01/06 13:00

Quatre fumeurs sur 5 ont acheté leur dernier paquet de cigarettes chez le buraliste, décrit une note de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives

Pas de report massif vers le marché noir, malgré les hausses de prix successives: 4 fumeurs sur 5 ont acheté leur dernier paquet de cigarettes chez le buraliste, décrit une note de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT).

« En 2021 en France métropolitaine, 79,2% des fumeurs interrogés ont déclaré avoir effectué leur dernier achat chez un buraliste », pointent les auteurs de la note sur l’approvisionnement en tabac en France entre 2014 et 2022, publiée en partenariat avec Santé publique France (SpF). D’après eux, l’achat dans la rue ne concerne que 1% des derniers paquets achetés par les fumeurs, mettant à mal l’idée reçue d’un risque de report vers le marché parallèle.

Les contournements illégaux vont de l’achat dans un pays tiers par un particulier dépassant les volumes autorisés au fait d’acheter à la sauvette auprès de revendeurs illégaux. Ce marché noir est estimé par les organismes publics entre 10% et 20%, soit deux à quatre fois moins que les estimations produites par des études financées par l’industrie du tabac, nuancent les auteurs de la note.

« Sur la période 2017-2019, il y a eu une politique forte de hausse des prix et ça n’a pas fait évoluer les comportements d’achat et les modes d’approvisionnement déclarés par les fumeurs », rappelle à l’AFP Guillaume Airagnes, directeur de l’OFDT. Le prix annuel moyen du paquet de cigarettes de la marque la plus vendue s’élevait à 10,50 euros en 2022, contre 7 euros en 2014.

Ailleurs sur le web

Vos réactions