18/11 09:49

Le sénateur Joël Guerriau, soupçonné d'avoir drogué une députée mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour "administration d’une substance destinée à altérer le discernement" - Il est suspendu par le parti Horizons - Vidéo

09h49: Le parti Horizons suspend "immédiatement" le sénateur Joël Guerriau, soupçonné d'avoir drogué une députée. Joël Guerriau, sénateur de Loire-Atlantique, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire hier, pour "administration à une personne, à son insu, d’une substance de nature à altérer son discernement ou le contrôle de ses actes, afin de commettre un viol ou une agression sexuelle" et "détention et usage de substances classés comme stupéfiants".

06h11: Le sénateur Joël Guerriau, soupçonné d'avoir drogué la députée Sandrine Josso, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire cette nuit pour "administration à une personne, à son insu, d’une substance de nature à altérer son discernement ou le contrôle de ses actes, afin de commettre un viol ou une agression sexuelle" et "détention et usage de substances classés comme stupéfiants", a indiqué le parquet de Paris.

Joël Guerriau avait été placé en garde à vue mercredi et entendu par les enquêteurs du 3e district de police judiciaire. La députée Sandrine Josso a raconté aux enquêteurs avoir été invitée par Joël Guerriau à son domicile parisien dans la soirée de mardi. Après avoir bu un verre, elle a été prise d'un malaise et a décidé de quitter l'appartement.

La députée a ensuite déposé plainte. Ses examens médicaux ont révélé qu'elle était positive à l'ecstasy. Lors de la perquisition effectuée au domicile de Joël Guerriau, un sachet d'ecstasy a été retrouvé.

Une confrontation a par la suite eu lieu vendredi entre l'élu de Loire-Atlantique et la députée.

Une obligation de suivre des soins et interdiction de contact avec la victime Le sénateur Joël Guerriau a été placé sous contrôle judiciaire, avec "obligation de suivre des soins et interdiction de contact avec la victime", précise le parquet de Paris.

Le contrôle judiciaire est "très léger puisqu’il n’y a qu’une seule interdiction, celle de rencontrer la plaignante", estime l'avocat du sénateur.

"Joël Guerriau est désormais libre et pourra s'expliquer sur les faits", assure Rémi Pierre Drai qui assure que son client "se battra pour démontrer qu'il n'a jamais voulu administrer à sa collègue de travail et amie de longue date une substance pour abuser d'elle". Il a pu "lui présenter ses excuses".

L'avocat ajoute que Joël Guerriau "n'est pas un prédateur, il n'est pas un adepte de la soumission chimique, il est un honnête homme, respecté et respectable" et qu'il "rétablira son honneur".

Sandrine Josso va se constituer partie civile, précise à franceinfo son avocate Me Julia Minkowski.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Leon48Leon
19/novembre/2023 - 09h45 - depuis l'application mobile

Faites ce que je dis’ ne faites pas ce que je fais. Donc au Sénat, il y a des consommateurs et dealers mais ils refusent de légaliser le cannabis alors que cela éradiquerait des milliers de petits trafiquants et permettrait de renflouer les caisses de l’état.

Portrait de jeanmarc93
18/novembre/2023 - 14h07

C'est un ami au sénat qui selon ses dires lui a procuré la drogue mais il ne veut pas donner son nom. Effectivement si le dealer est entendu par la police il va balancer tous les noms des consommateurs au sénat.Pour lutter contre la consommation de drogues des élus de la république avaient proposé de tester les lycéens il y quelques mois, moi je propose de tester tous les sénateurs et députés.

Pour moi, consommer de la drogue c'est participer aux trafics et se rendre complice des fusillades qui font parfois des victimes innocentes.

Il faut absolument que la police demantèle ce réseau qui s est installé au sénat 

Rêvons un peu 

Portrait de Orwell2024
18/novembre/2023 - 13h44

Etonnant personne ne parle du parti de ce sinistre personnage HORIZONS parti du premier sinistre Edouard Philippe de Macron !

Portrait de Mme Jacky
18/novembre/2023 - 11h57

Le sale bonhomme dit qu'il a pris un verre pas lavé sale dans l'évier...déjà ça c'est dégueulassesmiley...pensez si il avait violé la Dame...mal lavé lui même, le supplice immonde de sa saletésmiley

Portrait de Maman Fippart5
18/novembre/2023 - 11h49

C'est l'horreur, le salopard accuse la victime de ne pas avoir contrôlé son verre...fumier, il faut le donner à bouffer aux chienssmiley

Portrait de emsuppl_50
18/novembre/2023 - 10h43

Pour l'instant, est-il innocent, coupable ou victime ? si n'importe quel français était à sa place, comment serait-il traité par la justice ?

Portrait de YVESM
18/novembre/2023 - 10h07

De ”Horizons“ à “Horizonzon”.

La politique… 

Portrait de Jarpy
18/novembre/2023 - 09h25

Le Havre ville portuaire de 165000 habitants jumelée avec la colombie, avec des spécimens macroniens enfariné de partout, partout.

Portrait de iceman
18/novembre/2023 - 08h35
nina83 a écrit :

il va nous faire croire aussi que c'est elle qui ment ?????

Il n'a jamais dit ça... Sa ligne de défense est qu'il a mis la drogue dans un verre qui lui était destiné et a fait l'erreur de le donner à son invité. Là où c'est crédible est qu'il avait lui aussi ingéré de l'ecstasy et que ce produit n'est pas vraiment connu pour être une drogue des violeurs. Là où c'est moins crédible, c'est qu'on a du mal à imaginer une telle erreur quand on sait qu'un des 2 verres a de la drogue dedans.

Portrait de nina83
18/novembre/2023 - 08h23

il va nous faire croire aussi que c'est elle qui ment ?????