20/12/2022 10:16

Des députés de l'alliance de gauche Nupes d'une part, des Républicains d'autre part, ont chacun déposé un recours devant le Conseil constitutionnel contre le budget 2023 de l'Etat

Des députés de l'alliance de gauche Nupes d'une part, des Républicains d'autre part, ont chacun déposé un recours devant le Conseil constitutionnel contre le budget 2023 de l'Etat, adopté définitivement samedi par le Parlement après l'usage à dix reprises du 49.3. Parmi de nombreux griefs, députés de gauche et de droite reprochent au gouvernement d'avoir actionné la procédure prévue à l'article 49.3 de la Constitution, qui permet l'adoption d'un texte sans vote, sauf adoption d'une motion de censure.

Durant tout l'automne, Elisabeth Borne l'a utilisé une dizaine de fois, le déclenchant pour chacune des parties du budget, le texte final, en première et deuxième lectures.

Si aucune majorité de députés ne s'est dégagée pour censurer le gouvernement, les parlementaires LR et Nupes qui ont saisi les Sages estiment qu'Elisabeth Borne ne pouvait utiliser le 49.3 que sur l'ensemble du texte, et non partie par partie.

De même, ils reprochent au gouvernement d'avoir porté atteinte au droit d'amendement des parlementaires pour avoir soumis au 49.3 un texte sans reprendre des modifications pourtant votées à la majorité par les députés.

Le budget avait été considéré comme définitivement adopté après le rejet d'une motion de censure déposée par le groupe LFI.

Parmi ses mesures phares, un bouclier tarifaire pour contenir à 15% la hausse des prix de l'énergie, des hausses de salaires pour les enseignants et une priorité aux ministères régaliens.

Le débat s'est focalisé sur les appels de la gauche et du RN à taxer les "superprofits" des grandes entreprises comme le pétrolier Total ou l'armateur CMA CGM.

Nupes et extrême droite ont réclamé une taxe large. L'exécutif leur a opposé un accord scellé au niveau européen avec notamment un plafonnement des revenus des producteurs d'électricité, susceptible de faire rentrer dans les caisses 11 milliards supplémentaires.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions