12/02 17:31

JO Paris 2024 : La Fédération nationale de l'immobilier alerte les autorités locales sur les risques d'effondrement et d'accident sur les balcons parisiens qui pourraient être surchargés pendant la cérémonie

La Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM) a alerté les autorités locales sur les risques d'effondrement et d'accident si l'on ne vérifie pas au préalable la solidité structurelle des balcons, souvent conçus pour deux ou trois personnes.

La question se pose pour les immeubles qui donnent sur la Seine, que les athlètes descendront lors de la spectaculaire cérémonie d'ouverture prévue par les organisateurs le 26 juillet.

"Il faut être absolument sûr que les balcons peuvent supporter le poids et que les rambardes sont bien scellées pour éviter tout incident", explique à l'AFP Olivier Princivalle, responsable de la FNAIM en région parisienne.

Les accidents impliquant des balcons sont rares mais parfois mortels. En mai dernier, deux personnes ont été grièvement blessées dans le sud-est de Paris lorsque leur balcon du cinquième étage a cédé.

Les Jeux olympiques de Paris, qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août, et les Jeux paralympiques, du 28 août au 8 septembre, se tiendront dans des lieux de la Ville Lumière où de nombreux bâtiments sont vieux de plusieurs centaines d'années.

La question de la sécurité des balcons souligne l'immense complexité organisationnelle à laquelle sont confrontées les autorités locales dans le cadre de la préparation des premiers Jeux à Paris depuis 100 ans.

La cérémonie d'ouverture représente un énorme défi pour la police française à qui l'on a demandé de sécuriser un tronçon de 6 kilomètres du fleuve qui sera utilisé pendant le défilé.

La police de Paris a déclaré que le contrôle des balcons ne relevait pas de ses responsabilités, mais qu'elle travaillait avec le secteur et ses partenaires pour résoudre ce problème.

Selon la loi française, les propriétaires ou gestionnaires d'immeubles sont responsables de la vérification de leurs structures, mais "quelque chose peut passer à travers les mailles du filet", a déclaré à l'AFP une source française au fait des préparatifs, sous le couvert de l'anonymat.

Les avertissements préalables concernant les restrictions en matière de sécurité et de transport pendant les Jeux ont conduit de nombreux Parisiens à planifier des vacances pendant l'événement, parfois dans le but de louer leur maison à des prix élevés à des visiteurs étrangers.

Ailleurs sur le web

Vos réactions