25/05/2023 13:23

Hommage aux trois jeunes policiers tués: Le Président Emmanuel Macron dénonce "les comportements irresponsables qui tuent" - Regardez

13h22: Ce qu'il faut retenir du discours du Président Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a dénoncé jeudi les "comportements irresponsables qui tuent" lors de l'hommage national rendu à Roubaix aux trois policiers tués par "un chauffard", saluant "tous ceux qui risquent leur vie et parfois la perdent pour en sauver tant d'autres".

"Devant la douleur de leurs familles, devant la peine de leurs collègues, devant le deuil des Français, il faudrait que le silence suffise. Mais parler d'eux devient nécessaire pour rendre hommage à leur destin, dire respect et affection à ceux qui servent et protègent, et dénoncer les comportements irresponsables qui tuent", a déclaré le chef de l'Etat dans la cour de l'école nationale de police de la ville du Nord.

Il a rappelé que dimanche, alors en mission, les jeunes policiers Paul, Steven et Manon, âgés de 24 à 25 ans, avaient été emportés par "un véhicule qu'ils ne pouvaient ni voir ni prévoir", qui roulait "à contre sens, à tombeau ouvert", conduit par "un chauffard alcoolisé et sous l'emprise de stupéfiants". Les trois policiers ont été décorés à titre posthume de la Légion d'honneur. Mais le président de la République a voulu élargir son hommage à tous les agents de l'Etat victimes de violences, après avoir dénoncé la veille en Conseil des ministres une forme de "décivilisation".

Il a notamment cité le meurtre prémédité lundi d'une infirmière du CHU de Reims par un homme souffrant de schizophrénie et de paranoïa. Emmanuel Macron a déploré que "trop de nos agents publics" aient été "emportés ainsi dans l'exercice de leur mission ces dernières années", saluant "tous ceux qui, à leur tâche chaque jour, servent ostensiblement les Français". "Hommage à tous ceux qui risquent leur vie et parfois la perdent pour en sauver tant d'autres", a-t-il dit.

"Les policiers nationaux, les gendarmes, les policiers municipaux, les pompiers, les secouristes, les infirmiers, les médecins, les enseignants et tant d'autres, tous ceux qui, dans l'humilité du service, s'occupent de nos compatriotes et protègent, méritent respect et considération", a-t-il insisté.

12h53: Paul, Steven et Manon ont été promus et décorés de la Légion d'honneur

12h44: Le Président Emmanuel Macron prend la parole

"Devant la douleur de leur famille et la peine de leurs collègues, il faudrait que le silence suffise. Parler d'eux devient nécessaire pour rendre hommage à leur destin". Emmanuel Macron dénonce "les comportements irresponsables qui tuent".

"Notre France a le visage des femmes et des hommes de devoir qui la servent". "Paul, Steven et Manon étaient trois enfants de la République (...) Vous n'avez pas seulement choisi une carrière mais un engagement".

Paul, Steven et Manon ont trouvé la mort "au cœur de l'exercice de leur métier, dans sa grandeur quotidienne, comme tout ceux qui a leur tache chaque jour servent inlassablement les français".

12h40: Les cercueils des trois policiers entrent dans la cour de l'école de police de Roubaix

.

.

12h35: Le président Emmanuel Macron passe en revue les troupes présentes sur place

.

.

12h33: La cérémonie d’hommage aux trois policiers vient de débuter, en présence du Président Emmanuel Macron

11h55: Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé à Roubaix avec son épouse pour participer à l'hommage national rendu aux trois policiers décédés.

10h01: Le président Emmanuel Macron est attendu jeudi à Roubaix (Nord) où il doit participer à un hommage aux trois policiers tués dimanche en intervention, dans une collision avec un véhicule roulant à contre-sens, dont le conducteur était fortement alcoolisé et positif au cannabis.

Il doit rencontrer les familles et les collègues de ces trois jeunes policiers et présider, à partir de 12H00, une cérémonie à l'école nationale de police de Roubaix, accompagné de son épouse Brigitte Macron. Le chef de l'Etat doit prendre la parole au cours de la cérémonie, à laquelle assistera également le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Les trois policiers, Paul et Steven, 25 ans, et Manon, 24 ans, recevront les insignes de la Légion d'honneur à titre posthume. "Cet accident s'est déroulé au cours d'une intervention de secours à des victimes, ce qui illustre le cœur de la mission qui leur incombe. Une mission de tous les jours où les policiers interviennent pour protéger les Français", a indiqué la présidence mercredi.

Lors des questions au gouvernement mercredi au Sénat, M. Darmanin a qualifié d'"assassin" le conducteur de la voiture qui a percuté lé véhicule de police, lui-même décédé dans l'accident. "Cet assassin (...) - parce qu'il faut utiliser les mots qui comptent - a tué non seulement trois destins mais a blessé l'intégralité de la police nationale" a lancé le ministre.

"Trop de chauffards, trop d'assassins, tuent sur les routes sous l'emprise de stupéfiants et d'alcool", a-t-il pointé. Les faits remontent à dimanche matin, quand une Alfa Romeo circulant à contre-sens a percuté la voiture de police qui transportait, outre les trois jeunes policiers, une adolescente de 16 ans qu'ils emmenaient voir un médecin après des violences qu'elle avait dénoncées dans la nuit.

La jeune fille a été gravement blessé dans l'accident. Le conducteur de l'Alfa Romeo, âgé de 24 ans, est décédé. Son passager de 23 ans a été grièvement blessé. Douze membres des forces de l'ordre ont trouvé la mort ces 15 dernières années dans des accidents multi-meurtriers pour les forces de l'ordre, dont le dernier, survenu le 11 avril dans les Landes, avait coûté la vie à deux gendarmes qui tentaient de contrôler un véhicule roulant dangereusement à vive allure.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bruno.13
25/mai/2023 - 19h23

Le président de la République a prononcé un bel éloge et, ce faisant, il a exprimé le soutien de la nation aux forces de police. Mais en lisant les commentaires haineux de certains, j'ai envie de vomir. Les haineux qui n'ont aucune empathie, qui n'ont pas un seul mot pour les 3 policiers tués par un chauffard alcoolisé et drogué, pas un mot de soutien pour les familles et les policiers mais il épandent leur haine contre le président de la république qu'ils rendraient presque responsable de cet accident dramatique. Que l'un de ces haineux subisse le même sort que ces trois malheureux policiers. Il ne faudra pas être triste pour lui mais être empli de joie car il y aura une pourriture de moins dans notre pays. Ma réaction peut sembler violente mais elle est au niveau du dégoût que ces crétins m'inspirent

Portrait de Jaffar
25/mai/2023 - 17h54

Lui est toujours vivant, les trois étaient des gilets pares balles

Portrait de Orwell2024
25/mai/2023 - 16h57

Heureusement , Manu McKinsey a à sa disposition un chauffeur !

Portrait de GIGI
25/mai/2023 - 15h17

 

Dénoncer ne suffit pas! 

Il y a des lois a changer et des prisons a construire!

Portrait de United Star Ship.
25/mai/2023 - 14h19

faut que notre roi est responsable de rien depuis 6 ans qu'il est sur son trone.

Portrait de Electro
25/mai/2023 - 13h10
autunbibractepassy a écrit :

J'ai vu que Brandt faisait des promotions pour 3 casseroles en inox.

J'ai vu aussi des applications smartphone pour imiter le bruit des casserolades à la perfection !

Bien utile pour le 14 Juillet pour fêter les 100 jours d'apaisement !