01/03 12:01

Le journaliste français Antoine Galindo, incarcéré depuis une semaine en Ethiopie, a été libéré: "Il a pu quitter Addis Abeba pour regagner Paris", annonce son employeur

Le journaliste français Antoine Galindo, incarcéré depuis une semaine en Ethiopie, a été libéré vendredi et est en route pour la France, a annoncé à l’AFP son employeur, la publication spécialisée Africa Intelligence. « Je vais bien, je suis en bonne santé » et « j’ai été bien traité », malgré des conditions de détention difficiles, a déclaré M. Galindo à un journaliste de l’AFP avant son départ.

« Antoine Galindo a été libéré le 29 février après une semaine d’incarcération et a pu quitter Addis Abeba pour regagner Paris », a indiqué à l’AFP Paul Deutschmann, rédacteur en chef à Africa Intelligence. Sa libération « est un vrai soulagement pour toute la rédaction d’Africa Intelligence qui a hâte de retrouver Antoine », a-t-il ajouté.

M. Galindo a été arrêté le 22 février dans un hôtel du centre d’Addis Abeba, en compagnie d’un responsable du Front de libération oromo (OLF), parti d’opposition légalement enregistré, avec qui il avait rendez-vous. Ce dernier est toujours incarcéré. Le journaliste français a comparu le surlendemain devant un juge qui a ordonné son maintien en détention. A l’audience, la police a indiqué soupçonner le journaliste de « conspirer pour créer le chaos » en Ethiopie.

Selon une source proche du dossier, elle l’a accusé d’être en lien à la fois avec l’Armée de libération oromo (OLA), groupe armé actif dans l’Etat régional de l’Oromia et classé « terroriste » en Ethiopie, et avec les milices populaires amhara « Fano », qui affrontent les forces fédérales dans l’Etat régional de l’Amhara.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions