24/07 18:02

Les autorités norvégiennes annoncent une attaque informatique contre la plateforme de 12 ministères - Une opération d'origine encore indéterminée qui a provoqué l'ouverture d'une enquête

Les autorités norvégiennes ont fait état lundi d'une attaque informatique contre la plateforme de 12 ministères, une opération d'origine encore indéterminée qui a provoqué l'ouverture d'une enquête.

"Nous avons détecté une vulnérabilité jusqu'alors inconnue dans le logiciel d'un de nos fournisseurs", a déclaré Erik Hope, le chef de l'agence gouvernementale notamment chargée de la sécurité informatique.

"Cette vulnérabilité est exploitée par un acteur inconnu", a-t-il ajouté. "Il est trop tôt pour dire qui est derrière (cette attaque, ndlr) et pour déterminer son ampleur", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Disposant de leurs propres plateformes, les fonctions régaliennes du gouvernement --services du Premier ministre, ministères de la Défense, des Affaires étrangères et de la Justice (équivalent du ministère de l'Intérieur)--, ne sont pas concernées.

Selon M. Hope, la vulnérabilité a été corrigée mais les employés des 12 ministères ne peuvent toujours pas lire leurs courriels professionnels sur leurs téléphones portables ou tablettes.

"Le travail du gouvernement continue normalement", a assuré le ministre des Affaires régionales, Sigbjørn Gjelsvik.

La police criminelle a ouvert une enquête.

En 2020 et 2021, le Parlement norvégien avait lui aussi été la cible d'attaques informatiques, dont au moins une avait officiellement été attribuée au groupe de hackers russes Fancy Bear, lié aux services russes. Des accusations "sans preuves" alors qualifiées d'"inacceptables" par l'ambassade de Russie.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions