27/10 18:02

200 millions d'euros supplémentaires vont être mobilisés par le gouvernement pour accélérer le développement des bornes électriques en France, annonce le ministre des Transports Clément Beaune

Deux cent millions d'euros supplémentaires vont être mobilisés par le gouvernement pour accélérer le développement des bornes électriques en France, a annoncé à l'AFP le ministre des Transports.

"On passe la vitesse supérieure cet automne sur la voiture électrique : 200 millions d'euros supplémentaires pour accélérer le déploiement des bornes, renforcement du bonus écologique pour les plus modestes, arrivée du leasing social pour les classes moyennes, simplification du rétrofit", a déclaré Clément Beaune, résumant les annonces prévues vendredi devant les professionnels du secteur.

Avec 110.000 bornes publiques installées, soit une multiplication par 4 en quatre ans, affirme-t-on dans l'entourage du ministre, la France a commencé à rattraper son retard. Le pays, dont les transports constituent le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre (32% en 2022), est désormais le deuxième pays le mieux équipé, derrière les Pays-Bas et devant l'Allemagne.

Mais seulement 10% des bornes françaises sont à recharge rapide, principalement sur les aires d'autoroutes, alors que ces dispositifs sont jugés indispensables pour convaincre les automobilistes à renoncer au moteur thermique. Le président Emmanuel Macron a fixé comme objectif 400.000 bornes publiques d'ici à 2030. Dans le même temps, le nombre de véhicules électriques devrait être multiplié par dix, pour atteindre 13 millions, selon les projections de l'Avere, rassemblement des industriels du secteur.

L'enveloppe nouvelle de 200 millions d'euros doit permettre de "soutenir le développement des bornes de recharges rapides" et l'installation dans "trois domaines particuliers: le résidentiel collectif, les bornes en voiries, et les recharges pour les poids lourds", précise-t-on au cabinet de M. Beaune. Ces nouveaux crédits permettront "de financer par exemple des bornes dans les copropriétés", a souligné la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 9 heures
28/octobre/2023 - 12h35

Vu le prix, c'est pour éliminer les pauvres de circuler et les richessmiley d'êtres les rois de la route

Portrait de Electro
27/octobre/2023 - 19h40

Hors de question de passer à l'électrique.

Piège à bonnes poires...

Portrait de Cotorep....
27/octobre/2023 - 18h18

On veux pas l'électrique, on veux la voiture à l'ancienne, solide et tout et tout smiley

Portrait de mbagnick
27/octobre/2023 - 18h09

Subvention par-ci, subvention par-là… vive les impôts!