15/05 18:01

Manche: Le tribunal de Cherbourg a condamné sept militants de Greenpeace à des amendes pour s'être introduits en 2022 sur le site de l'EPR à Flamanville à l'appel de l'ONG

Le tribunal de Cherbourg a condamné sept militants de Greenpeace à des amendes pour s'être introduits en 2022 sur le site de l'EPR à Flamanville (Manche) à l'appel de l'ONG, également sanctionnée et qui devra verser au total plus de 80.000 euros. Le 31 mars 2022, huit militants, porteurs de combinaisons blanches siglées «Greenpeace», avaient bloqué pendant plus de sept heures l'une des entrées de la centrale de Flamanville (Manche) du côté du chantier du réacteur nucléaire EPR.

Sept autres s'étaient introduits sur le site à l'aube en sautant le grillage avec une échelle et brandissant des banderoles dénonçant l'énergie nucléaire et «Nucléaire : Macron irresponsable». Les quinze militants de Greenpeace France, dont son directeur général Jean-François Julliard poursuivi à la fois en tant qu'intrus et que responsable légal, avaient été jugés le 9 avril devant le tribunal de Cherbourg.

Le procureur de la République de Cherbourg, Pierre-Yves Marot, avait requis 30.000 euros d'amende à l'encontre de la personne morale de Greenpeace France. Il avait aussi demandé 800 euros d'amende contre chacun des sept intrus et 500 euros contre chaque bloqueur. Le tribunal, qui avait mis son jugement en délibéré, a bien condamné les sept responsables de l'intrusion sur le site de l'EPR à des amendes allant de 500 à 800 euros, mais il a relaxé les huit militants poursuivis pour blocage.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions