05/08 14:59

Malgré les lourdes accusations de viol qui pèsent sur lui, le rappeur Lomepal se produira bien, aux Plages Électroniques à Cannes annonce la production

Malgré les lourdes accusations de viol qui pèsent sur lui, le rappeur Lomepal se produira bien demain, aux Plages Électroniques à Cannes annonce la production :

"Nous, organisateurs des Plages Électroniques, ne restons pas indifférents. Depuis 48h, nous interpellons la production de Lomepal, avec qui nous sommes liés contractuellement, sur son positionnement quant à sa volonté de performer au Festival en de telles circonstances. La décision de l'artiste et de son management est de maintenir sa prestation".

Pour la première fois, en fin de semaine, le rappeur Lomepal réagit aux accusations dont il est victime et dément cette accusation sur son compte Instagram, tout en indiquant qu’il « répondra à la justice » lorsqu’elle l’interrogera. « Je suis serein, je sais que la vérité sera faite ».

« Ce que je peux vous dire aujourd’hui avec certitude est simple : Est-ce que j’ai forcé qui ce que soit à faire quoi que ce soit ? Non. Est-ce qu’il y a eu des choses illégales ? Non. Et je ne laisserai jamais dire ça », dément formellement le chanteur. « Je décide de mettre moi le contenu de ces mensonges sur la place publique, parce que je sais ce que j’ai fait et ce que je n’ai pas fait », ajoute ensuite Lomepal au sujet d’« histoires délirantes » qui « circulent dans l’industrie musicale ». Et il donne plusieurs exemples : « On payerait des femmes, on ferait signer des accords en silence, j’en passe. J’entends ça depuis des mois. Tout cela est absurde et faux ».

.

 

.

.

Le rappeur Lomepal, originaire du 13e arrondissement de Paris est accusé de viol pour des faits commis à l'étranger révèle le site internet Actu Paris. « Le parquet de Paris a confié une enquête en préliminaire du chef de viol au 3e DPJ après une plainte déposée en 2020 pour des faits survenus en 2017 à l’étranger », indique le ministère public à actu Paris.

Le Parisien confirme de son coté les accusations et précise les faits : 

"Les faits dont est accusé le rappeur de 31 ans, seraient survenus en 2017 à New York, la plaignante étant une connaissance. Une plainte a été déposée trois ans plus tard, en 2020.

En juillet dernier, la journaliste Jenna Boulmedais, a accusé le chanteur sur les réseaux sociaux de faits relevant d’agressions sexuelles et a posté ce message : 

"Bonjour à toutes et à tous,

En raison des nombreux messages injurieux, diffamatoires et menaçants dont je fais l’objet à la suite des faits que j’ai dénoncés concernant un célèbre chanteur, je tiens à vous informer que maître @anthony.winkel_ me représente désormais en tant qu’avocat, et que nous nous réservons le droit d’engager des poursuites judiciaires.

Tous les messages que j’ai reçus, ainsi que tous les commentaires sous ma publication qui entrent dans le champ de répression des articles 222-33-2 et suivants du code pénal ont déjà été transmis à mon avocat, et pourront être authentifiés par huissier en cas de poursuites.

Tous les messages injurieux, menaçants, diffamatoires que je recevrai à partir de maintenant seront également directement transmis à mon avocat, et feront l’objet de poursuites devant les juridictions civiles ainsi que devant les juridictions pénales.

Quant au chanteur dont j’ai dénoncé les faits, je ne m’exprimerai désormais plus à son sujet sur les réseaux"

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
6/août/2023 - 01h08

S’il annule : c’est comme s’il reconnaissait sa « culpabilité » (a voir laquelle au juste) et il perdrait son cachet alors qu’on est dans un pays où la présomption d’innocence est la règle ;

Si l’organisation du Festival annule : ils perdent plusieurs dizaines de milliers d’euros + doivent payer une indemnité de rupture de contrat + insatisfaction de la grande majorité du public

= cas insoluble

La solution dans un pareil cas : que le mec fasse sa prestation mais qu’il ne s’éternise pas, voire qu’il la réduise, qu’il fasse profil bas. Comme ça tout le monde y trouve son compte.

Portrait de tomy
5/août/2023 - 18h19

ça s'appelle la présomption d'innocence 

Portrait de COLIN33
5/août/2023 - 17h36 - depuis l'application mobile

n'ayant pas obtenu satisfaction,elle porte plainte pour viol, très en vogue

Portrait de seb2746
5/août/2023 - 15h40

J'ai du mal à comprendre cette dame.

D'un coté, elle était la 1ere a dire qu'elle AURAIT espéré une relation + longue à l'époque sur les réseaux sociaux SANS n'avoir jamais eu à se plaindre avec ce chanteur "un peu" connu et d'un coup, elle est maintenant victime d'un viol avec violence d'une "star".

On peut légitimement se poser des questions sur ce retournement de situation.

Et pour le spectacle, il est présumé innocent pour le moment, on a jamais interdit les polanski malgré la condamnation.