05/08 10:16

Quatorze des meilleures joueuses d’échecs de France publient une lettre ouverte, pour dénoncer certaines dérives sexistes ou sexuelles dans le monde des échecs

Quatorze des meilleures joueuses d’échecs de France publient une lettre ouverte, pour dénoncer certaines dérives sexistes ou sexuelles dans le monde des échecs. «Nous, joueuses d’échecs, entraîneuses, arbitres et dirigeantes, avons subi des violences sexistes ou sexuelles, qu’elles soient verbales, écrites ou physiques, perpétrées par des joueurs d’échecs, entraîneurs, arbitres ou dirigeants. Nous sommes convaincues», ont déclaré les joueuses au sein de cette lettre ouverte qui a été publiée sur X (anciennement Twitter) sur le compte @nousjoueuses.

Les signataires n’ont pas souhaité mentionner de noms, mais elles regrettent que ces faits présumés aboutissent au départ de joueuses ou des personnes de l’encadrement.

«Nous sommes convaincues que ce harcèlement et ces agressions sont encore aujourd’hui l’une des principales raisons de l’arrêt du jeu d’échecs par des femmes et jeunes filles, notamment à l’adolescence», ont déclaré les joueuses.

«Face à ces violences, nous nous sommes tues trop longtemps. Or se taire revient à porter seule le poids de la honte. Trouver les mots et le courage de les prononcer peut demander du temps, mais nous croyons que c’est nécessaire et salvateur», ont ajouté les joueuses.

«La Fédération Française des Échecs a tenu à leur apporter leur soutien.

«Aux côtés de l'association Colosse aux pieds d'argile @Colosse_Asso et avec les outils mis en place par l'État, la FFE encourage la libération de la parole et se tient aux côtés des victimes et témoins de violences sexistes et sexuelles. Soutien total», a déclaré la FFE.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions