07/03 18:03

Le parquet demande que l'islamologue suisse Tariq Ramadan soit bien jugé pour viol aggravé concernant l'une de ses quatre accusatrices et a requis l'abandon des poursuites concernant trois autres

Le parquet général de la cour d'appel de Paris demande que l'islamologue suisse Tariq Ramadan soit bien jugé pour viol aggravé concernant l'une de ses quatre accusatrices et a requis l'abandon des poursuites concernant trois autres, a appris l'AFP de source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV.

Selon ses réquisitions, le ministère public demande à la cour d'appel de Paris, qui étudiera le dossier le 29 mars, un procès devant la cour criminelle départementale pour un viol aggravé qui se serait produit à Lyon en octobre 2009.

Les autres faits dont le parquet demande l'abandon courent jusqu'en 2016 et concernent d'autres femmes dénonçant parfois plusieurs viols.

Les faits dont le parquet demande l’abandon courent jusqu’en 2016 et concernent d’autres femmes dénonçant parfois plusieurs viols : Henda Ayari, une ex-salafiste devenue militante laïque qui avait déclenché l’affaire en portant plainte en octobre 2017 pour un viol qui aurait eu lieu en 2012 à Paris ; Mounia Rabbouj, une ex-escort girl qui avait accusé Tariq Ramadan de neuf viols entre 2013 et 2014 ; une troisième femme, identifiée par la police sur des photos et des messages retrouvés dans son ordinateur, pour des faits remontant à 2016.

En juillet, deux juges d’instruction parisiennes avaient ordonné ce procès pour Tariq Ramadan - ce dont il avait fait immédiatement appel - et abandonné toute charge concernant deux autres femmes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
8/mars/2024 - 13h34

"une ex-escort girl qui avait accusé Tariq Ramadan de neuf viols".

Le profil hyper crédible, lol.