14/02 14:19

Accusations de viol contre Gérald Darmanin : La Cour de cassation valide le non-lieu en faveur du ministre de l'Intérieur et rejette le pourvoi formé par Sophie Patterson-Spatz

La Cour de cassation vient de rendre sa décision sur le pourvoi formé par Sophie Patterson-Spatz après le non-lieu, confirmé en appel, rendu en faveur de Gérald Darmanin qu'elle accuse de viol, ce qu'il conteste. La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Sophie Patterson-Spatz rendant définitif le non-lieu rendu en faveur du ministre de l'Intérieur dans cette affaire.

Sophie Patterson-Spatz, 52 ans, accuse depuis le printemps 2017 Gérald Darmanin de l'avoir violée en 2009. A l'époque, elle s'était adressée à lui en tant que chargée de mission au service des affaires juridiques de l'UMP (devenu LR), pour obtenir un appui dans la révision d'une condamnation en 2005 pour chantage et appels malveillants à l'égard d'un ancien compagnon.

Selon elle, Gérald Darmanin lui avait fait miroiter lors d'une soirée à Paris son possible appui via un courrier à la Chancellerie, et avait demandé en échange une relation sexuelle. Tous deux reconnaissent avoir eu un rapport sexuel. Mais Sophie Patterson-Spatz estime avoir été contrainte de "passer à la casserole" quand Gérald Darmanin, alors âgé de 26 ans, lui aurait dit : "vous aussi, il va falloir m'aider".

Pour Me Tuaillon-Hibon, il s'agit d'un "viol par surprise" et d'un rapport sexuel "extorqué", "ni libre, ni consenti". Selon elle, Gérald Darmanin lui avait fait miroiter lors d'une soirée à Paris son possible appui via un courrier à la Chancellerie, et avait demandé en échange une relation sexuelle.

Tous deux reconnaissent avoir eu un rapport sexuel. Mais Sophie Patterson-Spatz estime avoir été contrainte de "passer à la casserole" quand Gérald Darmanin, alors âgé de 26 ans, lui aurait dit : "vous aussi, il va falloir m'aider". Pour Me Tuaillon-Hibon, il s'agit d'un "viol par surprise" et d'un rapport sexuel "extorqué", "ni libre, ni consenti".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
15/février/2024 - 12h56

Ils prennent des call-girl comme chargées de mission dans les partis politiques ?

Portrait de COLIN33
14/février/2024 - 16h06 - depuis l'application mobile

Cette femme aurait dû choisir un autre mec, il fait partie des intouchables donc il ne risque rien...