05/12/2012 09:57

Deux journalistes d'Al-Jazeera arrêtés au Mali

Deux journalistes de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera ont été arrêtés la semaine dernière par des militaires dans une zone contrôlée par les forces gouvernementales maliennes et demeuraient détenus mardi.

Aucune information n'était disponible sur les identités et nationalités de ces deux journalistes qui, selon un responsable au ministère malien de la Défense, "ont été arrêtés durant le week-end" à Ségou (240 km au nord-est de Bamako), très au sud de la limite des zones du vaste Nord malien occupées depuis huit mois par plusieurs groupes islamistes armés dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Les deux hommes "ont reçu des accréditations à Bamako pour se rendre à Sévaré", près de Mopti, proche de la limite de la zone sous contrôle gouvernemental, "mais nos services techniques ont eu la preuve qu ils ont eu des contacts dans le but de se rendre à Gao (nord-est)", a expliqué le responsable au ministère de la Défense.

"Donc, ils ont été interpellés à Ségou pour des précisions sur leurs intentions. Ils sont à la disposition de nos services", a-t-il dit, sans plus de détails.

L'arrestation des deux journalistes avait été auparavant annoncée par un militaire, une source administrative à Mopti et l'accompagnateur (fixeur) des deux hommes.

La source administrative a indiqué qu'ils ont été arrêtés le 30 novembre sans préciser de lieu. "Je crois qu'il y a une question d'autorisation et d'accréditation", a-t-elle dit.

Leur accompagnateur a affirmé qu'ils ont été appréhendés le 1er décembre à Ségou. Les journalistes ont "montré une autorisation, mais ils ont été quand même été arrêtés par des militaires maliens", a-t-il avancé.

Interrogé au sujet des deux employés d'Al-Jazeera, une source militaire à Mopti a confirmé l'arrestation. "Oui, les deux journalistes ont été arrêtés, mais pour plus de précisions, contactez la hiérarchie", a-t-elle simplement dit.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
6/décembre/2012 - 00h02

Quelle idée d'aller la bas