarer un viennent-ensuite vainqueur il faut descendre au delà du podium!

Il y aurait plus personne sur la route

Portrait de Ridley
19/janvier/2013 - 00h03

Tricheur !!!!!!!

Portrait de Destiny
18/janvier/2013 - 22h50
DirtyHarry a écrit :

Je vous annonce que le cyclisme professionnel est mort depuis les révélations de Lance Armstrong. Désormais, le doute entourera chaque participant d'une course de haut niveau comme le Tour de France. La parole d'un coureur vainqueur qui dira ne s'être jamais dopé n'engagera que ceux qui le croiront. C'est moche à dire mais c'est comme ça. Rendez-vous cet été : le nombre des spectateurs et téléspectateurs du Tour baissera je pense.

Je ne pense pas car les spectateurs et téléspectateurs ont intégré depuis 15 ans l'idée même du dopage. Personne n'est dupe et beaucoup regardent le Tour de France pour faire le tour de la France, le tour des paysages et des monuments français.

Le Tour n'a jamais vraiment souffert des scandales de dopage sur le plan de son audience.

Portrait de DirtyHarry
18/janvier/2013 - 19h09

Je vous annonce que le cyclisme professionnel est mort depuis les révélations de Lance Armstrong. Désormais, le doute entourera chaque participant d'une course de haut niveau comme le Tour de France. La parole d'un coureur vainqueur qui dira ne s'être jamais dopé n'engagera que ceux qui le croiront. C'est moche à dire mais c'est comme ça. Rendez-vous cet été : le nombre des spectateurs et téléspectateurs du Tour baissera je pense.

Portrait de rocky1
18/janvier/2013 - 17h05

Dommage qu'il avoue si tard, mais franchement ils se doppent tous. la preuve, pour déclarer un viennent-ensuite vainqueur il faut descendre au delà du podium!

Portrait de Apostrophes
18/janvier/2013 - 15h08

500 km par jour? Les étapes ne dépassent jamais les 235/240km... à une moyenne sur l'ensemble du Tour qui ne dépasse jamais les 43 km/H...

Portrait de petit lascar
18/janvier/2013 - 13h55

Lance Amstrong est le reflet du sport actuel, il faut que çà aille vite ( pour les TV) que les hommes soient des machines ( faut que çà soit spectaculaire) et surtout que celà soit bien clean en apparence ( pour la moral du sport). Mais à ce petit jeu dicté par les medias il y a un chose incompatible alors oui il est le roi de la triche, de l'instrumentalisation à fond du dopage mais il n'est que l'image du sport actuel.

On va tuer l'homme mais le système perdura car ils ne faut pas se cacher la face qui peut faire 500 km par jour pdt 1 mois à une moyenne de 50km /h.

Portrait de guarda6300
18/janvier/2013 - 13h55

je l'aime bien comme meme.

mais dite moi qui ne s'est pas dopé dans le cyclisme pro??????

vous trouvez ça normal les temps enormes lors des contre la montre et ils montent les coles sans probleme avec des temps de fou.??????

Portrait de nono66
18/janvier/2013 - 12h58

c'est un gros tricheur et un menteur ! c'est en effet le champion de la triche et du mensonge !

lance amstrong est une honte pour tout le sport ! 

Portrait de kiki88
18/janvier/2013 - 12h38 - depuis l'application mobile

Qui l'a protėgė?,,

Portrait de christASMFC
18/janvier/2013 - 12h24

on apprend rien de neuf sauf qu'il l'avoue enfin

Portrait de Fitzcaraldo
18/janvier/2013 - 12h15

La Lance est sérieusement émoussée ..

et vous trouvez sagaie ??

 

smiley

Portrait de Polaris
18/janvier/2013 - 11h01

Tous des dopés dans ce sport.... on peut même plus qualifier cela de sport ^^

Portrait de whippet86
18/janvier/2013 - 10h53

un pour tous,tous pourris !!!!,armstrong n'as pas dut dire un quart de la vérité  et de nombreux haut dirigeant de l'uci,l'usada,du tour de france doivent trembler si il vide son sac,mais en même temps les autres sports ne valent pas mieux mais l'omerta est de rigueur

Portrait de jonthebest
18/janvier/2013 - 10h40

Je n'ai jamais pu encadrer ce mec arrogant et ses 7 victoires au TDF m'ont toujours paru suspectes. Il est grand temps qu'il passe à la caisse.

 

Portrait de vincentg
18/janvier/2013 - 10h13

Ben alors, ils sont où tous ces américains qui nous vanner à dire que l'ont faisait les calimeros car ont était impuissant face à armstrong et qu'il ne consommer aucun produit! Pffff on avait raison!!!

Portrait de caramelus
18/janvier/2013 - 10h06

 qui( lui fournissait) et comment " s'alimentait-il dans tous les produits dopants ? Rien à dire la dessus ? C'est un looseur, un lâche qui ne pense qu'à sa future vie de gouverneur du Texas!

Il faut que les instances de l'UCI soient démissionnées et on refait avec du neuf!

Et les commentateurs de france 2 ... quel homme , il assomme le Tour que n'a t-on entendu !

Et les pauvres quelques coureurs qui ont dénoncé un dopage ont été tout de suite viré du Tour de France., pour eux cela a été vite fait, ainsi que pour ceux qui avaient écrit un livre mais là un avocat avait réussi à le laisser paraitre, car vite attaqué par les personnes concernés en l'occurence Amstrong

Le Tour de France est devenu une belle escroquerie financière, dommage très dommage

En même temps, foot, tennis ( ou des controles ont lieu mais pas le droit de les diffuser ...) allez vive le sport!!!smiley

Portrait de Boudoubadabou
18/janvier/2013 - 09h59

"a reconnu avoir fait une donation à la Fédération internationale (UCI) parce que l'UCI "lui avait demandé" mais pas pour couvrir un contrôle antidopage positif."... comment croire cette ordure qui n'a cessé de mentir depuis tant d'années...

Portrait de Racoon 2
18/janvier/2013 - 09h01
lius a écrit :

tout le monde savait et tout le monde y trouvait son compte, pour le spectacle, et pour l'argent . Le nom d'Amstrong a beaucoup fait vendre. Le tour de France y a largemen trouvé son compte à une époque.

Sans le débarquement des gendarmes où en serait cette affaire ?

Oui , tout le monde sait , comme pour beaucoup d'autres affaires . Tant que ça tient, on ne dit rien . C'est bien dommage 

Portrait de Apostrophes
18/janvier/2013 - 08h40

Il est intéressant d'observer... d'analyser n'est-ce pas, l'attitude du vulgum pecus... devant certains faits... lourdeur permanente... réflexion absente... la personne se contente... en permanence... survol perpétuel...

Portrait de Apostrophes
18/janvier/2013 - 08h25
mytho25 a écrit :

il va s'eb tirer avec ses escuses vive les usa , entremps  il sen ai mis plein les poches

De l'argent... cet aspect vénal qui caractérise cette commune humanité... il pourrait... effectivement... en rembourser une partie, pour la bonne cause... Bescherelle... ou de la littérature, n'est-ce pas?... évolution d'une société...

Portrait de passlou
18/janvier/2013 - 08h18

Le fait qu'il reconnaisse s'être dopé ne doit pas pour autant lui réouvrir les portes du sport professionnel. Cet escroc n'a plus sa place dans le sport de haut niveau. Je n'ai pas du tout apprécié la photo du monsieur sur son canapé entouré de ses maillots jaunes.

Mais le pire, je crois que tout le monde savait mais personne n'a osé parler. Il faut éradiquer du sport cette mafia du dopage. Je pense à ceux qui ont perdu les courses et, par conséquent de l'argent parcequ'ils n'étaient pas dopés.

Qu'il rende l'argent indûment perçu, qu'il dénonce ses médecins et qu'il retourne dans l'anonymat dont il n'était pas digne de sortir.

Le monde du cyclisme est pourri par de pareils sportifs mais cela dure depuis 30 ans ! Anquetil se dopait et ne s'en cachait même pas !

 

Portrait de Valkiri
18/janvier/2013 - 08h15 - depuis l'application mobile

Arrête de nous prendre pour des neuneu a qui on va faire croire que l'on peux faire 3500km en trois semaines et a l'arrivée êtres frais comme un gardon ou faire 3 jours de montagne et ne pas êtres épuiser

Portrait de faveti79
18/janvier/2013 - 07h23 - depuis l'application mobile

C'est qu'on irait presque le plaindre!