29/05/2023 07:46

Alpes-Maritimes : Sur la pression des habitants et du Maire, le gouvernement annule le projet de centre de rétention administrative prévu à La Trinité : "Ce n’était pas le bon lieu chez nous" - Vidéo

Le maire de La Trinité, dans les Alpes-Maritimes, a obtenu satisfaction. Il ne voulait pas d'un centre de rétention administrative dans sa commune et il vient d'obtenir l'annulation de ce projet comme le confirme le ministre de l'Intérieur.

Le projet de construction d'un centre de rétention administrative dans sa commune, située au nord de Nice, est annulé.

Alors que la question de la gestion du flux migratoire est un sujet sensible dans les Alpes-Maritimes, la mairie défend sa position :

«Je crois qu’il faut l’aborder aussi avec une politique d’aménagement équilibrée du territoire, c’est la raison pour laquelle alors même que nous venions d’accueillir des mineurs non accompagnés, nous considérions cela n’était pas le bon lieu chez nous que de venir planter aussi un CRA», explique Ladislas Polski, maire MRC (Mouvement Républicain et Citoyen) de la Trinité.

Le projet de construction du CRA était prévu sur le stade de la commune. Située en zone de sécurité prioritaire, elle souhaitait y accueillir une gendarmerie.

Après la gestion de la situation du maire de Saint-Brévin menacé et cible d'attaques à son encontre et celle de son entourage, Ladislas Polski a eu peur d’être lâché par l’Etat : «Initialement, j’ai pu craindre ce même sentiment. Aujourd’hui, force est de constater que je n’ai pas été lâché par l’Etat mais qu’au contraire, le gouvernement au plus haut niveau, par la voix du ministre de l’Intérieur, a entendu nos arguments.»

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de United Star Ship.
29/mai/2023 - 22h34
Toufoulkhan a écrit :

Je pense que tu le sais parfaitement "camarade syndiquée" Mais au cas ou:

 toutes les organisations qui veulent des migrants sont gauchistes a 80 %. Dans les villages , c'est la même chose. Le gouvernement veut éparpiller cette population en les dispersant dans des petites villes ou communes. Certains maires ont le courage de dire non, avec une grande partie de la population qui l'approuve, et une autre partie ( gauchiste) qui disent oui. Je n'ai pas envie d'avoir des deals et des rodéos près de chez moi. Je veux que mes enfants puissent vivre sans avoir peur chaque fois qu'ils vont à l'école.

C'est cela  le rapport.

 

Katy lidl est au rsa, il n'a jamais bossé de sa vie.smiley

Portrait de United Star Ship.
29/mai/2023 - 22h32
Anti Complotistes a écrit :

C'est effectivement le patronat qui fait venir ces gens !

Tu en dis des conneries françois.smiley

Portrait de SECOTINE
29/mai/2023 - 16h31
MICMAH458 a écrit :

Problème récurrent et parfaitement compréhensible pour le commun des mortels, mais il n'y a que les bras cassés du gouvernement, macron et borne en tête, pour ne pas se rendre compte de la réalité puisqu'ils en sont déconnectés : même si un grand nombre d'entre nous reconnaît qu'il y a des structures à mettre en place, personne, mais absolument personne, n'accepte que cela se passe près de chez soi (c'est la même réflexion en ce qui concerne les prisons ou les asiles, ou les centres de désintoxication).  Si on demandait (on obligeait) macron à ériger des tentes dans les jardins de l'Elysée, je suis persuadé qu'il en serait très mécontent.  C'est toujours plus facile de décider ce genre de chose quand on sait que les nuisances et autres désagrément ne seront pas pour soi.  En effet, ces décideurs prennent bien soin, comme par hasard, de délocaliser ces structures loin de leurs domiciles, ce qui est évidemment plus commode...

Tout à fait d'accord.

Portrait de MICMAH458
29/mai/2023 - 13h29

Problème récurrent et parfaitement compréhensible pour le commun des mortels, mais il n'y a que les bras cassés du gouvernement, macron et borne en tête, pour ne pas se rendre compte de la réalité puisqu'ils en sont déconnectés : même si un grand nombre d'entre nous reconnaît qu'il y a des structures à mettre en place, personne, mais absolument personne, n'accepte que cela se passe près de chez soi (c'est la même réflexion en ce qui concerne les prisons ou les asiles, ou les centres de désintoxication).  Si on demandait (on obligeait) macron à ériger des tentes dans les jardins de l'Elysée, je suis persuadé qu'il en serait très mécontent.  C'est toujours plus facile de décider ce genre de chose quand on sait que les nuisances et autres désagrément ne seront pas pour soi.  En effet, ces décideurs prennent bien soin, comme par hasard, de délocaliser ces structures loin de leurs domiciles, ce qui est évidemment plus commode...

Portrait de djelloul
29/mai/2023 - 11h03

ET chez moi non plus .............c est pas le bon lieu..Y a pas la mer , y a pas la montagne, c est triste et les corbeaux volent sur le dos pour pas voir la misère....

Portrait de Ocarina
29/mai/2023 - 09h59

Les 3/4 des gens n'en veulent pas ; et le gouvernement n'a pas encore compris et prépare le nid de MP en 2027.

Et ceux qui prétendent en vouloir, ne les veulent pas chez eux !

Portrait de COLIN33
29/mai/2023 - 08h33 - depuis l'application mobile

Encore une erreur, ce gouvernement ne connait que ça.